Berce: propriétés et mode d’emploi en phytothérapie

« Berce » (Heracleum spondylium, Ombellifère) serait d’origine germanique et viendrait de bartsch, nom qui désigne la plante, ou de bartszez, une boisson aigre que l’on fabriquait dans les pays de l’Europe de l’Est et qui tenait à moitié de la bière et à moitié du potage.

Selon le frère Marie-Victorin, les Hurons auraient employé avec succès l’infusion de berce laineuse pour combattre la grande épidémie de grippe espagnole de 1918. Toutefois, cet usage ne semble pas avoir été répandu puisque la majorité des sources n’en font pas mention.

Les soeurs de la Providence la décrivent comme stimulante, carminative et, à haute dose, poison. On l’employait dans l’épilepsie accompagnée de flatulences et de troubles gastriques. Le traitement devait se poursuivre sur une longue période.


Notre berce partage avec une espèce européenne (H. spondilyum) un certain nombre de propriétés, et on peut supposer que les deux plantes diffèrent peu, en réalité, dans leur action, car elles sont toutes deux riches en octanol, un principe aromatique auquel on attribue leur action. La racine, les feuilles et les fruits de la berce spondyle ont été employés en Europe comme aphrodisiaque, stimulant, digestif, hypotenseur, vermifuge, résolutif, détersif. La plante a servi à soigner l’asthénie sexuelle, les troubles de la digestion, les gaz, l’hypertension artérielle, l’insuffisance rénale et l’épilepsie. Les fruits ont été employés contre la blennorragie. (Source: www.passeportsante.net)


Quelques lectures intéressantes:

Autres appellations: angélique sauvage, panais sauvage…

Parties utilisées : feuilles, racine, semences.

Principaux composants: octanol.

Propriétés :

  • aphrodisiaque (H. Leclerc)
  • stimulant
  • digestif
  • hypotenseur immédiat, doux, prolongé (R. Paris)
  • diurétique
  • vermifuge (semences)
  • résolutif
  • détersif

Indications :

Usage interne :

  • asthénie sexuelle
  • digestions pénibles
  • météorisme
  • hypertension artérielle
  • insuffisance rénale
  • épilepsie

Usage externe :

  • œdèmes, tumeurs, abcès, furoncles, ulcères atones.

Comment l’utiliser :

Usage interne :

  • décoction de racine : 15 g par litre, 3 verres par jour
  • extrait fluide : 1 à 2 g par jour
  • alcoolature : 1 à 2 g par jour
  • teinture : 10-15 gouttes, 2 ou 3 fois par jour (hy­pertension)
  • les fruits sont employés contre la blennorragie, en infusion : une cuillerée à dessert pour une tasse d’eau. Infuser 10 minutes. 3 tasses par jour, entre les repas
  • racine séchée et pilée : 8 g (épilepsie).

Usage externe :

  • décoction de racine : 30 g pour 1 litre d’eau, en compresses et lavages.

Crédit photo: jardinage.ooreka.fr

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com