Sceau de salomon: Plante médicinale anti-inflammatoire et hémolytique

Le sceau de Salomon (Polygonatum vulgare, Asparaginée)  est une Liliacée répandue dans les bois de l’Europe et de l’Asie et qu’on cultive aussi dans les jardins. C’est une herbe vivace, à rhizome noueux, à tige courbée et à fleurs blanches qui s’ouvrent au printemps.

Il est proche de Polygonatum multifiorum, dont il se distingue par une tige anguleuse, alors que le Polygonatum multiflore a une tige arrondie. Tous deux ont les mêmes propriétés.

La drogue est fournie par le rhizome, celui du sceau de Salomon étant plus particulièrement doué de propriétés émétiques et expectorantes, mais qu’on peut plus avantageusement employer, en usage externe, en appliquant des compresses de l’infusion ou simplement de rhizomes frais écrasés pour soigner les ecchymoses, les contusions et les douleurs d’origine arthritique et rhumatismale; il faut toutefois se méfier des baies violacées de cette plante qui sont émétiques, drastiques et vénéneuses. (Source: www.web-docteur.com)


Quelques lectures intéressantes:


  • Autres appellations : herbe aux panaris, muguet anguleux.
  • Parties utilisées : rhizome.
  • Principaux composants : saponine, mucilage, tanin, oxalate de chaux.

Propriétés :

  • résolutif(anti-inflammatoire et hémolytique), ana­logue au tamier.

Indications :

  • contusions,ecchymoses (Simon Paulli)
  • panaris, abcès, anthrax.

Mode d’emploi :

Usage externe :

  • cataplasme de rhizome frais cuit sans eau et réduit en pâte
  • décoction à 50 g pour 1 litre d’eau : en com­presses.
  • Décodé antiecchymotique :
    • rhizome de sceau de Salomon : 20 g
    • racine de bryone : 5 g
    • tête de pavot concassée : n° 1
    • feuilles de saponaire : 15 g
    • racine de primevère : 30 g
    • eau : 1 litre

bouillir 10 minutes. Infuser 20 minutes. Passer en exprimant. En compresses chaudes sur les contu­sions.

Crédit photo: bonnier.flora-electronica.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com