Mauve: Plante médicinale calmante, laxative, pectorale, diurétique

Véritable concentré de douceur, la mauve (Malva rotundifolia et sylvestris Malvacée) est une plante de tout premier ordre en phytothérapie, dès lors qu’il s’agit de trouver un remède apaisant et dénué d’effets secondaires, adapté à tout un chacun, depuis les femmes enceintes, jusqu’aux tout-petits. Elle peut ainsi être d’une aide précieuse pour traiter certaines inflammations bénignes des sphères ORL, dermatologiques, urinaires et digestives, principalement. (Source: www.doctissimo.fr)

  • Autres appellations : Malva rotundifolia = petite mauve. Malva sylvestris = grande mauve, mauve sauvage, fromageon, fouassier…
  • Parties utilisées : feuilles et fleurs
  • Principaux composants : mucillages pectosiques.

Propriétés :

  • émollient
  • laxatif
  • calmant
  • pectoral
  • diurétique

Indications :

(partout où il y a de l’inflammation) :

Usage interne :


  • constipation chronique (atonique ou spasmodique), entérocolite (recommandé aux enfants et aux vieil­lards)
  • stomatites, glossites, pharyngites
  • bronchites aiguës, rhumes
  • asthme

Usage externe :


Quelques lectures intéressantes:

  • dermatoses, furoncles, abcès, tumeurs…
  • vaginite
  • aphtes, piqûres d’insectes (guêpes…).

Comment l’utiliser :

Usage interne :

  • infusion de fleurs ou de feuilles (ou des deux) : une poignée par litre d’eau. Bouillir  et infuser 10 minutes. A volonté. (Les fleurs font partie de la tisane des « quatre fleurs »)
  • extrait fluide de mauve stabilisée : une cuillerée à café dans une infusion, 2 fois par jour
  • dans les crudités (favorables au estomacs fragiles, aux entéritiques)
  • tisane antigrippale et contre la toux :
    • fleurs de mauve : aa q.s.p. 100 g
    • fleurs de violette : aa q.s.p. 100 g
    • fleurs de bouillon-blanc : aa q.s.p. 100 g

25 g en infusion dans un litre d’eau. 3 ou 4 tasses par jour.

Usage externe :

  • cataplasmes de feuilles avec farine de lin, dans les dermatoses, abcès, furoncles, tumeurs
  • décoction de feuilles : une poignée par litre d’eau. Bouillir 15 minutes. En lavages oculaires, injec­tions vaginales, lavements émollients, lavages des plaies infectées et douloureuses, bains de bouches (aphtes)
  • suc de mauve fraîche contre piqûres de guêpes.

 

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com