Plantain: Plante médicinale efficace contre la grippe (et bien plus)

  • Plantain est un nom vernaculaire désignant diverses plantes herbacées.
  • Parties utilisées : feuilles, plante entière, racine, semences.
  • Principaux composants : pectine, aucubine, tanin, soufre, sels alcalins, mucilage…

Bien que certains botanistes croient qu’il existait en Amérique du Nord une plante similaire au grand plantain, ce dernier s’est surtout installé après l’arrivée des Blancs en terre d’Amérique. À tel point que les Amérindiens la nommaient « pieds de Blancs » parce qu’elle s’installait partout où l’homme blanc posait sa botte dont les semelles avaient charrié les minuscules graines provenant de France ou d’Angleterre. Les Amérindiens l’ont d’ailleurs adoptée. Elle a rapidement fait partie de leur pharmacopée au même titre que les plantes indigènes. (source: www.passeportsante.net)

Les constituants du plantain (pectine, aucubine, ampigénine, flavonoïdes, tanins, soufre, calcium, fer, phosphore, mucilage…) en font une plante aux très nombreuses indications, utilisable aussi bien en interne qu’en externe.

Pour les amateurs de chimie pharmacologique, précisons que l’aucubine accélère l’élimination par les reins et possède des propriétés antimicrobiennes ; l’ampigénine est un anti-inflammatoire et les mucilages freinent l’appétit et activent le transit intestinal… Le plantain est aussi concentré en vitamines du groupe B (B1, B2 et PP) et en vitamine A. (source: www.univers-nature.com)


 

Propriétés médicinales:

Usage interne :

  • purificateur du sang, des poumons, de l’estomac
  • astringent
  • émollient
  • augmente la coagulabilité sanguine
  • anti-ophtalmique

Indications :

Usage interne :

  • faiblesse générale, maigreur
  • regard de développement infantile (pour certains comparable à l’huile de foie de morue)
  • hémorragies (métrorragies, hémoptysies…)
  • hémophilie
  • tuberculose, bronchites chroniques
  • pharyngite, laryngite
  • népnrites
  • diarrhées,dysenterie
  • pertes blanches

Usage externe :


Quelques lectures intéressantes:

  • conjonctivites,inflammation des paupières
  • plaies, coupures, ulcères de jambe
  • gingivites
  • dartres, dermatoses croûteuses
  • métrites
  • piqûres d’insectes, morsures de vipères

Utilisation thérapeutique du plantain :

Vous pouvez faire votre sirop anti-toux très facilement. Séchez les feuilles lavées avec un linge propre. Écrasez-les pour en extraire le suc que vous mélangez à du miel à quantité égale. Faites cuire à feu doux pendant 20 minutes. Cela se conserve sans problème au réfrigérateur. Recommandé pour soulager les affections respiratoires et la grippe. Bien entendu, si les troubles persistent, consultez votre médecin.

Pour le détail des utilisations:

Usage interne :

  • macération de feuilles : 30 à 60 g dans un litre d’eau. Bouillir 1 minute. Macérer toute la nuit. Boire en 24 heures
  • infusion de feuilles : 10 g pour 100 g d’eau. 2 à 4 tasses par jour
  • suc : 40 à 100 g (hémoptysies, leucorrhées)
  • extrait mou : 1 à 2 g par jour, en pilules
  • extrait fluide : 2 à 3 g par jour.
  • Potion antidiarrhéique :
    • extrait mou de plantain : 10 g
    • glycérine : 40 g
    • eau : q.s.p 200 ml

2 à 4 cuillerées à dessert par jour.

Usage externe :

  • les mêmes en frictions sur les piqûres d’insectes (abeilles, guêpes, moustiques…).
  • feuilles fraîches froissées, excellent pansement sur les blessures,ulcères de jambe, morsures de vipère (Lapierre)
  • la macération ou infusion en gargarismes et bains de bouche (laryngite, névralgies dentaires), lavages oculaires (ophtalmies), irrigations vaginales (pertes blanches)
  • Collyre :
    • eau de plantain : 50 g
    • eau de rose : 5 g
    • suflate de zinc : 3 g
  • collyre astringent :
    • feuilles de plantain : 10 g
    • fleurs de mélilot : aa 5g
    • fleurs de bleuet : aa 5g
    • eau bouillante : 150 g

infuser 15 minutes. Passer à travers un linge. En bains d’yeux (conjonctivites, blépharites).

  • Pommade contre l’acné :
    • hydrolat de plantain : 15 g
    • lanoline anhydre : 5 g
    • vaseline : 10 g
    • essence de rose : 1 goutte

N.B. :

  • On peut utiliser les feuilles jeunes dans les sala­des.
  • Les Anciens racontaient que les belettes, avant d’en­gager la lutte contre les vipères, se roulaient dans les feuilles de plantain afin de s’immuniser.
  • Les semences sont diurétiques, éliminatrices de l’urée, de l’acide urique et des chlorures, sous forme de décoction à 10 g pour un litre d’eau (King-Li-Pin).
Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com