Epine-vinette (Berbéris vulgaris): propriétés, indications et remèdes

L’épine-vinette (Berbéris vulgaris, Berbéridacée) est une plante vénéneuse. L’arbuste arbore des feuilles ovales, dentées et bordées d’épines et des fleurs jaunes regroupées en grappes qui retombent et ses fruits sont des baies ovales de couleur rouge. La totalité de la plante est vénéneuse en dehors de ses baies. L’épine-vinette pousse en Europe et jusque dans le Caucase. On la trouve surtout dans les sous-bois, à la lisière des champs et sur les coteaux ensoleillés. Elle possède des propriétés médicinales en particulier comme fébrifuge (lutte contre l’hyperthermie : la fièvre), elle est stomachique et possède une action sur le foie et le cœur.

C’est son écorce qui est récoltée car elle contient des alcaloïdes, essentiellement de la berbérine. Cette substance est particulièrement toxique et l’écorce est utilisée relativement rarement et essentiellement sous surveillance médicale. (source: www.vulgaris-medical.com)

Autres appellations : berbéris, vinetier…


Parties utilisées : racine, écorce,feuilles, fruits.

Principaux composants : alcaloïdes (berberine comme dans l’hydrastis canadensis, oxyacanthine).


Quelques lectures intéressantes:

Propriétés :

  • tonique
  • apéritif
  • stomachique
  • cholagogue
  • tonique veineux (comparable à l’hydrastis)
  • diurétique
  • laxatif
  • prévention du cancer (?).

Indications :

  • dyspepsies avec inappétence
  • troubles des règles
  • dilatations veineuses (hémorroïdes, varices)
  • goutte, rhumatisme
  • hépatisme, ictère
  • litniases biliaire et rénale, coliques hépatiques et néphrétiques (préventif et pendant l’accès)
  • oligurie
  • hypertrophie de la rate paludéenne (Typaldo Lasca- rato)
  • constipation
  • scorbut
  • cancers (?).

Comment l’utiliser :

comme tonique :

  • infusion d’écorce, de racine, feuilles ou fruits : 20 g pour 1 /2 litre d’eau. 2 ou 3 tasses par jour, ou en boisson ordinaire
  • extrait hydro-alcoolique : 0,05 à 0,15 g par jour
  • teinture : 10 à 20 gouttes, 2 ou 3 fois par jour comme tonique veineux :
  • extrait fluide : 2 à 3 g par jour, par doses de 20 à 30 gouttes (métrorragies).
  • Sirop antimétrorragique :
    • extrait fluide de berbéris: 2 g
    • extrait fluide de cupressus: 2 g
    • élixir de Garus: 20 g
    • sirop simple  q.s.p. 150 ml

1 cuillerée à soupe toutes les 2 ou 3 heures .

 

  • La berbérine est toxique pour le leishmania tropica, cause du bouton d’Orient. On l’utilise, en injections dans la tumeur, sous forme d’une solution à 2 %.
  • La berbérine, présentant des rapport de constitution avec la morphine et douée d’une action dynamique, peut être employée avec profit dans les cures de désintoxica­tion morphinique.

Crédit photo: www.photos-neuch.net

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com