Mélisse plante médicinale aux nombreuses vertus

Mélisse plante médicinale: La Mélisse (Melissa officinalis, Labiée) est une plante vivace de 80 cm de haut. On ne la connaît que cultivée, parfois échappée des jardins. Les tiges sont carrées et très feuillues. Les feuilles sont décussées, grossièrement crénelées, velues, avec des glandes contenant de l’huile essentielle à odeur de citron. Floraison de mai à août. Les petites fleurs poussent en verticilles à Vaisselle des feuilles supérieures. La coupe longitudinale de la fleur montre le calice tubulaire en forme de clochette et la corolle bilabiée blanche, blanc jaunâtre ou teintée de rose. Les étamines sont didymes. L’ovaire présente un anneau à la base qui exsude du nectar. Le fruit consiste en nucules ovoïdes. La Mélisse est une plante très mellifère. Elle est aussi utilisée comme herbe culinaire et comme ingrédient aromatique dans les liqueurs.

  • Autres appellations : citronnelle, piment des ruches, thé de France.
  • Parties utilisées : sommités fleuries et feuilles.
  • Principaux composants : essence (citral, citron- nellal…), camphre, tanins, principes amers, agly- cone…

Propriétés :

  • action tonique sur cerveau, cœur, utérus, appareil digestif
  • antispasmodique, augmenterait le flux biliaire
  • stimulant physique et intellectuel (serait un brevet de longévité…)
  • stomachique
  • carminatif
  • favorisant des règles
  • sudorifique

Indications :

Usage interne :

  • migraine (due à de mauvaises digestions)
  • névralgies (faciales, dentaires, de l’oreille, de la tête)
  • émotivité
  • crises nerveuses, convulsions, épilepsie
  • syncopes, vertiges, bourdonnements d’oreilles
  • spasmes (asthme, digestif, cardiaque)
  • déficience intellectuelle (mémoire), mélancolie
  • indigestions
  • règles douloureuses
  • anémie.

Usage externe :


  • piqûres d’insectes (guêpes…).

Comment l’utiliser :

Usage interne :


Quelques lectures intéressantes:

  • infusion : une cuillerée à dessert de sommités fleu­ries par tasse d’eau bouillante. Infuser 10 minutes. 3 tasses par jour
  • 20 g pour 1 litre de vin blanc. Bouillir 2 à 3 mi­nutes. 1/2 verre, 2 fois par jour
  • hydrolat : 10 à 20 g par jour
  • alcoolat composé du Codex : 2 à 5 g par jour, dans une infusion ou sur du sucre
  • teinture-mère : 40 à 50 gouttes dans une infusion de fleurs d’oranger, après les repas.
  • eau de mélisse (des Carmes) : dans une cruche en grès :
    • esprit de vin à 33° : 3 litres
    • feuilles et fleurs de mélisse : 500 g
    • racines sèches d’angélique : 16 g
    • zeste de citron : 125 g

boucher. Laisser macérer 9 jours, en agitant cha­que jour. Passer à travers un tissu fin en expri­mant.

Remettre dans la cruche et ajouter :

  • coriandre : 200 g
  • noix muscade concassée : 40 g
  • cannelle fine concassée : 4 g
  • clous de girofle : 2 g

boucher. Laisser macérer 8 jours en agitant chaque jour. Passer avec expression et ajouter 350 g d’eau distillée. Laisser reposer 24 heures. Filtrer. Mettre en bouteilles et boucher. Par petits verres, en usage interne (stomachique, antispasmodique).

Sur coupures, plaies, en usage externe.

A ne pas prendre en cas de chaleur, soif intense.

Usage externe :

  • huile de mélisse en frictions (migraines, rhumatis­mes!
  • feuilles de mélisse en décoction dans un grand bain (action calmante contre troubles nerveux et spasmes, règles douloureuses)
  • feuilles en compresses : engorgement mammaire, ecchymoses
  • suc de mélisse fraîche (piqûres de guêpes…)
  • pour éloigner les insectes (moustiques…) Stop- Insectes.

Crédit photo: www.plantes.ch

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com