Fougère male: Propriétés et remèdes

La Fougère mâle (Polystichum filix mas, Fougère) est une fougère vivace, robuste, qui aime l’ombre, des bois humides de la plaine à la montagne. Elle a un rhizome écailleux couvert de poils roux qui porte de grandes frondes disposées en entonnoir sur des tiges glumacées, rousses, épaisses et plutôt courtes. Oblongues et se rétrécissant à chaque extrémité, elles sont composées de 30 folioles en paires alternes, divisées de façon pennée presque jusqu’à la nervure centrale. De juin à septembre elles présentent deux rangées de sores (groupes circulaires de sporanges)  sous chaque foliole, enveloppés d’une indusie réniforme et d’abord blanc verdâtre puis marron. La plante est nettement variable.

Forte toxicité • A employer prudemment

  • Parties utilisées : rhizome et base des pétioles foliai­res.
  • Principaux composants : filicine, mélange d’aspidiol, de filmarone, d’acide filicique, huile essen­tielle.

Propriétés :

  • antihelminthique(ne pas utiliser chez l’enfant de moins de 4 ans).

Incompatibilités :

huiles


Indications :

Usage interne :

  • parasites intestinaux : tcenia, ascaris, ankylostome, douves, botriocéphale, oxyures.

Mode d emploi :

Usage interne :

  • extrait éthéré, en capsules à 0,50 g : à prendre au nombre de 10 à 16 (5 à 8 g), une toutes les 5 mn. Une 1/2 h après la dernière dose, donner un pur­gatif (sirop de Nerprun, alcoolature de grand lise­ron, pas d’huile)

diète hvdrique la veille et le jour de la cure. Repos au lit le jour de la cure

  • décoction : 15 à 50 g de rhizome pour 1 litre d’eau. Réduire de moitié. Prendre le matin à jeun. Une heure après, boire l’infusion suivante : une cuillerée à soupe de bourdaine pour une tasse d’eau. Bouillir 2 minutes. Ajouter une cuillerée à soupe de follicules de séné. Infuser 10 minutes
  • poudre :15 g dans du miel ou de la mélasse, sous forme de bols (H. Leclerc).
  • Formule vermifuge :
    • racine de fougère mâle : aa  30 g
    • racine de valériane : aa  30 g
    • racine de grenadier : aa  30 g
    • absinthe  aa 15 g
    • tanaisie  aa 15 g

bouillir 1/2 heure dans 2 litres d’eau. Passer. Sucrer

  • Enfants : extrait éthéré, 0,50 g par année d’âge, sous forme de miel de Dunglison :

pour 4 ans


Quelques lectures intéressantes:

  • extrait éthéré de fougère mâle : 2 g
  • miel rosat : 16 g

prendre en 4 fois (en 1/2 heure)

Ou de potion de Lemoine :

  • extrait éthéré de fougère mâle : 0,50 à  5 g
  • sirop d’éther : 10  g
  • gomme pulvérisée : 1 g
  • looch : 60 g

prendre en 4 fois (en 1/2 heure).

Usage externe :

  • décoction de racine de fougère, en bains de pieds : souverain, contre la goutte
  • bains entiers : douleurs rhumatismales, cépha­lées.

Astuces :

  • Les feuilles de fougère éloignent les mouches, les puces et les punaises.
  • La fougère, dans les chaussures, dissipe la fatigue et réchauffe les pieds.
  • Des feuilles de fougère, appliquées localement, dis­sipent les algies rhumatismales.
  • Dans les cas de crampes des pieds ou des mollets, entourer la région d’une feuille de fougère.
  • Contre l’hypoacousie due à un refroidissement, dor­mir sur un oreiller rempli de feuilles vertes de fou­gère.
  • Rapprochons ces notions des enseignements anciens :

Le meilleur matelas pour les personnes qui souffrent de crampes, de rhumatismes, de maux de dents et de maux de tête causés par les rhumatismes, c’est un sac rempli de fougère séchée. La fougère éloigne tous tes maux, et pro­cure au patient un repos complet.

Le rhizome de la grande fougère a une vertu étonnante. Des bains préparés avec ces rhizomes, et pris pendant 8 à 15 jours, guérissent les rhumatismes et les accès de goutte les plus opiniâtres.

On peut guérir le goitre et les membres raidis par le rhu­matisme en faisant bouillir dans du vin le rhizome et en frictionnant la partie malade avec cette décoction.

On enlève la fatigue en portant de la fougère dans les souliers. Quand on ressent tout à coup des douleurs rhu­matismales dans les membres et par le corps, il suffit de prendre une poignée de feuilles vertes de fougère et de les mettre sur la partie malade : la douleur augmente d’abord et disparaît ensuite.

Crédit photo: www.pepinieresdekerzarch.fr

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com