Hellebore blanc: plante médicinale, propriétés et remèdes

L’hellébore blanc (Veratrum album, Colchicacée) est une plante médicinale mais elle est très toxique. L’hellébore blanc est donc utilisé uniquement en homéopathie ou sous forme de pommade ou d’onguent. La veratrum album est un remède de puis l’Antiquité des crises d’asthme et de la coqueluche, de par ces propriétés thérapeutiques elle traite les troubles de la digestion, avec les vomissements et les diarrhées. (source: www.complements-alimentaires.co)

L’hellébore blanc fleurit en décembre.

Parties utilisées : racine.


Principaux composants : vératrine, complexe alcaloïdique…

Propriétés :

  • antispasmodique
  • sédatif
  • analgésique

Indications :

Usage interne (à doses faibles) :


Quelques lectures intéressantes:

  • palpitations de la maladie de Basedow, de la chorée, des dyspepsies
  • crampes
  • hypertension artérielle
  • affections mentales (?).

Usage externe :

  • analgésique dans la goutte et le zona
  • sur Ta région précordiale contre les palpitations.
  • Mode d’emploi :

Usage interne :

  • poudre : 0,02 à 0,10 g par jour (pilules, cachets)
  • extrait : 0,02 à 0,05 g par jour
  • teinture : 20 à 60 gouttes par jour.

Usage externe :

  • Pommade analgésique :
    • teinture d’ellébore blanc: 5 g
    • lanoline: 10 g
    • axonge: 20 g

La vératrine, à doses fortes, est un poison violent (entraîne la mort par paralysie des nerfs moteurs et sen­sitifs).

Crédit photo: http://idata.over-blog.com




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com