La bugrane, diurétique naturel: 5 remèdes naturels à base de bugrane

La bugrane (Ononis repens, Ononis spinosa, Papilionacée) fait partie des remèdes naturels efficaces grâce à ses propriétés purgatives et diurétiques. La bugrane est un très bon antiseptique permettant de lutter contre la goutte, les cystites, les angines ou les poussées d’eczéma, parmi d’autres. Elle permet aussi d’améliorer la situation en cas d’indigestions et d’optimiser le fonctionnement de la vésicule biliaire. Elle participe aux traitements des hépatites, de la goutte ou des cystites. Elle sert à soigner et à prévenir les calculs rénaux ou à diminuer les crises de goutte. Elle a un effet drainant et favorise la réduction des douleurs rhumatismales. Elle agit sur la rétention d’urine et les lithiases rénales ou vésicales. (Source: www.doctissimo.fr/)

Autres appellations: herbe aux ânes, arrête-bœuf

Parties utilisées : racine, feuilles et fleurs.


Principaux composants: omonosïdes, glucoside isoflavonique du formononétol.

Propriétés :

feuilles et fleurs :

  • diurétique
  • sédatif des voies urinaires
  • sudorifique
  • astringent ;

racine :

  • diurétique
  • cholagogue
  • dépuratif.

Indications :

feuilles, fleurs et racine :


Quelques lectures intéressantes:

  • lithiase rénale et hépatique
  • cystites (infections des voies urinaires)
  • rhumatismes
  • angines (usage externe)

racine :

  • congestion du foie
  • ictère

Mode d’emploi :

feuilles et fleurs :

  • infusion : 30 g par litre d’eau. 3 tasses par jour entre les repas

racine :

  • extrait aqueux : 2 à 4 g
  • décoction : une poignée pour 1 litre d’eau. Faire bouillir 5 minutes avec menthe, sauge, petite cen­taurée, genièvre ou anis pour aromatiser. Boire en 24 heures
  • Apozème diurétique et sédatif :
    • racine de bugrane: 20 g
    • semences de fenouil: 5 g
    • eau: 1 litre

faire bouillir la racine jusqu’à réduction d’un quart et laisser infuser les semences dans la décoction bouillante pendant 5 minutes. A boire dans les 24 heures.

  • Potion diurétique :
    • extrait de bugrane: 3 g
    • extrait d’alkékenge: 2 g
    • oxymel scillitique: 30 g
    • décocté de chiendent: q.s.p.  500    ml

à prendre, dans les 24 heures, par tasses.

Usage externe :

  • infusion de feuilles et fleurs : en gargarismes contre les angines.

Crédit photo: miniherbarium.canalblog.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com