Le capillaire, plante médicinale diurétique, émolliente, astringente

Le capillaire (Adiantum capillus veneris) est une fougère. Cette plante est vivace et possède un rhizome qui comprend des racines fibreuses. Ses jolies feuilles vert clair sont découpées en nombreux segments en forme d’éventail. Cette plante n’a pas de fleurs. Le capillaire est trop rare pour être récolté.

Mathias de Lobel, dit Lobelius, qui étudia la médecine à Montpellier au XVI siècle, fut le premier à utiliser le capillaire contre l’asthme et la coqueluche.
Olivier de Serres, le père de l’agriculture, le cultivait aussi dans son célèbre jardin médicinal du Pradel, créé à l’imitation de celui de Montpellier.
Olivier de Serres lui accordait bien plus de vertus « le cheveu de vénus brise la pierre et la gravelle, fait uriner, estanche (freine) le flux de sang coulant du nez, guérit la teigne et aussi ceux qui ont la jaunisse ». (source: www.complements-alimentaires.co)

Capillaire de Montpellier ou Adiante


Adiantum capillus veneris Fougère

Autre appellation: cheveux de Vénus.


Quelques lectures intéressantes:

Parties utilisées : plante entière.

Principaux composants: sucre, gomme, muci­lage, tanin, huile volatile, nitre…

Propriétés :

  • béchique expectorant
  • émollient
  • astringent
  • diurétique léger

Indications :

  • trachéites
  • bronchites
  • inflammations urinaires

Comment l’utiliser :

  • infusion : une cuillerée à dessert par tasse. Bouillir et infuser 30 minutes. 3 tasses par jour, entre les repas
  • sirop de capillaire du Codex : 30 à 100 g par jour.
  • Synergiques : hysope, lierre terrestre, scolopendre, véronique, capsules de pavot blanc.

N.B. : On peut lui substituer : le capillaire rouge (Asplé­nium trichomanes) ou le capillaire noir (Asplénium adiantum nigrum).

Crédit photo: www.greenpouce.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com