Argentine: mode d’emploi de cette plante médicinale (Argentina vulgaris Potentilla anserina )

L’ ansérine est une plante herbacée dressée, annuelle ou vivace de 30 cm à 1 m de haut, à tige rameuse plus ou moins pubescente et dégageant une odeur lorsqu’on la froisse. Les feuilles sont alternes, ovales, lancéolées verdâtres grossièrement dentées de 3 à 6 cm de long sur 10 à 15 mm de large à sommet obtus avec une base cunéiforme supportées par des tiges souvent rougeâtres. Les fleurs, petites, verdâtres, sont groupées en glomérules, réunies en panicules feuillées à l’aisselle des feuilles et au sommet. Elles fleurissent en été. Le fruit est un akène globuliforme de 1 à 2 mm de diamètre déhiscent contenant de petites graines brunâtres, lenticulaires et luisantes.

Originaire d’Amérique Centrale et du Sud, ainsi que des Antilles, l’ansérine est cultivée dans le Maryland (Etats-Unis) et en Chine. Elle pousse dans les champs incultes, sur les bords des chemins, dans les lieux abandonnés. La plante doit être séchée avec soin et préservée de l’humidité, qui lui fait perdre ses propriétés. Les feuilles et les sommités fleuries sont récoltées en été.
Source: www.france-nature.com

Autres appellations : ansérine, patte d’oie, bec d’oie, herbe aux oies, plante des crampes…


Parties utilisées : feuilles et fleurs.


Quelques lectures intéressantes:

Principaux composés:

  • tanin,
  • résine,
  • amidon,
  • gomme,
  • cire,
  • fibrine,
  • choline,
  • histidine,
  • glycocolle…

Propriétés :

  • analogues à celles de la tormentille
  • astringent
  • tonique
  • antispasmodique
  • stomachique

amie du sexe féminin (stimulant et antispasmo­dique de l’utérus : Haupstein, Schneider).

Indications :

  • diarrhées,dysenterie
  • hémoptysies
  • pertes blanches
  • règles douloureuses
  • crampes d’estomac
  • angine de poitrine
  • convulsions
  • incontinence d’urine.

Comment l’utiliser

Usage interne :

  • infusion : une poignée (30 g) par litre d’eau. Faire donner un bouillon, infuser 10 minutes. 3 tasses par jour entre les repas.

On peut renforcer l’effet en ajoutant 10 g de valé­riane par litre d’infusion

  • poudre (règles douloureuses), cachets à 0,50 g, 3 à 6 cachets par jour. Commencer 3 jours avant, poursuivre 5-6 jours
  • teinture : 10 gouttes, 2 à 3 fois par jour.

Usage externe :

  • 2 poignées par litre. Bouillir 15 minutes (injections vaginales).

N.B. — La racine, mâchée de temps en temps, raffermit les gencives.

Crédit photo: www.atlasbotani.eu

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com