Pissenlit: Propriétés, Bienfaits, Utilisation thérapeutique

Le Pissenlit  est une plante familière à longue racine fusiforme, rustique. Toutes les parties de la plante contiennent un suc laiteux qui coule à profusion quand la plante est coupée ou endommagée. Feuilles en rosette dense sur le sol, de forme extrêmement variable et profondément pennées. Le Pissenlit est considéré comme une adventice difficile à éliminer dans les sols très riches. Au centre de la rosette de feuilles, des hampes creuses terminées par des capitules solitaires à nombreux ligules jaunes poussent au printemps et aussi en été. Les fruits, qui forment une boule duveteuse à maturité, sont des akènes fusiformes avec une aigrette de poils blancs à l’extrémité d’une longue tige ou «bec» qui permet aux akènes de se disperser même à grande distance de la plante mère.


Quelques lectures intéressantes:

La Pissenlit, plante médicinale :

Le genre Taraxacum, distribué dans toute l’Eurasie, est extrêmement varia­ble et seuls quelques spécialistes sont familiarisés avec sa systématique inter­ne. Ceci est dû au fait qu’il se reproduit principalement par voie végétative et par transfert des caractères morphologiques de la plante mère, couplé à une hybridation occasionnelle et une reproduction végétative répétée (appelée apomixie). C’est pourquoi des centaines de « nouvelles petites espèces » ont été décrites de nos jours. La composition des principes actifs cependant ne varie pas beaucoup aussi n’y a-t-il pas lieu de s’inquiéter de la sous-espèce quand on ramasse la plante pour un usage médicinal. Dans ce but on utilise les racines ou les racines avec les feuilles. Elles contiennent des principes amers, des tanins, des substances glucosidiques et de l’inuline; les consti­tuants du suc laiteux ont un effet bénéfique sur le fonctionnement du foie et des reins. Par ailleurs les feuilles contiennent des vitamines C et Bz, des colo­rants et d’autres substances auxiliaires. La drogue a une vaste panoplie d’uti­lisations thérapeutiques. Elle a un effet bénéfique sur la fonction du foie et des reins dans la mesure où elle évite la formation des calculs biliaires et ré­naux et si ils existent déjà elle aide à leur élimination. C’est pourquoi on la recommande généralement pour les troubles digestifs et excrétoires. Elle sou­lage aussi des douleurs rhumatismales, y compris des arthroses douloureuses provoquées par l’excès de sels d’acide urique dans les cartilages et les ten­dons. Elle est utilisée sous forme d’infusion préparée en faisant légèrement bouillir 1 cuiller à soupe de drogue émiettée dans 1 tasse d’eau qu’on laisse infuser 20 mn environ. Le dosage est de 1 à 2 tasses de décoction, matin et soir. Les « cures » de printemps et d’automne sont très efficaces : elles consis­tent à boire le breuvage indiqué pendant un ou deux mois.

 

 


Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com