Pêcher: Plante médicinale laxative, vermifuge et antispamodique

Le pêcher (Amygdalus persica, ou Persica vulgaris Rosacée) est une plante médicinale utilisée en phytothérapie dans le cadre du traitement de la constipation. Ses qualités vermifuges sont réputées. Le pêcher est également utilisé pour son action sédative sur les enfants nerveux et pour apaiser les quintes de toux.

  • Parties utilisées : fleurs (à rapprocher de la rose pâle) et feuilles.
  • Principaux constituants connus : huile essentielle, amygdaline.

Propriétés :

  • laxatif doux
  • antispasmodique
  • vermifuge
  • diurétique

Indications :

  • constipation (des enfants surtout)
  • coqueluche
  • arthritisme
  • goutte, lithiase urinaire (?)
  • parasites intestinaux
  • brûlures, contusions

Utilisation thérapeutique du pêcher :

Usage interne :

  • infusion de fleurs : d’une pincée à une cuillerée à soupe par tasse, selon l’âge. Infuser 10 minutes. 1/2 à 2 tasses par jour fcolère des enfants)

à 60 g par litre d’eau : laxatif pour enfants.


Quelques lectures intéressantes:


  • Sirop (enfants) :
    • extrait fluide de fleurs de pêcher : 50 g
    • sirop simple : 950 g

1 à 3 cuillerées à café au coucher (laxatif — cal­mant)

pour préparer le sirop, faire macérer pendant 12 heures 100 g de fleurs dans 1 litre d’eau. Faire bouillir légèrement. Passer en exprimant. Ajouter un poids égal de sucre

  • décoction de feuilles fraîches : 60 g par litre d’eau : purgative.

Usage externe :

  • feuilles hachées + persil + huile d’olive : en cata­plasmes contre brûlures et contusions
  • contre Yoxyurose des enfants : cataplasmes sur le ventre de feuilles, fleurs et amandes broyées.

N.B. : Les cataplasmes de feuilles de pêcher ont été recommandés sur les cancers ulcérés.

Crédit photo: 1000-arbres.com




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com