Ipéca annelé : Propriétés, Indications, Remèdes

L’ipéca annelé (Uragoga ipecacuanha, Rubiacée) se trouve notamment dans les zones forestières humides du sud du Brésil.

  • Autre appellation: Ipécacuana.
  • Parties utilisées : racine.
  • Principaux composants : deux alcaloïdes : émétine ( 1,40 %, antidysentérique) et céphéline (0,60 %, vomitive), ac. ipécacuanique…

Propriétés :

fortes doses :

  • vomitif (1 à 2 g)
  • antidysentérique (2 à 8 g en prises fractionnées) doses faibles (0,10 à 0,50 g) :
  • expectorant
  • décongestif
  • hémostatique par vaso-constriction capillaire
  • modérateur cardiaque et de la tension artérielle.

Indications :

fortes doses


  • empoisonnements
  • embarras gastriques
  • dysenterie amibienne doses faibles :
  • bronchites, broncho-pneumonie
  • congestion pulmonaire
  • hémoptysies
  • tachycardie paroxystique
  • goitre exophtalmique.

Contre-indications :

  • cardiopathies
  • artériosclérose
  • asthénies
  • sénilité.

Incompatibilités :

  • astringents, tanins, sels de plomb et de mercure, acides.

Comment l’utiliser :

  • poudre pour effets vomitifs, adultes : 1 à 2 g. Divi­ser en trois prises et prendre dans un peu d’eau à 1/4 d’heure d’intervalle pour les enfants : 0,15 à 0,25 g de 6 mois à 1 an ; 0,25 à 0,50 g de 1 à 3 ans ; 0,50 à 0,75 de 3 à 5 ans ; 0,75 à 1 g de 5 à 10 ans

pour effets expectorants et décongestifs : 0,50 g par jour (adultes) par prises de 0,05 toutes les heures

  • infusion : pour effets expectorants et décongestifs : 0,60 g d’ipéca concassé pour 150 g. Prendre par prises fractionnées dans la journée

pour les enfants : 0,05 à 0,15 g pour 50 à 100 g d’eau jusqu’à 3 ans; 0,15 à 0,25 g de 3 à 5 ans; 0,25 à 0,35 g de 5 à 12 ans

  • extrait alcoolique : de 0,10 à 0,30 g (vomitif)

de 0,01 à 0,05 g (expecto­rant)


Quelques lectures intéressantes:

  • Sirop : (20 g = 0,20 d’extrait), 20 à 40 g par jour (vomitif) pour enfants : une 1/2 cuillerée à café toutes les 5 minutes jusqu’à effet désiré.
  • Sirop vomitif pour les enfants :
    • sirop d’ipéca : 30 g
    • poudre d’ipéca : 0,50 g
    • eau de fleurs d’oranger : 10 g

1 cuillerée à café toutes les 10 minutes

  • teinture : 2 à 10 g par jour (adultes)
  • poudre de Dower ou d’ipécacuana opiacée (1 g = 0,10 g d’ipéca et 0,10 g de poudre d’opium), 0,30 g à 1 g en cachets (décongestif)
  • sirop de Desessartz ou sirop d’ipéca composé :

(20 g = 0,10 g de poudre d’ipéca), 20 à 60 g par jour (bronchites, rhumes, toux), pour enfants : 5 à 30 g.

Ce sirop comprend ipéca, séné, vin blanc, coqueli­cot, serpolet, eau de fleurs d’oranger, sulfate de magnésie, sucre.

  • Pilules contre les hémoptysies :
    • poudre d’ipéca : aa 0,05 g
    • poudre de digitale: aa 0,05 g

pour une pilule. 5 ou 6 par jour.

  • Préparation antidysentérique (Delioux de Savignac) :
    • ipéca concassé : 4 à 8 g
    • eau : 300 g
    • faire bouillir 5 minutes, passer et ajouter :
    • sirop d’opium : aa 30 g
    • hydrolat de cannelle : aa 30 g

à prendre par cuillerées à soupe dans les 24 heu­res.

  • Pâte de Ravaut contre la dysenterie amibienne :
    • poudre d’ipéca : 4 g
    • poudre de charbon : aa 100 g
    • sous-nitrate de bismuth : aa 100 g
    • sirop simple : aa 100 g
    • glycérine : aa 100 g

3 cuillerées à soupe de cette pâte tous les 2 jours pendant 12 jours.

Crédit photo: t1.gstatic.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com