Fraisier, plante médicinale: Propriétés, Indications et Remèdes

Le Fraisier sauvage est une petite plante vivace des bois ouverts, des clairières forestières et des talus herbeux. Elle a un rhizome ramifié et une rosette de feuilles basales trifoliées. Elle fleurit de mai à septembre. Les fleurs, sur des hampes de 5 à 20 cm de long, sont blanches. Les fruits sont de minuscules akènes dispersés à la surface d’un grand réceptacle semi-globuleux, charnu et juteux — la fraise. Celle-ci est rouge, sucrée, aromatique et se détache facilement. Le Fraisier fut introduit en Europe au XVe siècle pour y être cultivé et le XVIIIe siècle vit le début de la culture de la variété stolonifère Fragaria vesca var. eflagellis poussant dans les Alpes, tandis qu’on découvrait aussi une autre variété, var. semperflorens. Le croisement des deux fournit les fraises remontantes familières. Le Fraisier de jardin à grands fruits (Fragaria x ananassa) fut développé en Hollande

  • Ses feuilles ne conviennent pas pour un usage médicinal et ne sont donc pas récoltées pour le marché des drogues végétales.
  • Parties utilisées : feuilles, racines.
  • Principaux composants: tanin, acide sili- cique…

Propriétés :

  • tonique astringent, antidiarrhéique
  • hémostatique
  • diurétique
  • antirhumatismal
  • régulateur hépatique
  • apéritif.

Indications :

Usage interne :


Quelques lectures intéressantes:

  • diarrhées, entérocolites
  • hémorragies intestinales, métrorragies
  • leucorrhées
  • affections des voies urinaires (blennorragie, cys­tite)
  • lithiase urinaire, coliques néphrétiques
  • rhumatisme, goutte
  • hépatisme, ictère

Usage externe :


  • angines

Comment l’utiliser :

Usage interne :

  • décoction de jeunes feuilles : une poignée pour 1/2 litre d’eau (diarrhées, ictère, coliques néphré­tiques)
  • décoction de racine : 30 g par litre d’eau ou mieux : feuilles + racines coupées : une poi­gnée par litre d’eau. Bouillir et infuser 10 minutes

boire à volonté (arthritisme, artériosclérose, hyper­tension, affections urinaires, blennorragie)

  • décoction de racine et réglisse : soulage les asth­matiques
  • infusion de racine (20 g pour un litre d’eau) : con­tre les diarrhées des enfants

(les racines colorent les selles en rouge, les urines en rose).

Usage externe :

  • la décoction de feuilles : en gargarismes (angines), injections vaginales (leucorrhées et métrorragies), injections urétrales (blennorragie)
  • feuilles fraîches pilées : en cataplasmes contre les ulcères.

 

Crédit photo: www.crdp-strasbourg.fr

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com