Index et propriétés des plantes médicinales

Plantes Propriétés Indications
Absinthe tonifiant
stimulant de l’appétit
Favorise les règles
Vermifuge
Diurétique
Fébrifuge
Atonie digestive (estomac et intestin)
Gastrites, spasmes de l’estomac
Troubles hépatiques
Flatulences
Inappétence et asthénie chez les anémiques, les convalescents, les neurasthéniques
Anémie
Retard des règles ou insuffisance menstruelle
Pertes blanches
Ascaris, oxyyures, taenia
Fièvres intermittentes (Trousseau)
Absinthe maritime Vermifuge, comparable au semen-contra
Cicatrisant
Parasites intestinaux (oxyures)
Plaies atones
Ache des marais Feuilles et racines:
Diurétiques
Digestives
Cholagogues
Tonifiant
Antiasthmatiques
Digestives
Carminatives
Diurétique déchlorurant
Expectorant
Oliguries
Oedèmes
Hydropisie
Ascite
Albuminurie
Lithiase rénale
Inappétence
Bronchites chroniques,
asthme
Plaies atones
Adénites
Engelures
Achillée Tonifiant et astringent
Antispamodique
Sédatif utéro-ovarien
Favorise les règles
Cholalogue
Hémostatique
Diurétique
Vermifuge
Cicatrisant
Fatigue générale
Lymphatisme
Spasmes des voies digestives et utérines
Asthme
Dysménorrhées
Aménorrhée (par froid et lors de grandes frayeurs)
Troubles de la ménopause (métrorragies)
Névroses
Convulsions
Sédentarisme
Goutte
Rhumatismes
Lithiase biliaire ou urinaire
Troubles de la circulation et de la cinquantaine
Varices
Phlébites
Hémorroïdes
Fièvres intermittentes
Incontinence d’urines des enfants
Pertes blanches
Blennorragie
Hémorroïdes
Douleurs rhumatismales
Inflammations de la peau et des muqueuses, dermatoses
Ulcères de jambe, crevasses du mamelon, fistules
Plaies diverses
Aconit Analgésique
Sédatif
Décongestionnant
vaso-constricteur
Névralgies faciales et du trijumeau, douleurs et inflammations dues au froid (zona ophtalmique)
Sciatique
Goutte
Rhumatismes
Toux spasmodique (coqueluche)
Asthme digestif des hépato-biliaires
Laryngites, Angine, Coryza
Inflammations congestives aigües, fébriles, au début
Séquelles d’hémiplégie
Acore vrai Digestif
Stimulant
Carminatif
Sudorifique
Diurétique
Favorise les sécrétions des glandes endocrines et les règles
Fébrifuge
Certaines affections osseuses
Atonie digestive, digestions penibles
Gastrite, ulcère gastrique
entérite
Ballonnements
Règles insuffisantes
Fièvres intermittentes
Oliguries
Goutte
Rachitisme et scrofule (par voie interne et externe)
Adonis Vernalis Tonicardiaque (renforce et ralentit le coeur)
Calmant de l’éréthisme cardiaque
Diurétique par son action cardiaque
Un des meilleurs médicaments de l’insuffisance cardiaque et rénale
Douleurs précordiales, palpitations
Tachycardie hyposystolique
Asthme cardiaque
Dyspnée cardiaque
Asystolie (insuffisance mitrale, myocardie, péricardites)
Arytmies
Néphrytes chroniques des cardio-rénaux avec urémie menaçante
Certaines hydropisies (par insuffisance rénale)
Obésité
Artériosclérose
Agaric blanc Antosudoral
Purgatif
Sueurs des tuberculeux
Sueurs de la ménopause
Agnus castus Antispamodique
Equilibrant du système vago-sympathique
Sédatif général et génital
Palpitations
Douleurs du plexus solaire
Vertiges
Spasmes intestinaux
Insomnies
Eréthisme génital
Aigremoine eupatoire Astringent
Diurétique
Modérateur des processus inflammatoires (décongestionne)
Antidiabétique
Cicatrisant
Tonique des muqueuses de la bouche et de la gorge
Cicatrisant
Résolutif
Diarrhées, dysenteries
Coliques néphrétiques
lithiase rénale
Hémoptysie
Albuminurie
Pertes blanches
Diabète
Hépatisme
Obésite
Asthme
Angines
Stomatites
Aphtes
Plaies
Entorses
Contusions
Alchemille Astringent
Stomachique
Tonique
Diurétique
Hémostatique
Décongestionant des organes (foie)
Action élective sur l’organisme féminin (préventif des fibromes ?)
Action sédative, locale et générale
Détersif, cicatrisant (usage externe)
Règles profuses, dysménorrhées, leucorrhées
Facilite l’accouchement
Anémie
Diabète
Entérites, diarrhées
Spasmes de l’estomac
Congestion hépatique
Céphalées
fatigue nerveuse
Insomnies
Rhumatismes
Artériosclérose
Obésité
Faiblesse musculaire de l’enfant
Pruvit vulvaire
Plaies (suppurantes, variqueuses, gangréneuses)
Ulcères de jambe
Arthrite dentaire (gargarismes)
Algues marine
Marronnier d’Inde
Physalis diurétique uricolytique (qui élimine l’acide urique)
fébrifuge
rhumatisme goutteux
lithiases urinaire, urique et oxalique
oliguries
hydropisie
ictère
hépatisme.
Alliaire officinale topique, vulnéraire et antiputride
antiscorbutique
diurétique
vermifuge
anticancer (?).
eczéma, plaies infectées, ulcères
pyorrhée alvéolaire.
Aloes vulgaris tonique
emménagogue
vermifuge
purgatif drastique (son usage répété entraîne des hémorroïdes, une congestion utérine et prédispose aux hémorragies)
insuffisance des règles
dérivatif dans les congestions cérébrales, les cépha­lées rebelles
Amandier émollient
calmant
diurétique
fébrifuge
purgatif
toux quinteuses (coqueluche)
insuffisance hépatique
coqueluche
Anémone pulsatille antispasmodique (diminue l’irritabilité du système nerveux)
action sédative particulière sur l’appareil génital
spasmes nerveux divers, notamment des organes génitaux (ovarite, orchite)
spasmes gastro-intestinaux
coryza spasmodique
toux spasmodiques (coqueluche, asthme)
éréthisme cardio-vasculaire
règles douloureuses (d’origine utérine)
migraines
névralgies
certaines névroses
dartres, taches de rousseur (eau distillée d’ané­mone, en lotion).
Aneth stomachique
antispasmodique
favorisant des règles
favorise la lactation
dyspepsies
hoquet, aérophagie
Angelique stimulant
tonique digestif (crue ou cuite, facilite la digestion des aliments gras)
antispasmodique
carminatif
béchique
sudorifique
emménagogue
diurétique
expectorant
préventif des maladies contagieuses
contre-poison de la belladone, ciguë, colchique.
fatigue générale
anémie
atonie digestive des sujets faibles
acidité gastrique
aérophagie, spasmes de l’estomac et de l’intestin
vomissements spasmodiques
ballonnements
entérite
tuberculose, bronchites chroniques, asthme ner­veux
insuffisance hépatique
migraines nerveuses
vertiges, syncopes
impuissance
troubles des règles (insuffisance, douleurs)
leucorrhées
chlorose
rachitisme
Anis étoilé dyspepsies,
ballonnements,
vomissements nerveux.
Arbousier antiseptique urinaire
astringent
antirhumatismal (?).
Indications :
infections urinaires (employé autrefois dans la blennorragie)
rhumatismes (?).
Argentine analogues à celles de la tormentille
astringent
tonique
antispasmodique
stomachique
diarrhées,dysenterie
hémoptysies
pertes blanches
règles douloureuses
crampes d’estomac
angine de poitrine
convulsions
incontinence d’urine.
Argousier tonique général
anti-infectieux
fatigue (matinale, des convalescences, grippale, suite de grossesse, surmenage…)
diminution de l’activité cardiaque, cérébrale
inappétence
anémie
insomnies
prévention de la grippe
sénescence.
Aristoloche favorisant des règles
fortifiant
astringent
antirhumastismal
diurétique
sudorifique
règles insuffisantes
asthme
rhumatisme, goutte
nervosisme
hydropisie
douleurs musculaires.
Armoise favorisant des règles
antispasmodique
antiépileptique
tonique du printemps
vermifuge
vulnéraire.
absence de règles liée à l’anémie, au lymphatisme, à la chlorose
troubles de la formation
vertiges et lipothymie
épilepsie (et accidents épileptiformes des jeunes fil­les à l’approche de la puberté)
troubles nerveux (danse de Saint-Guy, hystérie)
vomissements nerveux chroniques
dyspepsies
convulsions infantiles
névralgies liées à des troubles menstruels.
Arnica stimulant cérébral chez les traumatisés (stupeur, prostration)
stimulant au système nerveux (fleurs)
s’oppose aux ecchymoses.
coqueluche
artériosclérose, spasmes artériels
contusions
tous les traumatismes : contusions, hématomes, foulures, déchirures musculaires (voie externe et, si nécessaire, par voie interne).
Artichaud excitant de la sécrétion biliaire
s’oppose à l’excès de cholestérol
diurétique
apéritif
fébrifuge
laxatif
tonique
rajeunissant tissulaire : prévient le vieillissement.
insuffisances hépatiques, ictère
hypercholestérolémie
athérosclérose et signes associés (vertiges, bour­donnements d’oreilles, céphalées, mouches volan­tes, sensations de doigts morts…) — Tixier
états pléthoriques, arthritisme
affections hépato-rénales
excès d’urée sanguine
goutte, rhumatisme
lithiase urinaire
hydropisie (Lémery)
paludisme (médication d’appoint).
Asaret vomitif (peut remplacer l’ipécacuana)
expectorant
stemutatoire
bronchite
Asperge diurétique déchlorurant
apéritif
sédatif du cœur.
Indications :
oliguries des cardiaques (véhicule de la digitale)
douleurs rénales
hydropisie
ictère.
Aspérule odorante calmant du système nerveux (comme le mélilot)
antispasmodique
somnifère
diurétique
digestif
stimulant hépatique.
insomnies des enfants, vieillards, convalescents
neurasthénie, mélancolie, hystérie
oliguries
indigestions
hydropisie
lithiase urinaire
hépatisme
fièvres éruptives : scarlatine, rougeole.
Aubépine tonicardiaque
hypotenseur (par vaso-dilatation)
antispasmodique
hypnotique léger
féorifuge
astringent (diarrhées)
dissolvant des calculs (?).
Indications (l’utiliser longtemps, ne s’accumule pas) :
palpitations
douleurs cardiaques, angine de poitrine
spasmes vasculaires
tachycardie, arythmies
bouffées congestives, palpitations, irritabilité, insomnies (de la ménopause)
dyspepsies
athérosclérose, hypertension
troubles de dystonie neurovégétative (angoisses, ver­tiges, bourdonnements d’oreille)
insomnies
diarrhées, dysenterie (baies)
lithiase urinaire et biliaire (baies).
Aune astringent
fébrifuge
fièvres intermittentes (comme le quinquina)
inflammations de la gorge, angines
ulcères variqueux ; feuilles :
rhumatismes
Aunée antiseptique calmant, asséchant des voies respira­toires
expectorant
augmente la sécrétion biliaire (E. Chabrol et J. Chevalier)
diurétique éliminateur de l’urée et des chlorures (E. Chabrol et J. Chevalier)
sudorifique
tonique
stimulant de l’appétit et de la digestion
bactéricide
favorisant des règles
vermifuge
sédatif
cicatrisant
bronchites
asthme, toux quinteuses
tuberculose pulmonaire (l’hélénine s’oppose au développement du bacille de Koch — Dr de Ko- rab)
affections hépato-biliaires, ictère
hémorroïdes
néphrites, pyélo-néphrites
anémie, fatigue générale, chlorose
atonie digestive
règles douloureuses, insuffisance des règles
pertes blanches
hypertension
parasites intestinaux
diarrhée
dermatoses (dartres, eczéma, gale), prurits
ulcères atones, escarres
trachéite.
Aurone male tonique
vermifuge
détergent
cicatrisant
parasites intestinaux (oxyures, ascaris)
menstruations difficiles
digestions pénibles
plaies infectées, ulcères (usage externe).
Baguenaudier laxatif
Ballote antispasmodique
rééquilibrant nerveux
tonique
détersif (usage externe).
Indications :
anxiété
neurasthénie
instabilité psychique
névroses ae la ménopause
états sympathicotoniques (certaines insomnies, spasmes digestifs)
bourdonnements d’oreille
coqueluche
ulcères de jambe (usage externe).
Balsamite odorante tonique
antispasmodique
vermifuge
emménagogue
diurétique
carminatif
bronchites avec toux spasmodique
hystérie et maladies nerveuses
règles difficiles ou insuffisantes
parasites intestinaux
digestions pénibles.
Barbarée diurétique
antiscorbutique
détersif (usage externe)
hydropisie
goutte
lithiase urinaire
congestion hépatique
plaies, ulcères.
Bardane dépuratif
sudorifique
diurétique éliminateur de l’acide urique
cholérétique
laxatif
antisyphilitique
antidiabétique
microbicide : antibiotique contre les bactéries à Gram positifs (staphylocoque doré, streptocoque, pneumocoque…)
antivénéneux
furonculose, anthrax, abcès (gorge, dentaires), sta- phyloccies
dermatoses suintantes et purulentes, acné, dartres, eczéma, plaies, teigne
rougeole
goutte (particulièrement sur terrains vénérien ou hérédo)
rhumatismes
syphilis
diabète
lithiase urinaire
morsures de vipères
Baume de Tolu antiseptique
modificateur des sécrétions bronchiques et uri­naires.
bronchites, trachéites
laryngite tuberculeuse
cystites
pyélonéphrites
Baume du Pérou antiseptique
antiparasitaire
quelquefois dans la tuberculose
les leucorrhées.
topique (gale, ulcères douloureux, fistules anales, leucoplasie buccale)
tuberculose laryngée, osseuse, ganglionnaire.
Bec de grue stimulant du tonus utérin
hémostatique.
hémorragies utérines.
Belladone antispasmodique des fibres musculaires lisses (bronches, tube digestif…)
antisudoral
modérateur des sécrétions (salive, bile, sueur, pan­créas…) sauf de la sécrétion intestinale (étude de W. Jones, Brow-Séquard, Trousseau…)
sédatif puissant dans névralgies et douleurs viscé­rales.
spasmes des tuniques musculaires (gastro-intestina­les, anus, urètre, vagin, col utérin)
spasmes des voies respiratoires (coqueluche, asthme nerveux, spasmes glottiques)
incontinence d’urine nocturne
priapisme, spermatorrhée
sialorrhée, galactorrhée
sueurs des tuberculeux
constipation spasmodique
névralgies, migraines
danse de Saint-Guy
mal de mer.
Benoîte tonique et astringent
sudorifique
fébrifuge (comme le quinquina)
vulnéraire, révulsif.
asthénie
entérite chronique avec diarrhée, dysenterie
hypotonie des voies digestives (dyspepsies)
hémorragies diverses (hémoptysies…)
tuberculose (sécrétions bronchiques, diarrhées, état général)
fièvres intermittentes (médecins danois Buchaave, Aaskow)
ophtalmies, névralgies dentaires, céphalées (usage interne et externe).
plaies
conjonctivite, blépharite.
Betoine ictère (racine)
paralysies (racine)
affections pulmonaires, hémoptysie
goutte, et rhumatisme chronique
vertiges
migraines nerveuses
plaies infectées (cancéreuses ?)
ulcères de jambe.
Berce aphrodisiaque (H. Leclerc)
stimulant
digestif
hypotenseur immédiat, doux, prolongé (R. Paris)
diurétique
vermifuge (semences)
résolutif
détersif
asthénie sexuelle
digestions pénibles
météorisme
hypertension artérielle
insuffisance rénale
épilepsie
œdèmes, tumeurs, abcès, furoncles, ulcères atones
Bistorte astringent (intestin, voies génitales)
modificateur des muqueuses
tonique
vulnéraire
diarrhées, dysenterie
métrorragies
pertes blanches
urétrites
hémorroïdes
aphtes
tuberculose
fièvres intermittentes (associée à la gentiane). Usage externe :
plaies
stomatites, pharyngites
urétrites, pertes blanches
hémorroïdes, diarrhées.
Bleuet dépuratif
diurétique
antirhumatismal
fébrifuge
calmant
purgatif (graines).
antiophtalmique
léger astringent, adoucissant.
rhumatisme
ascite
ictère
conjonctivites, blépharites, orgelets
Boldo ami de la vésicule biliaire, favorise la sécrétion de la bile
diurétique
stimulant général
congestion du foie
insuffisances hépatiques, cholécystites et leurs mul­tiples conséquences
lithiases biliaires
infections urinaires, cystites
insomnies des hépatiques.
Bouillon-blanc ou molene béchique, pectoral
émollient
diurétique
sudorinque
légèrement narcotique.
trachéites,angines
bronchites aiguës et chroniques
asthme
diarrhées douloureuses
hémorroïdes
cystites
Bouleau diurétique éliminateur des chlorures, de l’urée, de l’acide urique
dépuratif
stimulant
sudorifique ;
combat l’engorgement des ganglions lymphati­ques ;
dépuratif
digestif
fébrifuge ;
antilithiasique urinaire, détersif.
œdèmes des cardio-rénaux (Winternitz)
oligurie
hyperazotémie et syndromes (vertiges, maux de tête… Artault)
hypercholestérolémie
rhumatismes goutteux (H. Huchard, Cremer), excès d’acide urique
lithiase urinaire, coliques néphrétiques (surtout la sève)
hydropisie
obésité, pléthore
arthritisme
albuminurie
hypertension et ses troubles (céphalées, vertiges, mouches volantes)
parasites intestinaux
certains cas de cellulite
athérosclérose.
dermatoses, adénites
Bourdaine laxatif non irritant
cholagogue
vermifuge
constipation spasmodique (peut être pris par les femmes enceintes, car n’augmente pas le péristal­tisme intestinal)
insuffisance biliaire et constipation consécutive
hémorroïdes
obésité, cellulite, troubles circulatoires
parasites intestinaux.
Bourrache dépuratif
diurétique éliminateur des chlorures
sudoripque
adoucissant (fleurs)
oliguries, rétention d’urine, néphrites, coliques néphrétiques
états fébriles, sujets en puissance d’éruptions cuta­nées, pour stimuler la diurèse (rougeole, scarla­tine)
rhumatismes
affections pulmonaires (rhumes, bronchites), pleu­résies
constipation, entérocolite.
bourse a pasteur tonique astringent (augmente le tonus du muscle utérin)
hémostatique (renforce la perméabilité des capil­laires)
régulateur du flux menstruel (H. Leclerc)
dissolvant des calculs urinaires (?) Rademacher.
métrorragies de la puberté et de la ménopause (Ehrenwall en 1888, Defele en 1901)
métrites hémorragiques
règles profuses et irrégulières
hématuries
hémoptysies
hémophilie
lithiase urinaire
blennorragie
varices, hémorroïdes
dysenterie
Brunelle astringent
hypogïycémiant
détersif
diabète
plaies
angines, glossites, stomatites
bruyere diurétique puissant et antiseptique urinaire (appa­rentée à Busserole et Solidago)
dépuratif
sédatif des voies urinaires
astringent
cystites avec pyurie (surtout des prostatiques) — pour H. Leclerc, supérieur à la Busserole
colibacillose, phospnaturie, albuminurie
pyélonéphrites
oliguries
lithiase urinaire (?)
rhumatismes
leucorrhées
goutte, névralgies rhumatismales, paralysies
taches de rousseur, dartres
bryone purgatif drastique
cholagogue
diurétique
antirhumatismal
expectorant
hypertension
congestions
inflammations des séreuses « a frigore » : pleuré­sie, péricardite, péritonite
catarrhes aigus ou chroniques, pneumonie
œdèmes
hvdropisie
rhumatismes musculaires, articulaires, rhumatisme chronique
goutte
dyspepsies, pyrosis
dysenterie
buchu diurétique balsamique. urétrites
prostatites
cystites
pyélites.
bugle astringent
vulnéraire
résolutif.
hémorragies
tuberculose (hémoptysies)
ulcères gastro-intestinaux.
bugrane diurétique
sédatif des voies urinaires
sudorifique
astringent
diurétique
cholagogue
dépuratif
lithiase rénale et hépatique
cystites (infections des voies urinaires)
rhumatismes
angines (usage externe)
congestion du foie
ictère
buis sudorifique
dépuratif
laxatif
cholagogue
fébrifuge
désinfectant et cicatrisant.
insuffisance biliaire
infections des voies biliaires
affections fébriles (paludisme)
rhumatismes, goutte
syphilis
troubles nerveux
épilepsie
plaies atones et infectées.
busserole diurétique antiseptique et antiputride
sédatif des voies urinaires
inflammations des voies urinaires (cystite, pyélonéphrite, urétrite blennorragique, hypertrophie pros­tatique accompagnée de pyurie, colibacillose)
incontinence et rétention d’urine
lithiase urinaire infectée
diarrhées, dysenterie, entérocolites
hématuries, ménorragies, hémoptysies
leucorrhées
cactus grandiflorus tonicardiaque
antispasmodique des fibres musculaires circulai­res
sédatif.
angine de poitrine
toutes les affections cardiaques (malformations car­diaques, décompensations)
emphysème
hémoptysie
ménorragies et dysménorrhées
hémorragies en général.
Gaillet jaune dépuratif rénal et hépatique
antispasmodique
galactogène.
oliguries
épilepsie — hystérie
Calament stimulant
antispasmodique
digestif
atonie digestive et spasmes intestinaux
hoquet
bourdonnements d’oreille
douleurs gastriques.
capillaire béchique expectorant
émollient
astringent
diurétique léger
trachéites
bronchites
inflammations urinaires
capucine stimulant
expectorant
laxatif (fruits)
diurétique
antiscorbutique
favorise la menstruation
topique (cuir chevelu).
lymphatisme
tuberculose, bronchites
emphysème
règles insuffisantes
chute de cheveux (voie externe) : séborrhée, pelli­cules, calvitie précoce, alopécies accidentelles de la grossesse, des infections fébriles, des intoxica­tions chimiques ou médicamenteuses.
cardere diurétique dermatoses prurigineuses
psoriasis
eczéma
acné
carex dépurative
diurétique
rhumatisme
goutte
carline diurétique
sudorifique
détersif
hydropisie
atonie gastrique
affections hépatiques
cancers (?).
caroube astringent diarrhées
entérites infantiles
tuberculose pulmonaire.
carragaheen émollient
laxatif
expectorant
bronchites, pneumonies, rhumes, toux
affections du tube digestif (entérite, diarrhées, dysenterie)
constipation chronique
obésité
insuffisances glandulaires
déficiences organiques, lymphatisme, scrofulose, rachitisme, amaigrissement.
blépharite, conjonctivite
vaginite, métrite.
cascara sagrada cholagogue, purgatif drastique.
laxatif
constipation chronique.
casse laxatif
purgatif
cassis diurétique éliminateur de l’urée et de l’acide urique
antirhumatismal (Hucard, F. Decaux)
vermifuge
augmente la résistance des capillaires
astringent, antidiarrhéique
tonique nervin
stimulant hépatique, de la rate et des reins
antipalustre
antiscorbutique
cicatrisant (usage externe).
rhumatismes
goutte
arthritisme
lithiases rénales
oliguries
prostatisme
hypertension
pléthore, artériosclérose
troubles circulatoires de la ménopause
lymphatisme
hépatisme — ictère
diarrhée — dysenterie
prophylaxie de la grippe
migraines
parasites intestinaux.
piqûres d’insectes
furoncles, abcès, contusions.
cataire stomachique
antispasmodique (modérateur de l’excitabilité réflexe)
carminatif
emménagogue.
spasmes des voies digestives
spasmes des voies respiratoires (hoquet)
coqueluche
ictère
hystérie
stress
insomnies
douleurs rhumatismales
nausées matinales (femme enceinte)
centaurée petite tonique
apéritif
digestif
sédatif du tube digestif
carminatif
stimulant du pancréas
fébrifuge (comparable au quinquina : Nepple)
cholérétique
inappétence
faiblesse générale, anémie, convalescences
paresse digestive
congestion hépatique
dyspepsies douloureuses (flatulences)
affections fébriles (fièvres du printemps, de l’automne)
goutte
dermatoses eczématiformes
parasites intestinaux.
plaies atones, chute des cheveux.
cerisier diurétique(sédatif des voies urinaires)
laxatif
rafraîchissant.
insuffisances rénales
néphrites — cystites
lithiases urinaires
arthritisme (rhumatisme goutteux)
œdèmes (cardiopathies)
charbon vegetal absorbant des gaz intestinaux, des toxines micro­biennes, des poisons divers. ballonnements
diarrhées putrides, colites
intoxications (alimentaires ou autres).
chardon benit tonique
apéritif
digestif
sudorifique
dépuratif
fébrifuge
diurétique, éliminateur de l’acide urique
sédatif des douleurs rhumatismales et des névrites (R. Augé)
stimulant du système nerveux
anticancéreux (?)
désinfectant (usage externe).
inappétence
affections hépatiques, rénales
atonie gastrique
fièvres intermittentes
fièvre de Malte
fièvres éruptives avec atonie (rougeole, scarla­tine)
convalescence des affections pulmonaires, rhumes traînants
oedèmes, hydropisie
rhumatismes
vomissements de la grossesse
chorée
chardon roland diurétique : l’éliminateur de l’urée et des chlo­rures. oliguries
excès d’urée
coliques néphrétiques
néphrite chronique
oedème
Chélidoine antispasmodique
hypotenseur
cnolérétique
anticancéreux (?) : restreindrait momentanément l’extension
coricide
vermifuge
angine de poitrine
hypertension
asthme
athérosclérose
troubles gastriques et duodénaux
hypertonie gastrique
affections hépatiques (hépatite aiguë ou chronique, ictère)
insuffisance biliaire
lithiase biliaire
syphilis
parasites intestinaux
cancer gastrique (associé au houblon, calme les douleurs du cancer gastrique et retarderait son extension).
chêne hémorragies (hémoptysies, intestinales, métrorra- gies)
tuberculose
métrites, pertes blanches
diarrhées, dysenterie
gastralgies, atonie gastrique
faiblesse générale, lymphatisme
incontinence d’urine des enfants
fièvres paludéennes, augmentation de la rate.
angines
ulcères atones, engelures, dermatoses, transpira­tion des pieds
fistules anales
hémorroïdes.
chiendent diurétique rafraîchissant
dépuratif
émollient
cholagogue
fébrifuge
inflammation des voies urinaires et digestives
lithiase biliaire et urinaire
oliguries
états infectieux divers
arthritisme — eczéma
goutte
hépatisme, ictère
ménopause.
cochléaria antiscorbutique (le plus puissant après le raifort)
stimulant
carences
scorbut (Dodoens, Chaumeton, Cazin)
lymphatisme
atonie digestive
asthme
lithiases biliaire et urinaire
bronchite chronique
leucorrhées
rhumatismes
colchique d’automne antigoutteux analgésique (paralyse les nerfs sensi­tifs)
diurétique azoturique (?)
inhibiteur des mitoses cellulaires (anticancer) : Huant, Mallet et Le Camus, Lenègre et Soulié, Dus- tin
excitant des sécrétions hépatiques et intestinales
antiallergique (Mugler…)
antiviral (Katsilabros).
crise de goutte
névralgies
migraines
asthme
atrophies musculaires progressives d’origine spi­nale
hydropisie, ascite, catarrhe bronchique
cancers
allergies, accidents sériques.
condurango tonique
apéritif
stomachique
analgésique gastrique.
anorexie
dyspepsies atoniques douloureuses
toutes les affections gastriques (ulcère, cancer?)
gastralgies des hépato-biliaires.
consoude adoucissant
astringent
entérites, diarrhées, dysenterie
ulcères digestifs
cancer gastrique
tuberculose (hémoptysies)
hématuries.
plaies
plaies atones
brûlures
ulcères de jambe
crevasses du mamelon, gerçures
fissures anales
fractures et lésions osseuses
coquelicot narcotique léger
sédatif de la toux
antispasmodique
adoucissant
sudorifique
insomnies (pour personnes délicates, enfants, vieil¬lards)
toux spasmodiques (coqueluche, asthme)
bronchites, pneumonie, pleurésie
fièvres éruptives.
Usage externe :
angines
inflammation des paupières
cumin carminatif (élimine les gaz putrides)
digestif
sédatif
galactogène
favorisant des règles
diurétique
ballonnements, dyspepsies nerveuses, aérophagie
éréthisme cardio-vasculaire
règles insuijisantes
lactation
parasites intestinaux
engorgement des seins
diminution de l’audition
curry cholérétique (essence)
cholagogue
cholestérolytique (essence)
antispasmodique
bactéricide.
insuffisance et congestion hépatique (de la mala­ria…)
ictère
cholécystite, angiocholite
rétention biliaire
lithiase biliaire
hypercholestérolémie
fermentations intestinales
infections urinaires
cuscute laxatif
cholagogue
carminatif
détersif.
constipation atonique et par insuffisance biliaire
ballonnements
plaies (usage externe).
digitale tonicardiaque majeur (ralentit, régularise, renforce les contractions cardiaques)
diurétique indirect (par action cardiaque)
relève la tension artérielle.
insuffisance du myocarde et ses conséquences :
asystolie
arythmie
tachycardie
oligurie
œdèmes
ascite, hydropisies (indication connue depuis long­temps dans l’art populaire)
douce amere dépuratif (Carrère)
antipléthorique
antisyphilitique
antirnumatismal, antigoutteux.
hyperviscosité sanguine, pléthore
dermatoses : acné (puberté, ménopause), eczéma, dartres, herpès, psoriasis
asthme, coqueluche, pneumonie, pleurésie, bron­chites chroniques, toux spasmodiques
furonculose
syphilis (Linné)
rhumatisme, goutte
scrofulose
cancers (?).
dermatoses, abcès, hémorroïdes, tumeurs, contu­sions.
drosera calmant de la toux
antispasmodique
antipyrétique
antiseptique
toux(de toutes natures)
états sympathicotoniques
enrouementdes orateurs.
eglantier tonique
cicatrisant (usage externe)
laxatif
tonique
asthénie
lithiase urinaire
plaies, ulcères atones, brûlures (usage externe)
Hellebore blanc antispasmodique
sédatif
analgésique
palpitations de la maladie de Basedow, de la chorée, des dyspepsies
crampes
hypertension artérielle
affections mentales (?).
Epine vinette tonique
apéritif
stomachique
cholagogue
tonique veineux (comparable à l’hydrastis)
diurétique
laxatif
prévention du cancer (?).
dyspepsies avec inappétence
troubles des règles
dilatations veineuses (hémorroïdes, varices)
goutte, rhumatisme
hépatisme, ictère
litniases biliaire et rénale, coliques hépatiques et néphrétiques (préventif et pendant l’accès)
oligurie
hypertrophie de la rate paludéenne (Typaldo Lasca- rato)
constipation
scorbut
cancers (?).
Erysimum officinale
Eucalyptus provoque les sécrétions laryngées, pharyngées, bronchiques
expectorant
antispasmodique des voies respiratoires et biliai­res
laryngites (aphonie), pharyngites, trachéo-bronchi- tes
bronchites chroniques
cholécystite lithiasique douloureuse
Eupatoire d’Avicenne laxatif doux
cholagogue
constipation des convalescents, des anémiés, des cachectiques, des vieillards, des enfants
insuffisance biliaire
congestion hépatique
anémie, faiblesse générale, chlorose.
Euphraise astringent et analgésiant léger des muqueuses blépharites, conjonctivites, kératites
coryza
pharyngites, stomatites
nydrorrhée nasale (voie externe).
Fenugrec tonifiant
stimulant du pancréas, de la digestion, dans tous les désordres du métabolisme général
favorise la prise de poids
apéritif
topique émollient
troubles de la nutrition
maigreur
diabète
tuberculose
convalescences
anémie, scrofule, lymphatisme
rachitisme
abcès des amygdales (gargarismes)
métrites (irrigations vaginales)
lymphangites, cellulites, phlegmons (compresses).
fougere male antihelminthique(ne pas utiliser chez l’enfant de moins de 4 ans).
Incompatibilités : huiles.
parasites intestinaux : tcenia, ascaris, ankylostome, douves, botriocéphale, oxyures.
Fraisier tonique astringent, antidiarrhéique
hémostatique
diurétique
antirhumatismal
régulateur hépatique
apéritif.
diarrhées, entérocolites
hémorragies intestinales, métrorragies
leucorrhées
affections des voies urinaires (blennorragie, cys­tite)
lithiase urinaire, coliques néphrétiques
rhumatisme, goutte
hépatisme, ictère
angines
Frêne diurétique, antigoutteux
dépuratif
antirhumatismal
purgatif
tonique
fébrifuge
rhumatisme goutteux
lithiases urinaires
oliguries, hydropisie
artériosclérose.
névralgies goutteuses et rhumatismales.
Fumeterre tonique
dépuratif (diurétique, fébrifuge)
régulateur hépato-vésiculaire
assouplit les artères
antipléthorique
apéritif
antiscorbutique
antiscrofuleux
congestion hépatique, affections hépato-vésiculai- res, ictères, migraines d’origine digestive
athérosclérose
pléthore, hyperglobulie, hyperviscosité sanguine
hypertension
anémie, lymphatisme
parasites intestinaux
scorbut
dermatoses (dartres)
maladies vénériennes (?).
Galeopsis astringent
reminéralisant
antianémique
tuberculose
anémie
leucémie
Garance provoque le flux biliaire
laxatif
diurétique
antilithiasique urinaire.
insuffisance biliaire
constipation
oliguries
excès d’urée
lithiase urinaire (surtout les phosphates)
arthritisme
albuminurie
Genepi stimulant gastrique
tonique général
fébrifuge, remède des « chaud et froid »
facilite la menstruation
vulnéraire (interne et externe).
manque d’appétit
asthénie
affections pulmonaires dues au refroidissement
règles insuffisantes
gastriques, entérites
Genet tonicardiaque (spartéine) : tonique des nerfs pro­pres du cœur, différent de la digitaline et de la strophantine, (toniques du muscle cardiaque)
vaso-constricteur
diurétique éliminateur des chlorures
antiscromleux
antitoxique
antivenimeux (en ingestion et en applications)
purgatif
émétique.
Gentiane tonique amer
apéritif
stomachique (son emploi est indiqué « soit avant le repas pour exciter l’appétit, soit après, pour favori­ser la digestion », Vaquez)
cholagogue et cholérétique
dépuratif
antirhumatismal
leucocytogène (accroît les défenses organiques en augmentant le nombre des globules blancs)
antipaludéen
fébrifuge
fatigue générale
inappétence
dyspepsies, atonie gastrique et intestinale (flatu­lences)
anémies, convalescences, scrofulose
insuffisance hépatique
goutte
paludisme
tuberculose
diarrhées, dysenterie
parasites intestinaux.
Germandrée toniques
stomachiques
cholagogues
diurétiques
antiseptiques
convalescences
inappétence
dyspepsies aloniques
adénopathies
insuffisance hépatique
maladies infectieuses
bronchite chronique, grippe (H. Leclerc)
rhumatisme
goutte
Ginkgo biloba expectorant et sédatif
digestive et vermifuge
conjonctivites et leucorrhées
insecticides et antifongiques
action circulatoire (antispasmodique, vaso-dilata­trice, anti-inflammatoire).
insuffisances veineuses des membres inférieurs
troubles de la perméabilité capillaire (œdèmes, capillarité, purpura)
hémorroïdes
déficit de la circulation artérielle cérébrale et périphérique (troubles de la vigilance et de la mémoire), séquelles d’accidents vasculaires céré­braux ou de traumatismes crâniens
manifestations de l’artérite des membres infé­rieurs.
Ginseng stimulant (du système nerveux, physique et intel­lectuel)
active les échanges (glycogenèse, diurèse avec éli­mination d’urée)
revitalisant
aphrodisiaque
tonique pulmonaire, cardiaque
vaso-moteur
apéritif
stomachique
fébrifuge
antalgique (douleurs rhumatismales).
fatigue générale (physique et intellectuelle)
convalescences après maladies graves
impuissance
frigidité
affections pulmonaires (pleurésies)
inappétence
atonie gastrique
sénescence, tremblements séniles
artériosclérose (vertiges, éblouissements, cépha­lées, bourdonnements d’oreille)
syndromes vasculaires
affections fébriles
affections psychosomatiques.
Gratiole purgatif violent(un peu irritant — à ne donner qu’aux personnes ayant un estomac et des intestins indemnes)
diurétique
vermifuge
émétique.
constipation rebelle
cirrhoses
œdèmes et ascitedes cardio-rénaux
hydropisie
urémie
dermatoses
parasites intestinaux
goutte
fièvres intermittentes.
Gremil diurétique
dissolvant des calculs (?)
Contraceptif
fithiases biliaire et urinaire
rhumatismes
Fertilité
corps étrangers oculaires.
grenadier tænifuge
astringent
tœnia — ascaris — botriocéphale
dysenteries, diarrhées
leucorrhées
métrorragies
Griffe du diable anti-inflammatoire (pouvoir comparable sinon supérieur à celui de la phénylbutazone, mais sans ses inconvénients)
analgésique, antispasmodique
antirhumatismal
stimulant biliaire, hypoglycémiant (?)
rhumatismes
pléthore
Grindelia balsamique
béchique
antispasmodiquerespiratoire et gastro-intestinal
asthme
coqueluche
laryngite
bronchite
toux des tuberculeux
dyspnée des artérioscléreux et des cardiaques
spasme du tube digestif
néphrite
Gui vaso-dilatateur
hypotenseur
antispasmodique
diurétique éliminateur de l’urée
décongestif
athérosclérose
hypertension et ses troubles (vertiges, bourdonne­ments d’oreille…)
néphrite chronique
hémorragies congestives (ménorragies, hémoptysies, épistaxis)
crises nerveuses, épilepsie, convulsions, hystérie, danse de Saint-Guy
migraine
albuminurie
asthme, coqueluche
ménopause et ses symptômes : palpitations, tachy­cardie, troubles circulatoires périphériques, dysp­née
prostatisme
goutte
pertes blanches
algies rhumatismales — névrites — sciatique
Guimauve béchique
émollient
irritation des muqueuses de la bouche et du pha­rynx : stomatites, glossites, pharyngites
inflammation, irritation gastro-intestinale
affections pulmonaires
toux, bronchites
entérites
affections des voies urinaires (cystites)
maturatif des abcès, furoncles
plaies enflammées
en gargarismes dans angines, gingivites, abcès den­taires
affections aiguës de l’intestin.
Hamamelis de virginie vaso-constricteur veineux, décongestif
tonifiant veineux (améliore l’élasticité des veines)
régulateur de la circulation
analgésique
hémostatique
astringent
anti-infectieux.
affections veineuses (varices, hémorroïdes, phlébi­tes, ulcères de jambe, varicocèle)
congestions utérines et ovariennes, congestions pel­viennes
hémorragies (métrorragies, hémoptysies, purpura hémorragique)
ménopause
Hellebore noir entraîne la congestion de l’utéruset des organes pelviens absence de règles par inertie de l’utérus.
Hepatique des fontaines tonique hépatique
diurétique
hépatisme
lithiase urinaire
Hêtre fébrifuge, serait un succédané du quinquina
antiseptique général et pulmonaire
vermifuge
purgatif à doses fortes
affections pulmonaires
paludisme
parasites intestinaux
diarrhées.
Sureau hieble sudorifique
calmant de la toux ;
diurétique
purgatif
diaphorétique.
action comparable à celle de l’arnica contre les contusions
maladies infectieuses
bronchites, toux ;
oliguries
néphrites, cystites
oedèmes
hydropisie
Hoan nan tonique neuro-musculaire
digestif
aphrodisiaque
analgésique
convalescences
dyspepsies atoniques
impuissance
rhumatismes
névralgies
Holarrhena floribunda antiamibien
vermifuge
amibiase (formes végétatives et kystes)
trichomonas
Houblon tonique
apéritif
stomachique
sédatif génital
hypnotique
diurétique
dépuratif, régénérateur sanguin
fébrifuge
antiscrofuleux
vermifuge
antiscorbutique
galactogène.
rachitisme
convalescences
anémie, chlorose
inappétence (des enfants surtout)
dyspepsies atoniques nerveuses
excitabilité sexuelle
pertes blanches
insomnies, nervosisme
goutte
lithiases
dermatoses (eczémas, herpès, dartres)
scorbut
lymphatisme
adénites cervicales, scrofulose
énurésie
fièvres de printemps et d’automne
parasites intestinaux
insuffisance lactée des nourrices.
Houx tonique
antirnumatismal
antispasmodique
stomachique
fébrifuge
antiépileptique
rhumatismes
coliques intestinales
atonie gastrique
affections fébriles (paludisme)
épilepsie
Fragon vaso-constricteur du système veineux (est peut-être le plus puissant vaso-constricteur naturel connu)
antihémorroïdaire
désinfiltrant, antiœdémateux
diurétique
maladies veineuses et capillaires, varices
séquelles de phlébites, jambes lourdes
œdèmes des membres inférieurs
crampes des membres inférieurs, impatiences noc­turnes
hémorroïdes chroniques
troubles de la ménopause
douleurs prémenslruelles, règles douloureuses
lithiases urinaires
ictère
oligurie
urémie
goutte
adénites
prévention des embolies postopératoires
Hydrastis canadensis vaso-constricteur surtout pelvien
hémostatique
antisudoral
hémorroïdes, varices
hémorragies utérines (métrorragies, ménorragies, ménopause)
sueurs des tuberculeux
états congestifs du corps et du col utérin
constipation des biliaires
ulcères de jambe
Ipeca annelé vomitif
antidysentérique
expectorant
décongestif
hémostatique par vaso-constriction capillaire
modérateur cardiaque et de la tension artérielle.
empoisonnements
embarras gastriques
dysenterie amibienne doses faibles :
bronchites, broncho-pneumonie
congestion pulmonaire
hémoptysies
tachycardie paroxystique
goitre exophtalmique.
Iris commun diurétique
dépuratif
expectorant
active la circulation
cholagogue
céphalées
migraines menstruelles avec vomissements bi­lieux
inflammation des organes respiratoires, digestifs, urinaires.
Iris de Florence expectorant ou vomitif. stase bronchique (vieillards)
bronchites
asthme
Jaborandi sudorifique
facilite la salivation
purgatif
émétique
parasympathicomimétique (s’oppose à l’action exa­gérée du sympathique).
grippe
bronchite aiguë, pleurésie
néphrite chronique
névralgies rhumatismales et goutteuses.
alopécie
Jalap purgatif drastique hydropisies d’origine cardiaque ou rénale
hémorragie cérébrale
états congestifs dus à l’arrêt des règles
Grande jouabarbe astringent
diurétique
Hémorroïdes, tumeur, dartres
Gerçures des seins, plaies, brûlures
piqûres d’insectes
cors au pied
ulcérations de la bouche, aphtes, muguet
céphalées, délires
angines
surdité
Petite joubarbe antiépileptique
antisudorifique
Jujube nutritif; sec :
calmant
émollient
pectoral
diurétique.
inflammations de la gorge et des voies respiratoires (enrouement, bronchites, rhumes, asthme…)
inflammations intestinales et urinaires
Julienne des jardins sudorifique
diurétique.
bronchites chroniques
asthme
goutte, rhumatismes
insuffisance hépatique
dermatoses
lithiase urinaire
abcès, tumeurs.
Jusquiame antispasmodique
sédatif du système nerveux
hypnotique
antinévralgique
kawa kawa bactéricide
antiputride
sédatif (cystite, prostatique…).
khella antispasmodique des fibres lisses(artères coronai­res, uretères, bronches)
vaso-dilatateur coronaire
modérateur du système nerveux central
coliques néphrétiques
lithiase urinaire
asthme,coqueluche
infarctus du myocarde.
Kola stimulant nerveux
tonicardiaque et musculaire
diurétique
convalescences
manque de tonus
neurasthénie
entraînement sportif
affections cardiaques et pulmonaires
Lamier blanc tonique astringent (remède à spécificité utérine)
vaso-constricteur
fébrifuge
anti-inflammatoire
dépuratif.
diarrhées, dysenteries
métrorragies (Florain), hémoptysies, hémorragies
pertes blanches (Dodoens)
règles douloureuses
hémorroïdes, varices
difficultés de la miction des hommes âgés, cys­tite.
Laminaire Saccharina stimulant des échanges des glandes endocrines
rééquilibrant organique, correcteur de terrain
reminéralisant
stimulant circulatoire
antigoitreux
antiscrofuleux
amaigrissant (pour certains pléthoriques)
mobilisateur des graisses (antiathéroscléreux).
troubles glandulaires
déficience de terrain, fatigue générale
toutes les indications de l’iode
obésité (déséquilibre glandulaire)
hypercholestérolémie
hypothyroïdie, myxœdème
rachitisme
retards intellectuels et staturaux de l’enfance
adénites, lymphatisme, scrofulose
artériosclérose, hypertension, coronarite (voir N.B. 5)
ménopause
sénescence
asthme, emphysème
rhumatismes chroniques, arthritisme
entérites, colites
gynécologie, fistules (comme dilatateur)
Laurier d’apollon antiseptique
stimulant
stomachique
carminatif
antispasmodique
expectorant
diurétique
emménagogue
— dyspepsies atoniqu.es
— fatigue (grippale…)
— flatulences, fermentations intestinales
— bronchites chroniques, états grippaux
— hydropisie
— rhumatismes
— insomnies
— règles douloureuses.
— angines, infections bucco-pharyngées, sinusites
— règles douloureuses.
Laurier cerise antispasmodique
sédatif nerveux
action comparable à celle des anesthésiques (entraîne la faiblesse musculaire, une diminution des battements du cœur).
spasmes et douleurs
spasmes du tube digestif et des bronches
asthme
toux nerveuse
palpitations
insomnie
vomissements de la grossesse
dartres, irritations cutanées (usage externe).
Laurier rose tonicardiaque (renforce et ralentit le cœur, élève la tension artérielle)
diurétique
hyposystolie
myocardites séniles (tachy-arythmie)
dermatoses prurigineuses, cancers ulcérés, contu­sions
Lespedeza diurétique, abaisse le taux d’urée
abaisse le taux de cholestérol (J. Loeper)
antidiabétique..
excès d’urée sanguine
néphrite chronique
oligurie
excès de cholestérol
diabète.
Levure de bière reconstituant
équilibrant et protecteur du système nerveux
tonique (général, cardiaque, circulatoire)
stimulant des glandes endocrines : thyroïde, pan­créas, surrénales, glandes sexuelles
favorise l’assimilation des aliments
antianémique
antiartérioscléreux
antimicrobien
antitoxique intestinal
digestif
déminéralisation, rachitisme (préventif et curatif)
asthénies diverses (fatigue musculaire et ner­veuse)
avitaminoses
troubles de la croissance
inappétence
nervosisme, irritabilité
convalescence
grossesse, allaitement
lymphatisme
anémie
intoxications alimentaires
infections intestinales (maintien ou reconstitution de la flore)
colites
constipation
furonculose
artériosclérose
diabète
névrites
dermatoses, acné, psoriasis, impétigo, pyodermites, aphtes.
Liche d’islande antivomitif
stomachique
fébrifuge
tonique (stimulant du système nerveux cen­tral)
antianémique
diurétique
émollient expectorant
vomissements de la grossesse
sueurs nocturnes
anémie
fatigue générale
bronchites, toux
tuberculose pulmonaire
irritation laryngée
diarrhées, diarrhées des enfants en sevrage
fatigue générale
Lierre grimpant antispasmodique de l’appareil respiratoire, expecto­rant
dépuratif
cholagogue
facilite la menstruation
topique
antinévralgique
vaso-constricteur, décongestionnant
hémolytique
coqueluchebronchites chroniques
trachéites
laryngites
goutte, rhumatismes
lithiase biliaire
règles insuffisantes
leucorrhées
cellulite
névralgie, rhumatismes
névrites
séquelles de phlébites (œdèmes circulatoires)
plaies et brûlures
cors, durillons
polypes du nez.
Lierre terrestre béchique
stimulant des bronches
tonique
diurétique
antispasmodique
vulnéraire
affections pulmonaires (bronchites chroniques, asthme)
atonie gastrique
affections urinaires (lithiases), hématurie
leucorrhées
abcès, furoncles
Lilas fébrifuge
décongestionnant hépatique
antinévralgique (voie externe).
états fébriles, fièvres intermittentes (Cazin)
congestion hépatique
algies rhumatismales (voie externe).
Limnanthème Stimulant gastrique inappétence
dyspepsie
aérophagie.
Lin topique émollient constipation
inflammation des voies digestives (entérites, gastri- tes)
inflammation des voies urinaires (pyélite, cystite, blennorragie).
inflammations : furoncles, abcès
affections cutanées (dartres, eczéma).
Linaire commune antihémorroïdaire
dépuratif
hémorroïdes
dermatoses, dartres
ictère
Lis blanc topique émollient plaies et contusions
brûlures
abcès, furoncles, panaris
Liveche stimulant du tonus intestinal (carminatif) et des fonctions rénales
diurétique
favorisant les règles
stomachique
apéritif
antispasmodique
modificateur au terrain.
goutte, rhumatismes
affections rénales en général : rétention d’urine, cystite, néphrite, albuminurie, insuffisance rénale
hydropisie, œdème des chevilles
insuffisance hépatique
règles insuffisantes
troubles digestifs, ballonnements —- affections cardiaques
dermatoses
Lobelie enflee antispasmodique respiratoire
expectorant
tonique circulatoire, vaso-constricteur.
asthme
emphysème
coqueluche
Lotié corniculé sédatif nerveux. dystonies neuro-végétatives, insomnies
angoisses des psycnasthéniques
états dépressifs
tachycardie
Lyclet modérateur du parasympathique
antispasmodique
toux spasmodiques (coqueluche)
irritation laryngée des orateurs
hypertonie gastrique
sueurs des tuberculeux
dysménorrhées
Maïs diurétique, éliminateur de l’acide urique et des phosphates
sédatif des voies urinaires
fluidifiant biliaire, cholagogue et cholérétique
hypotenseur léger
lithiases urinaires (urique, oxalique, phosphati- que)
néphrites
cystites
oliguries (des cardiopathies, affections fébriles…)
albuminurie
goutte
cholécystites chroniques, hépatites en dehors des crises aiguës
Mandragore antispasmodique (comme la belladone)
modérateur réflexe
spasmes (entérocolites, hémorroïdes)
crises douloureuses hépatiques et de l’ulcère gas­trique
asthme, rhume des foins, coqueluche
règles douloureuses
Manne purgatif doux et agréable utilisé surtout en méde­cine infantile.
Principaux composants : mannite, résine, glu­cose, lévulose…
Marronnier d’Inde vaso-constricteur et tonique veineux
fluidifiant sanguin
facilite la miction chez les prostatiques
hémorroïdes, varices, varicocèle
congestion du foie
congestion prostatique et du petit bassin
troubles de la ménopause
Marrube blanc tonique
dépuratif
stimulant de l’appétit, stimulant hépatique
stomachique
fluidifiant et aseptisant de l’infection pulmonaire, expectorant (comme la terpine)
tonicardiaque (Pagès et Comte)
antitoxique, antiseptique
fébrifuge
amaigrissant
diurétique
favorisant des règles
inappétence (tuberculose)
anémie
digestions difficiles
insuffisance biliaire
bronchites
asthme
tuberculose (s’opposerait aux germes qui favorisent l’action du B.K.)
laryngite
arythmies extrasystoliques
oligurie
infections fébriles (typhoïde : Garnier et Vannier)
sueurs profuses
obésité, cellulite
rhumatisme, arthritisme
dermatoses, eczéma chronique
hystérie, affections nerveuses
insuffisances menstruelles
Maté stimulant nerveux asthénies, neurasthénies
convalescences
Mauve émollient
laxatif
calmant
pectoral
diurétique
constipation chronique (atonique ou spasmodique), entérocolite (recommandé aux enfants et aux vieil­lards)
stomatites, glossites, pharyngites
bronchites aiguës, rhumes
asthme
dermatoses, furoncles, abcès, tumeurs…
vaginite
aphtes, piqûres d’insectes (guêpes…).
Mélilot antispasmodique,calmant du sympathique
somnifère
antiseptique urinaire et diurétique
antiophtalmique
émollient, résolutif
insomniedes enfants, vieillards, convalescents
nervosisme, mélancolie
toux spasmodique
affections urinaires
entérite, dysenteries
troubles de la ménopause
pléthore, hypertension artérielle
phlébites, périphlébites, risques d’embolies (par exemple au cours de traitements par les antibioti­ques dont J. Bréhaut et C. Finas ont signalé les risques thrombogènes).
affections oculaires, conjonctivites, blépharites
plaies, névrites, douleurs rhumatismales
érysipèle.
Mélisse action tonique sur cerveau, cœur, utérus, appareil digestif
antispasmodique, augmenterait le flux biliaire
stimulant physique et intellectuel (serait un brevet de longévité…)
stomachique
carminatif
favorisant des règles
sudorifique
migraine (due à de mauvaises digestions)
névralgies (faciales, dentaires, de l’oreille, de la tête)
émotivité
crises nerveuses, convulsions, épilepsie
syncopes, vertiges, bourdonnements d’oreilles
spasmes (asthme, digestif, cardiaque)
déficience intellectuelle (mémoire), mélancolie
indigestions
règles douloureuses
anémie
piqûres d’insectes (guêpes…)
Menyanthe excitant du sympathique, modérateur du parasym­pathique
tonique
stomachique
apéritif
antiscorbutique
dépuratif
antimigraineux
vermifuge
favorisant des règles
fébrifuge
inappétence
anémie
dyspepsies
rachitisme
scorbute
rhumatismes, goutte
dermatoses (dartres)
migraines post-prandiales
règles insuffisantes
parasites intestinaux
fièvres intermittentes
Mercuriale purgatif
diurétique
constipations (femmes enceintes)
suppression de la sécrétion lactée chez les nour­rices.
Millepertuis stimulant
apéritif
digestif
astringent
antiacide gastrique
diurétique
balsamique
vermifuge
fébrifuge
topique vulnéraire et antiputride.
bronchites, affections pulmonaires
asthmes
dyspepsies atoniques
diarrhées
cystites
congestion hépatique
pertes blanches
oliguries
fièvres intermittentes
affections d’origine médullaire
névrites
insuffisance circulatoire
artérite oblitérante
maladies infectieuses infantiles
plaies, brûlures, ulcères de jambe
Momordique purgatif énergique
dépuratif
asystolie
néphrite chronique
excès d’urée sanguine
obésité
cirrhoses
hypertension artérielle
athérosclérose (vertiges)
Monotrope antispasmodique coqueluche, toux spasmodiques
bronchites chroniques
Morelle antispasmodique
analgésique, narcotique
sédatif
émollient
dyspepsies douloureuses (douleurs gastriques et intestinales : Desnos)
spasmes vésicaux
affections cutanées (prurits, parakératoses, eczémas suintants, prurit anal et vulvaire)
gerçures des seins
hémorroïdes
ulcères douloureux
abcès
Mouron blanc tonique (général et cardiaque)
diurétiaue
pectoral
résolutif.
fatigue générale
convalescence
palpitations et faiblesse cardiaque
inflammations des reins et de la vessie
hémoptysies
hémorroïdes.
Mouron rouge expectorant
antalgique et sédatif des troubles nerveux
dépuratif (diurétique et sudorifique)
stases bronchiques
troubles hépatiques, ictère
hémorroïdes
néphrite
lithiase urinaire
épilepsie
troubles mentaux, mélancolie
hydropisie
coryza spasmodique, asthme des foins
plaies fongueuses, torpides
ulcères, escarres
dartres
Mousse de corse vermifuge doux
stimulant thyroïdien
anti-inflammatoire
ascaris, oxyures (surtout pour les enfants)
adénites
Moutardes topique révulsif et dérivatif sanguin dans les affec­tions respiratoires, rhumatismales, congestions céphalique, utérine… congestion pulmonaire, bronchite, pleurite
névralgies, douleurs rhumatismales
congestion cérébrale
Muguet tonicardiaque (ralentit et renforce) sans élever la tension artériellediurétique
antispasmodique
émétique, purgatif
insuffisance cardiaque
asystolie, hyposystolie, arythmie
angine de poitrine
palpitations
maladie de Basedow
néphrites chroniques
goutte
Mûrier sauvage astringent
hémostatique
antidiabétique (H. Leclerc)
diurétique
hémoptysies, hématuries
hémorroïdes
diarrhées, dysenteries
pertes blanches
métrorragies
paludisme
diabète
dyspepsies
rhumatisme goutteux
anémie
oliguries
lithiase urinaire
angines, gingivites, glossites, pharyngites, névral­gies dentaires
plaies atones
Myrte tonique
balsamique
antiseptique bronchique
antiputride
astringent
hémostatique.
bronchites, dilatations bronchiques
catarrhes muco-purulents des voies respiratoires et urinaires
tuberculose pulmonaire
rhinorrhée
sinusites, otites
diarrhées
prostatites
pertes blanches
hémorroïdes
Myrtille augmente la résistance des petits vaisseaux
antidiabétique
draineur urique
anticolikacillaire(l’un des plus puissants actuelle­ment connus)
augmente l’acuité visuelle.
athérosclérose
troubles de la circulation.
diabète (rétinite des diabétiques, micro-angiopa- thie)
excès d’urée
colibacillose (cystites)
déficience de l’acuité visuelle.
Nénuphar calmant sexuel (« destructeur des plaisirs et poison de l’amour »)
antispasmodique
hypnotique
léger tonique cardiaque et respiratoire
éréthisme génital (priapisme, nymphomanie, pollu­tions nocturnes)
insomnies
syndromes anxieux
dysenterie
toux
cystites, néphrites
Nerprun purgatif énergique « à réserver aux individus robus­tes qu’il est difficile d’émouvoir » (Alibert)
diurétique
hypertension
congestion cérébrale (comme dérivatif)
hydropisie
Noisetier tonique veineux, vaso-constricteur (analogue à l’hamamélis)
antihémorragique
dépuratif
fébrifuge.
varices, troubles circulatoires
oedème des jambes
plaies atones, ulcères. écorce :
états fiévreux.
plaies atones, ulcères.
Noix vomique stimulant du système nerveux, surtout médullaire
apéritif
intoxications par les barbituriques (doses mas­sives)
paralysies alcooliques, diphtériques, saturniques
paralysies flasques d’origine médullaire
paralysies vésicales et intestinales
asthénies, neurasthénie
cachexies
tuberculoses chroniques
inappétence
dyspepsies atoniques
incontinence nocturne d’urine.
Noyer tonique astringent
reconstituant
excitant du foie et du pancréas
antidiabétique
stomachique
dépuratif
anliscrofuleux
antiseptique
rachitisme
lymphatisme, adénopathies, scrofulose (Juzine)
asthénie
maladies osseuses
tuberculose, bronchites chroniques
diabète
anémie
goutte, rhumatismes
diarrhées
tænia
pertes blanches
nyperhidrose palmaire et plantaire
angines
plaies atones, abcès froids, scrofules, eczémas suin­tants
blennorragie
Olivier hypotenseur par vaso-dilatation périphérique (sans effet cardio-dépresseur : G. Mazet, Daniel-Brunet et Oliviero, Balansard et Delphaut)
diurétiaue
antidiaoétique (P. Manceau)
facilite les fonctions hépatiques
fébrifuge (Cazin).
hypertension et sés troubles
athérosclérose
excès d’urée sanguine
lithiase urinaire
diabète
pléthore
angine de poitrine (usage prolongé).
Onagre bisanuelle sédatif du pneumogastrique
antispasmodique
cystites
états inflammatoires gastro-intestinaux, spasmes gastriques
troubles entéro-rénaux
asthme, coqueluche
fièvre typhoïde
Oranger sédatif
antispasmodique (F. Grégoire)
hypnotique léger
stomachique
vermifuge
fébrifuge
diminue l’amplitude des contractions cardiaques
nervosisme
palpitations
aérophagie
maladies nerveuses
insomnies
agitation nocturne
épilepsie
migraines
toux nerveuse
Orme dépuratif
tonique
diurétique
sudorifique
dermatoses (surtout eczéma, dartres)
hvdropisie
rhumatismes
pertes blanches (usage externe)
Orthosiphon diurétique azoturique, déchlorurant, uricolytique (Pr Mercier)
calmants les douleurs des cystites
excès d’urée
œdèmes
rhumatismes goutteux
lithiases rénales
cystites
insuffisance hépatique
excès de cholestérol
obésité, cellulite
Ortie tonique, astringent
vaso-constricteur
hémostatique
antianémique, antirachitique
dépuratif
anti-infectieux
antirhumatismal
diurétique, éliminateur de l’acide urique
draineur hépatique
antidiarrhéique
stomachique
galactogène (cf. chapitre Annexes)
révulsif (l’urtication consiste à flageller le corps ou une partie du corps avec une poignée d’orties : rhumatismes, apoplexie, paralysies).
hémorragies : hémoptysies, hématémèses, métror- ragies, hématuries, épistaxis
hémophilie
anémie, rachitisme, faiblesse générale
tuberculose
dermatoses, urticaire, brûlures
ménopause
rhumatisme goutteux et chronique
néphrite
ulcères gastriques et intestinaux (en long usage)
lithiase biliaire, ictère
diarrhées, flatulences, entérite muco-membraneuse (Oudar)
énurésie des enfants
cancers, tumeurs
soins du cuir chevelu
muguet, aphtes, infections bucco-pharyngées
Paliure diurétique éliminateur de l’urée et de l’acide uri- que
s’oppose au cholestérol
excès d’urée, acide urique, cholestérol
lithiases urinaires
Papayer digestif des protides
eupeptique
insuffisances digestive, gastrique et pancréatique
hypochlorhydrie ou fermentations gastriques
gastrites chroniques
fermentations intestinales
gastro-entérites des nourrissons et enfants.
Pâquerette dépuratif
diurétique
sudoripque
expectorant
fébrifuge
stimulant général
résorbe les ecchymoses
anti-inflammatoire et bactéricide
rhumatisme, goutte
pleurite, bronchites, asthme, laryngite
hydropisie
insuffisance hépatique et rénale
surmenage
insomnie
traumatismes, hématomes (usage int. et ext.)
mastites, tumeurs du sein (usage int. et ext.)
dermatoses, furonculoses, ulcérations (usage int. et ext)
Pareira brava antispasmodique coliques hépatiques et néphrétiques
angine de poitrine
asthme
règles douloureuses
accouchements
cystites prostatiques
douleurs rhumatismales
Pariétaire diurétique
dépuratif
émollient, résolutif
affections des voies urinaires (lithiases, oligurie, néphrite, cystite, coliques néphrétiques)
lithiase biliaire
hémorroïdes
Pas d’âne expectorante
antispamodique
Passiflore sédatif, sans effet secondaire dépressif insomnies
états nerveux (angoisses, hystérie, palpitations)
neurasthénie
excitation cérébrale, épilepsie
trouble de la ménopause
Patience tonique
antianémique (augmente le taux d’hémoglobline)
dépuratif
anémies
chlorose (Gilbert et Lereboullet)
tuberculose (Gilbert et Lereboullet)
diabète
hépatisme
dermatoses (dartres, eczéma, teigne)
rhumatisme chronique.
plaies atones, ulcères de jambe
leucorrhées
Pavot sédatif de la douleur
calmant (après une phase euphorique et excitante des diverses fonctions)
antispasmodique
hypnotique
eupnéique
béchique
modérateur des sécrétions intestinales, biliaires, rénales (antidiarrhéique).
toutes les douleurs (spasmes viscéraux, tumeurs, névralgies)
anxiété
insomnies dues à la douleur
hémoptysies
diarrhées, dysenterie
affections pulmonaires.
Pêcher laxatif doux
antispasmodique
vermifuge
diurétique
constipation (des enfants surtout)
coqueluche
arthritisme
goutte, lithiase urinaire (?)
parasites intestinaux
brûlures, contusions
Pensée sauvage dépuratif
décongestionnant
diurétique
antiprugineux
antisyphilitique
dermatoses : eczéma, acné, psoriasis (Emmery), tei­gne, impétigo, dartres, croûtes de lait (Strack, Dille- nius)
ulcères de jambes eczématisés
phlébites, hémorroïdes
neipès
urticaire
oligurie
rhumatisme, goutte, artériosclérose
scrofulose
syphilis (?)
spasmes nerveux, hystérie
Persil
Pervenche tonique
apéritif
hémostatique, astringent
antidiabétique
hypotenseurantilaiteux
vulnéraire ;
vaso-dilatateur
vaso-régulateur
oxygénaleur cérébral
améliore la circulation coronarienne et la circula­tion périphérique
abaisse le tonus artériel
anémies
anorexie
hémoptysies
diabète
pertes blanches
entérites
hypertension
plaies, ecchymoses, engorgement laiteux
angines
sclérose cérébrale
insuffisance coronarienne
syndromes artéritiques (action périphérique)
accidents vasculaires rétiniens
vertiges de Ménière
séquelles de chirurgie otologique
Pervenche pantropicale cytostatiques maladie de Hodgkin
leucémies
certains cancers
Peuplier diurétique, éliminateur de l’acide urique
antiputride urinaire;
aseptisantet fluidifant des sécrétions bronchiques
suaorifique
tonique
vulnéraire
rhumatismes, goutte
névralgies, artnralgies
affections urinaires
bronchites chroniques
tuberculose
dermatoses
plaies, ulcères atones
Pied de chat béchique (comme la violette)
antinévralgique
cholagogue
toux
trachéites
bronchites chroniques
lombalgies, sciatiques, névralgies rhumatismales
règles douloureuses
Piloselle diurétique éliminateur de l’urée et des chlorures
stimulant
abaisse le cholestérol
olieuries des affections fébriles
œdèmes des cardiaques
hydropisie, ascite
excès d’urée
athérosclérose
asthénie (des convalescences, des hémorragies)
fièvre de Malte
Piment stimulant gastrique
excitant
diurétique
révulsif
rubéfiant
dyspepsies atoniques
fermentations intestinales
diarrhées, dysenteries
vomissements incoercibles
hémorragies utérines
rhumatismes
goutte
nydropisie
laryngite
toux spasmodiques (coqueluche)
certaines paralysies
Pissenlit
Pivoine antispasmodique
anti-épileptique (?)
états sympaticotoniques
tachycardie réflexe, émotivité
épilepsie
Plantain purificateur du sang, des poumons, de l’estomac
astringent
émollient
augmente la coagulabilité sanguine
anti-ophtalmique
faiblesse générale, maigreur
regard de développement infantile (pour certains comparable à l’huile de foie de morue)
hémorragies (métrorragies, hémoptysies…)
hémophilie
tuberculose, bronchites chroniques
pharyngite, laryngite
népnrites
diarrhées,dysenterie
pertes blanches
conjonctivites,inflammation des paupières
plaies, coupures, ulcères de jambe
gingivites
dartres, dermatoses croûteuses
métrites
piqûres d’insectes, morsures de vipères
Podophylle cholagogue purgatif sans constipation secondaire constipation habituellesurtout chez les paralyti­ques
lithiase biliaire
Poireau
Poirier diurétique éliminateur de l’acide urique
antiputride
sédatif des voies urinaires.
rhumatisme goutteux
oliguries
infections urinaires (colibacillose, cystites)
lithiases urinaires.
Poivre d’eau
Polygala fluidifiantbronchique
expectorant
tonique respiratoire, de l’estomac et des nerfs
diurétique
favorisant des règles (à doses fortes)
bronchites chroniques, pneumonie, grippe, coque­luche
tuberculose pulmonaire
asthme humide
Polypode laxatif doux
cholagogue
vermifuge
constipations par insuffisance biliaire
insuffisance hépatique, ictère
goutte
bronchite chronique des vieillards
toux chronique
Pouliot béchique, expectorant
cholagogue
stomachique
facilite les menstruations
éloigne les puces
bronchites
coqueluche
insuffisance biliaire
atonie gastrique
Prêle diurétique
hémostatique, astringent
reminéralisant
hémopoïétique (provoque la formation de globules rouges)
favorisant des règles
antidégénératif
cicatrisant (abbé Kneipp)
oliguries, hydropisies
cystites, certaines infections rénales
albuminurie
goutte
hémorragies (hémoptysies, hématémèses, épistaxis, hématuries, métrorragies)
certaines diarrhées
déminéralisation (tuberculose, rachitisme, tétanie, asthénie, fractures, lésions osseuses diverses)
insuffisance des règles
athérosclérose, hypertension
arthrose
diabète
nervosisme
état cancéreux
plaies, ulcères de jambe, cancers ulcérés
Primevère antispasmodique, analgésique
expectorant
diurétique
vermifuge
hémolytique (usage externe)
grippe, bronchites, pneumonie, coqueluche
lithiase urinaire
céphalées, migraines
névralgies, rhumatismes, goutte
vertiges
hystérie, chorée, convulsions infantiles
Prunellier antidiarrhéique
tonique général fleur
laxatif
diurétique
dépuratif (rhumatismes, goutte)
antidiabétique
fatigue générale
croissance
furonculose
acné
Psyllium laxatif mécanique
topique adoucissant
constipations,surtout spasmodiques.
brûlure, ulcères de jambe.
Pulmonaire officinale sudorifique (analogue à la bourrache)
pectoral, adoucissant
émollient
affections bronchiques
hémoptysies
Quassia amara tonique
excitant des sécrétions et des fibres musculaires lisses (estomac, intestin, vessie)
apéritif
stomachique
stimulant de la vésicule biliaire
diurétique
inappétence
dyspepsies atoniques (convalescences)
constipation des dyspeptiques
congestion hépatique
œdèmes des cardio-rénaux
oxyurose (lavements).
Quintefeuille astringent
fébrifuge
diarrhées fnon inflammatoires)
états fébriles
angines
aphtes, ulcérations de la bouche
Ratanhia astringent
hémostatique
diarrhées, dysenteries
hémorragies (utérines, hémoptysies)
hémorroïdes
Rauwolfia serpentina hypotenseur
sédatif nerveux et psychique
hypertension
glaucome
insomnies nerveuses
certains troubles mentaux
Reine des près diurétique éliminateur de l’urée de l’acide urique et des chlorures
sudorifique
cholérétique
astringent
somnifère
fébrifuge
tonique du cœur et gastrique
cicatrisant
nydropisie, œdèmes, hydarthrose, toutes rétentions liquiaiennes de l’organisme (ascite)
oliguries
rhumatismes, y compris rhumatisme articulaire aigu
arthritisme
lithiase urinaire
insuffisance biliaire
diarrhées
cellulite
coupures, piqûres, brûlures, plaies atones.
Ricin Purgatif constipation
Roquette tonique général
stimulant sexuel
stomachique
diurétique
asthénies
impuissance
Rose trémière
Roseau à balais diurétique éliminateur de l’acide urique oliguries
cystite
rhumatisme goutteux
fièvres éruptives
Rue des jardins emménagogue (congestionne et stimule les fibres utérines)
sudorifique
antiépileptique (?)
antispasmodique
antiparasitaire
absence ou insuffisance de règles
hystéries, convulsions, mélancolie
ulcérations des gencives
pédiculose
éloigne les parasites, les serpents, les bêtes veni­meuses.
Sabal serrulata spécifique de la prostate
galactogogue
développerait les seins trop petits (Mezger).
hypertrophie prostatique
troubles prostatiques : mictions douloureuses et fréquentes, parésie du sphincter vésical, fausses envies d’uriner, protatorrhée, douleurs prostati­ques, cystites
troubles de la sexualité
mastites
retard des règles
insuffisance lactée des nourrices
seins insuffisamment développés.
Sabline diurétique éliminateur de l’acide urique (F. De- caux)
sédatif urinaire (cystites, coliques néphrétiques)
lithiase urinaire
cystite
coliques néphrétiques
Safran régulateur des règles (à la fois stimulant et sédatif de l’utérus)
sédatif et tonique gastrique
sédatif et tonique au système nerveux central
analgésiant de la muqueuse gingivale.
règles douloureuses et douleurs lombaires conco­mitantes
dyspepsies atoniques
toux quinteuses, spasmes bronchiques (Liégeois)
troubles de la dentition
Salicaire astringent
antidiarrhéique
hémostatique
antiseptique, antibiotique.
entérites hémorragiques, ou tuberculeuses
entérites des nourrissons
dysenterie bacillaire
métrorragies
métrites, leucorrhées, vaginite, prurit vulvaire
ulcères de jambe
eczémas, intertrigo
Saponaire dépuratif
diurétique
sudorinque
expectorant
cholérétique
rhumatisme goutteux
affections des voies urinaires et hépatiques
bronchites, états grippaux
neurasthénie
oxyurose
syphilis (?)
cancers, lèpre (médecins arabes anciens).
eczémas, dermatoses prurigineuses, acné, dartres
angines pultacées et diverses
engorgements lymphatiques
entretien du cuir chevelu.
Saule blanc sédatif génital
antinévralgiaue
antispasmodique
calmant nerveux
fébrifuge (peut remplacer le quinquina)
tonique digestif
excitation génitale : nymphomanie, spermatorrhée, priapisme
névralgies rhumatismales
douleurs des règles
angoisse, anxiété, insomnies des neurasthéniques
lithiase biliaire
hyperacidité gastrique
arthritisme
états fébriles
Scammomée Purgatif constipations rebelles
dérivatif dans : hydropisies d’origine cardiaque, congestions cérébrales,
Sceau de salomon anti-inflammatoire
hémolytique
contusions,ecchymoses
panaris, abcès, anthrax
Scille tonicardiaque
diurétique éliminateur de l’urée et des chlorures
Scolopendre émollient
décongestionnant
diurétique
affections pulmonaires
affections urinaires
hépatisme
congestion de la rate
Scrofulaire antidiabétique (travaux japonais)
stimulant hépatique
diurétique
diabète
furonculose
hépatisme
néphrites
œdèmes
Semen contra vermes Vermifuge ascaris
oxyures.
Séné favorise les règles à doses fortes
purgatif
constipations
Séneçon action élective sur l’appareil génital féminin
favorisant des règles
sédatif des menstruations douloureuses
anti-inflammatoire.
absence de règles
règles douloureuses
anémie, chlorose, mélancolie
certaines leucorrhées
bronchites
dysenteries, douleurs intestinales
angines
piqûres de guêpes, inflammations, œdèmes
Simarouba antimicrobien, antiparasitaire intestinal
cicatrisant intestinal
tonique astringent
diurétique
collibacillose de l’enfance
diarrhées chroniques (entérites, entérocolites)
dysenterie amibienne chronique
dénutrition infantile.
Sombong hypotenseur, vaso-dilatateur
sédatif (sympathicolytique)
hypertension
dystonie neuro-végétative, états spasmodiques
Son Laxatif constipations fonctionnelles
colites
Sorbier des oiseleurs Astringent diarrhées
Souci régulateur des règles et calmant de leurs dou­leurs
dépuratif
sudorifique
diurétique
hypotenseur par vaso-dilatation périphérique
stimulant
anticancer
antiseptique et cicatrisant
insuffisance et douleurs des règles (surtout chez les névropathes et les anémiés)
congestion hépatique
scrofulose
oliguries
ulcères gastriques et intestinaux
cancers (utérus, estomac)
tumeurs ulcérées
verrues
ulcères
crevasses
engelures ulcérées
plaies de toutes natures, y compris les cancé­reuses
adénites, mammites
furonculose, abcès, eczéma, dartres, acné, impétigo
brûlures
irritation cutanée
Stramoine Sédative Parkinson
névralgies
asthme
transpiration
anxiété
Strophantus tonicardiaque
calmant de l’excitabilité cardiaque
diurétique éliminateur de l’urée et des chlorures
insuffisance du myocarde
asystolie, tachycardie paroxystiqueet du goitre exophtalmique
insuffisance ventriculaire
ascites d’origine cardiaque
Sureau noir purgatif
antirhumatismal
antinévralgique
diurétiquedéchlorurant
laxatif
antirhumatismal et antigoutteux
dissolvant des calculs (?)
antiépileptique
sudorifique
diurétique
dépuratif
galactogène
constipation
névralgies
rhumatisme, goutte
hydropisie
néphrites
lithiase urinaire
tous les cas de rétention liquidienne dans l’orga­nisme
épilepsie essentielle
rhumes
bronchites, asthme
rhumatisme
fièvres éruptives : rougeole, scarlatine
affections oculaires
affections rénales, cystites
tuberculose
dermatoses, furoncles
Tamarin laxatif
cholérétique
constipation habituelle surtout des hépato-biliaires.
Tanaisie vermifuge
antispasmodique
favorisant des règles
tonique
fébrifuge
ascaris, oxyures
colites spasmodiques, douleurs gastriques
nervosisme, hystérie
insuffisance de la menstruation
goutte
faiblesse générale
états fébriles
vertiges
Thévétia tonicardiaque insuffisance du myocarde et ses conséquences :
asystolie
arythmie
tachycardie
oligurie
œdèmes
ascite, hydropisies
Thym
Tilleul antispasmodique
sédatif, hypnotique léger
agit sur l’hyperviscosité et l’hypercoagulabilité san­guines
sudorifique
diurétique
spasmes
indigestions
insomnies
névroses
hystérie
hypochondrie
athérosclérose
migraines
états fébriles
Tilleul à petites feuilles
Troène Astringent diarrhées
angines, bronchites
aphtes
escarres
pertes blanches
Valériane médicament de l’équilibre nerveux
antispasmodique, anticonvulsivant
vermifuge léger
topique
neurasthénie
névroses, hystérie
hyperexcitabilités psychique et sensorielle
convulsions infantiles
adjuvant dans Vépilepsie
insomnie
tachycardie
bouffées de chaleur
asthme nerveux.
Vanille Stimulant
Varech vesiculeux augmente les échanges (remède analogue à la thy- roïdine, mais plus inoffensif : Schultz)
rééquilibrant au terrain
antigoitreux
absorbant de la graisse
obésité par déséquilibre glandulaire
cellulite
goitre
rhumatismes
goutte
adénite, scrofulose
lymphatisme
dermatose
Vergerette du canada Diurétique rhumatismes
goutte
néphrites, albuminurie, cystites
adjuvant dans néphrose lipoïdique
diarrhées, pertes blanches
hémorragies génitales
Véronique tonique
apéritif
stomachique
diurétique
Vulnéraire
Yohimbe aphrodisiaque
vaso-dilatateur
impuissance
insuffisance et douleurs des réglés
hypertension
maladie de Raynaud
engelures
constipation chronique.
Vous aimerez aussi :  Sium latifolium: Propriétés, Bienfaits, Usages