Olivier: Plante médicinale pour le diabète et l’hypertension (et bien +)

On cultive l’olivier (Olea europoea, Oléacée) depuis au moins 3 500 ans avant notre ère, pour ses fruits et pour l’huile qu’on en tire. Le nom scientifique de l’arbre, Olea, vient d’un mot qui signifiait « huile » chez les Grecs de l’Antiquité. À cette époque, on employait les feuilles pour désinfecter les blessures cutanées. Les Anciens leur attribuaient des vertus antiseptiques et la propriété de combattre toutes sortes d’infections. Au XIXe siècle, on s’en servait pour combattre le paludisme (malaria).

Ces usages sont tombés en désuétude pendant un certain temps en raison de l’omniprésence des antibiotiques. Cependant, depuis quelques années, des extraits de feuille d’olivier sont apparus sur le marché. Certains fabricants en vantent les vertus pour le système immunitaire et contre les infections virales, bactériennes, fongiques et à levure. Aucune étude sur des humains n’est venue appuyer ces allégations pour l’instant. (Source: www.passeportsante.net)

  • Parties utilisées : feuilles,écorce.
  • Principaux composants : la feuille contient 5 % de cendres (calcium, phosphore, magnésium, silice, soufre, potassium, sodium, fer, chlore).

En outre : tanins, mannitol, sucres, substances rési­neuses, acides organiques (malique, tartrique, glycoli- que, lactique), acides gras, aciae oléanique, alcools, une huile essentielle, saponines, hétérosides (oleuro- péoside, oléside…), etc.


Quelques lectures intéressantes:


Propriétés :

  • hypotenseur par vaso-dilatation périphérique (sans effet cardio-dépresseur : G. Mazet, Daniel-Brunet et Oliviero, Balansard et Delphaut)
  • diurétiaue
  • antidiaoétique (P. Manceau)
  • facilite les fonctions hépatiques
  • fébrifuge (Cazin).

Indications :

  • hypertension et sés troubles
  • athérosclérose
  • excès d’urée sanguine
  • lithiase urinaire
  • diabète
  • pléthore
  • angine de poitrine (usage prolongé).

Comment utiliser l’olivier :

  • infusion de feuilles : 30 à 80 g par litre d’eau. Bouillir et infuser 10 minutes. 3 tasses par jour ou plus, avant les repas (boire chaud)

(dans l’hypertension, alterner les cures de fleurs d’aubépine et les cures de feuilles d’olivier)

  • extrait hydroglycérique total de feuilles fraîches : 30 à 40 gouttes, 3 fois par jour
  • teinture : 60 gouttes par jour, avant les repas
  • extrait mou aqueux : 0,50 à 0,80 g par jour
  • extrait fluide : 3 à 5 g par jour.

N.B. : Une dose d’extrait alcoolique correspondant à 13,5 g de feuilles, injectée par voie sous-cutanée à un lapin entraîne une baisse de la glycémie de 25 % en 2 h 30 (L. Binet).

Crédit photo: heraultsun.com.pagesperso-orange.fr

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com