Eglantier: propriétés, indications et remèdes naturels

Le genre Rosa, comptant quelque 200 espèces et d’innombrables variétés cultivées, se trouve seulement dans l’hémisphère Nord. L’Églantier (Rosa, canina Rosacée) est le plus commun des rosiers sauvages, surtout en Europe où il est largement distribué dans les régions tempérées, dans le Sud seulement en montagne, et aussi mais moins abondamment, en Asie occidentale et en Afrique du nord-ouest. C’est une espèce extrêmement variable formant un groupe d’environ 13 petites es¬pèces et de nombreux hybrides. Les cynorrhodons mûrs, rouge foncé, intacts (Fructus cynobasti en langage pharmaceutique), sont les parties utilisées médi- cinalement. Ils sont riches en vitamines, surtout de la vitamine C, les vitamines A, Bi, Bi et P, et contiennent aussi des caroténoïdes, des tanins, des sucres et des acides organiques. La drogue a un léger effet diurétique et aussi laxatif malgré la présence de tanins. Elle est utilisée préventivement contre la grippe et les maladies associées à un refroidissement. Pour les convalescents, la tisane de cynorrhodon n’a pas de prix pour l’effet tonique des vitamines et pour les propriétés diététiques de la drogue qui régénère des fonctions physiologiquement importantes. La tisane est préparée en infusion ou en faisant bouillir 1 cuiller à café de cynorrhodons écrasés pour 1 tasse d’eau qui est en¬suite filtrée pour ôter les poils irritants des fruits. Le dosage est de 4 à 6 tasses par jour. Dans les maladies du système urinaire, il est conseillé de boire quo¬tidiennement 2 à 3 litres de tisane ; ce traitement suivi pendant plusieurs jours donne des résultats très efficaces. La tisane froide de cynorrhodon est recommandée comme boisson rafraîchissante pour les personnes ayant de la fièvre. Les cynorrhodons frais sont transformés en purée, confiture, gelée et vin, préparations toutes riches en vitamines.

Description de l’églantier :

L’Églantier est un arbuste à branches arquées vers le bas, dotées de nombreuses grosses épines recourbées. Lorsque les conditions lui conviennent, il peut atteindre 3 m de haut. Il vient dans la broussaille, en limite des champs et dans les cuvettes, de la plaine à l’étage submontagnard. Les pousses portant les fleurs n’ont pas d’épines. Feuilles alternes et pennées impaires avec 3 à 7 paires de folioles. Fleurs apparaissant de mai à juin, pentamères, pétales s’étalant largement, nombreuses étamines. Le fruit consiste en akènes poilus enfermés dans le cynorrhodon charnu couronné des restes du calice (2). Certaines espèces ont des cynorrhodons plus grands, plus charnus, avec une plus grande concentration en vitamines, par exemple Rosa villosa, le Rosier rugueux (Rosa rugosa) (3) et d’autres qui sont cultivées à grande échelle.
Autres appellations : rosier sauvage ou des bois, rose de chien, cynorrhodon, gratte-cul.
Parties utilisées : fleurs, feuilles.


Quelques lectures intéressantes:

Propriétés :

feuilles :
— tonique
— cicatrisant (usage externe)


fleurs :
— laxatif
— tonique

Indications :

— asthénie
— lithiase urinaire
— plaies, ulcères atones, brûlures (usage externe)

Comment l’utiliser :

Usage interne :
— fleurs ou feuilles coupées : une cuillerée à dessert par tasse. Infuser 10 minutes. 3 ou 4 tasses par jour.
Usage externe :
— infusion : pour lavages des plaies, ulcères, brû¬lures
— teinture au 1/5 : pure en méchages — diluée de moitié ou des 2/3 dans de l’eau pour les com¬presses.

 

Le fruit de l’églantier = baie.

Composants de la baie:  vitamine C (232 – 459 mg % = l’un des fruits les plus riches en cette vitamine), vitamines B, E, K, PP, provitamine A, acide
citrique, malique, tanin, pectine (20-25 %), glucose, résine, traces d’huile essentielle, vanilline…

Propriétés :

— astringent
— hémostatique
— diurétique
— dépuratif
— tonique
— antianémique, antiscorbutique
— vermifuge.

Indications :

— diarrhées, dysenteries
— leucorrhées, gonorrhées
— hémorragies diverses
— lithiase urinaire
— avitaminoses, croissance
— asthénie
— cure de printemps
— ascaris

Comment l’utiliser :

— infusion de baies : 5 à 10 baies par tasse. Bouillir 2 minutes. Passer au linge fin. 3 ou 4 tasses par jour, n’importe quand (particulièrement recom¬mandée le matin au petit déjeuner)
— contre la diarrhée : 20 à 25 baies pour 1/2 litre d’eau. Bouillir 2 minutes. Passer. A boire dans la journée
— la décoction de l’écorce du fruit, à 100 g pour 1 li¬tre (contient, dans 1 /3 de litre, 50 mg ae vitamine C, la dose quotidienne nécessaire à Phomme)
— confitures.

 

Crédit photo: www.lepetitherboriste.net




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com