Comment utiliser l’Aloès vulgaris en remède : mode d’emploi

L’Aloe vulgaris (ou Aloe Vera) apartient à la famille des Liliacées (comme l’ail, la ciboulette, l’oignon, l’asperge, la tulipe, le lys) et fait partie de la classe des Monocotylédones.

On l’appelle donc communément l’Aloès ou également Lys du désert.

L’aloe Vulgaris est une plante arborescente de 60 à 80 cm de hauteur, aux racines peu profondes, dont la tige très courte et ligneuse porte un faisceau de feuilles charnues lisses de couleur verte, à section triangulaire, aux extrémités pointues, dont les plus grandes peuvent atteindre 80 cm de hauteur et 10 cm dans leur plus grande largeur avec des bords munis d’épines jaune clair. (source: www.naturosante.com)


  • Parties utilisées : suc épaissi et desséché.
  • Principaux composés : barbaloïne, émodine, résine…
  • Propriétés :
    • tonique
    • emménagogue
    • vermifuge
    • purgatif drastique (son usage répété entraîne des hémorroïdes, une congestion utérine et prédispose aux hémorragies)
  • Indications :
    • insuffisance des règles
    • dérivatif dans les congestions cérébrales, les cépha­lées rebelles
  • Contre-indications :
    • métrorragies, règles, affections utérines, grossesse
    • hémorragies diverses
    • prostatite, cystite
    • dysenterie et colites
    • congestions viscérales
    • asystolie
  • Toxicité : à fortes doses, entraîne de la faiblesse géné­rale, le ralentissement du pouls, de l’hvpothermie. C’est, de plus, un abortif. 8 g de poudre peuvent entraîner la mort.
  • Mode d emploi :

c’est un purgatif à prendre le soir pour action le lendemain


Quelques lectures intéressantes:

  • poudre : en cachets ou pilules de 10 cg (10 cg comme laxatif, 20 à 50 cg ou 1 g comme purga­tif).
  • pilules laxatives :
    • aloès : 10 g
    • extrait de quinquina gris : 5 g
    • rhubarbe : 2 g
    • savon médicinal : 3 g
    • pour 100 pilules de 0,20 cg. 1 à 4 pilules par jour
  • aloïne granules de 4 cg (2 à 3 comme purgatif à prendre le soir, 4 comme dérivatif).
  • Antagonistes : narcotiques, acides.
  • Incompatibilités : tanin, fer, iode, menthol, thymol, phénol.

Crédit photo: www.pacificoutdoor.org

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com