Lamier blanc: Propriétés, Indications, Mode d’emploi

Le Lamier blanc (Lamium album, Labiée) est une espèce vivace, adventice, poussant dans les taillis, en bordure des bois, le long des chemins et dans les lieux incultes, de la plaine à la montagne. Rhizome rampant, très ramifié, à stolons. Tiges carrées de 20 à 40 cm de haut. Feuilles décussées. Floraison de juin à octobre. Fleurs en verticilles lâches (10 ou plus par verticille) à Vaisselle des feuilles supérieures, à odeur de miel, symétriques, avec un calice en forme de clochette et une corolle blanche bilabiée, la lèvre supérieure formant nettement un casque. Anthères de devant plus longues que celles de derrière. Le fruit consiste en 4 nucules triangulaires. Le Lamier pourpre (Lamium purpureum) a les mêmes propriétés que le Lamier blanc mais ne convient pas au marché des drogues végétales car ses corolles pourpres virent au foncé ou au clair une fois séchées ce qui leur donne un aspect peu attrayant même dans les mélanges de tisanes

A la différence des autres orties, ne pique pas.


Quelques lectures intéressantes:

  • Parties utilisées : feuilles et fleurs.
  • Principaux composants : acide gallique, sels de potasse, tanin, sucre…

Propriétés :

  • tonique astringent (remède à spécificité utérine)
  • vaso-constricteur
  • fébrifuge
  • anti-inflammatoire
  • dépuratif.

Indications :

  • diarrhées, dysenteries
  • métrorragies (Florain), hémoptysies, hémorragies
  • pertes blanches (Dodoens)
  • règles douloureuses
  • hémorroïdes, varices
  • difficultés de la miction des hommes âgés, cys­tite.

Comment l’utiliser :

Usage interne :


  • infusion : une cuillerée à dessert de feuilles cou­pées ou de fleurs pour une tasse d’eau. Bouillir et infuser 10 minutes. 2 ou 3 tasses par jour, entre les repas.
  • Alcoolature : 2 à 4 cuillerées à café par jour
    • teinture d’ortie blanche : 100 g
    • sirop simple : 50  g
    • eau : 25  g

1 cuillerée à soupe, toutes les 1/2 heures, jusqu’à cessation de l’hémorragie (métrorragies).

Usage externe :

  • une poignée de la plante entière coupée, dans un litre d’eau. Bouillir 10 minutes. En injections vagi­nales, dans les leucorrhées.

Crédit photo: img11.hostingpics.net




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com