Fenugrec: pour grossir et bien plus

Le Fenugrec est une plante annuelle à racine profonde ressemblant à la luzerne. Elle est cultivée depuis l’Antiquité dans les pays bordant la Méditerranée sur la côte d’Afrique (Maroc, Tunisie, Egypte), en Ethiopie, en Inde et en Chine. En Europe sa culture est assez limitée. Elle atteint 30 à 60 cm de haut. Tige ferme et ramifiée, feuilles trifoliées. En été des fleurs jaune pâle poussent isolément ou plus souvent en paires à l’aisselle des feuilles supérieures. Le fruit est une gousse mince, légèrement recourbée, jusqu’à 10 cm de long, avec une extrémité allongée (bec) et contenant 10 à 30 graines brun pâle. En Inde ainsi qu’en Amérique du Nord et du Sud, les graines sont un ingrédient important des mélanges spéciaux relevés (poudre de curry, chutney).

Parmi les 80 espèces et plus appartenant au genre Trigonella, plusieurs ont été largement cultivées comme fourrage. Le Fenugrec est l’une d’elles. Il est originaire d’Asie Mineure, du Moyen-Orient et de Transcaucasie mais par la culture il s’est aussi étendu à l’Europe centrale. Les graines, obtenues exclusi­vement des plantes cultivées, sont les parties utilisées à des fins médicinales et cela depuis l’époque de Babylone et de l’empire égyptien. Elles contien­nent du mucilage, une huile fixe, l’alcaloïde trigonelline, des sapogénines stéroïdales, des flavonoïdes et des substances auxiliaires. L’utilisation de la dro­gue est déterminée principalement par le mucilage et son effet émollient. Elle est utilisée pour soigner les tuméfactions, inflammations purulentes, furon­cles, ulcères et infections à staphylocoques. Les graines sont réduites en pou­dre et mélangées avec de l’eau pour faire une pâte chaude qui est alors appliquée en cataplasme à l’endroit lésé, plusieurs fois par jour. Les graines moulues peuvent aussi être bouillies avec de l’eau pour faire une bouillie li­quide que l’on applique comme une pommade sur la lésion. Le choix de la méthode dépend du patient. Les utilisations sont plus ou moins les mêmes que celles de la graine de Lin mais la drogue des graines de Fenugrec est plus efficace à cause de son alcaloïde et de la sapogénine. On conseille aussi de baigner les endroits lésés avec une infusion obtenue en faisant macérer la drogue écrasée dans de l’eau froide (1 part de drogue pour 10 parts d’eau) pendant plusieurs heures. La drogue est utilisée en médecine vétérinaire aus­si, ajoutée à la nourriture pour améliorer l’appétit des animaux domestiques. Les graines servent aussi à aromatiser les aliments et leurs mucilages sont uti­lisés pour donner un apprêt à certains tissus dans l’industrie textile. Plante très mellifère.


Quelques lectures intéressantes:

Légumineuse qui pousse en Inde, Pakistan, Afrique du Nord.


  • Parties utilisées : semences.
  • Principaux composants: phytine, lécithine, mannogalactane, choline, essence, tanin, nucléopro- téide riche en phosphore et en fer organique…

Propriétés :

Voie interne :

  • tonifiant
  • stimulant du pancréas, de la digestion, dans tous les désordres du métabolisme général
  • favorise la prise de poids
  • apéritif.

Voie externe :

  • topique émollient.

Indications :

Usage interne :

  • troubles de la nutrition
  • maigreur
  • diabète
  • tuberculose
  • convalescences
  • anémie, scrofule, lymphatisme
  • rachitisme

Usage externe :

  • abcès des amygdales (gargarismes)
  • métrites (irrigations vaginales)
  • lymphangites, cellulites, phlegmons (compresses).

Comment l’utiliser :

Usage interne :

  • décoction : une cuillerée à soupe de semences pour 2 tasses d’eau. Bouillir à réduction de moitié. Boire le matin à jeun, une semaine sur deux
  • poudre de semences : 2 cuillerée à café par jour aux repas (avec du miel ou de la confiture, en rai­son de son odeur nauséabonde)
  • extrait fluide : 1 cuillerée à café le matin, dans un verre d’eau.
  • Potion analeptique :
    • extrait fluide de fenugrec: 20 g
    • extrait fluide de prêle des marais: 10 g
    • élixir de Garus: 80 g
    • sirop simple   q.s.p. 400 ml

2 à 4 cuillerées à soupe par jour.

Usage externe :

  • décoction à 60 g de semences par litre d’eau.
  • Cataplasme émollient (cellulite) :
    • farine de fenugrec | aa 50 g
    • farine de sarrasin | aa 50 g
    • poudre de racine de guimauve: 100g

Crédit photo: www.leboncomplement.com

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com