Et oui, le persil s’utilise aussi comme plante médicinale !

Le Persil est une plante bisannuelle glabre, à racine charnue, fusiforme, ayant jusqu’à 20 cm de long. La première année il produit une rosette de feuilles basales, la seconde année des tiges florales ayant jusqu’à 1 m de haut. Les feuilles sont pennatiséquées, les basales en rosette lâche, celles de la tige espacées et enveloppées dans une gaine où elles s’unissent à la tige. L’inflorescence ombellifère est composée de 8 à 20 ombellules. Les fleurs ont un calice non distinct et des pétales jaunâtres à rougeâtres. Le fruit est un diakène très petit, d’environ 2 mm de long, ovoïde, plus large à la base et avec un disque glanduleux au sommet qui s’ouvre en deux akènes à côtes basses ainsi que le montre la coupe transversale schématique. Les côtes contiennent des tissus conducteurs et entre elles se trouvent des canaux contenant l’huile essentielle. Toutes les parties de la plante ont un arôme agréable.


Quelques lectures intéressantes:

Persil: Plante médicinale

Le genre Petroselinum est originaire de la région méditerranéenne. Il com­porte 4 espèces cultivées. Parmi celles-ci le Persil est la plus cultivée, d’abord comme herbe culinaire puis à usage médicinal. Fruits et racines sont les par­ties récoltées à des fins médicinales. Les racines sont ramassées à l’automne de la première année, les fruits la seconde année. Le constituant principal est une huile essentielle — les fruits en contiennent une bien plus grande quanti­té que les racines (2,6 % comparés à 0,1 —0,3 %). Il est donc évident que la drogue à base de fruits est plus puissante que celle à base de racines. L’action de l’huile essentielle est nettement diurétique et absolument garantie. On conseille une infusion de V2 cuillerée à café de fruits écrasés ou 2 cuillers à café de racine écrasée pour 1 tasse d’eau, plusieurs fois par jour. La drogue de racine doit être incluse dans le traitement et ne pas être considérée comme négligeable car, outre l’huile essentielle, elle contient aussi des composés fla- voniques qui participent à l’action diurétique et antiseptique des drogues. Le Persil est conseillé pour l’inflammation de la vessie et du système urinaire et l’inflammation consécutive de la prostate. Un traitement à long terme à doses très fortes est déconseillé car cela peut provoquer une grave inflammation des nerfs. Il est également interdit d’absorber ces drogues pendant la gros­sesse en raison du risque d’avortement. Les drogues entrent généralement dans la composition des mélanges de tisanes diurétiques. Il est inadmissible de substituer le Panais cultivé (Pastinaca sativa) au Persil pour les usages pharmaceutiques car ses constituants ont des effets secondaires indésirables.

Persil (Petroselinum crispum) : Famille des carottes Ombellifères


 

 

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com