Jaborandi: plante médicinale pour l’alopécie, purgative, sudorifique, émetique

Le Jaborandi est un arbuste originaire d’Amérique du Sud (Brésil). Les feuilles de Jaborandi contiennent un alcaloïde très connu en médecine : la pilocarpine.

Le Jaborandi est historiquement très connu comme plante médicinale dans la pharmacopée des plantes de forêt tropicale. C’est un arbre arbustif avec une écorce gris lisse, des fleurs de couleur pourpre-rouge et de grandes feuilles qui poussent à environ trois à sept mètres de hauteur. En médecine commerciale et en herboristerie, plusieurs plantes appartenant à l’espèce Pilocarpus sont appelées Jaborandi de façon interchangeable.

  • Autres appellations : Pilocarpus jaborandi, ou Pilocarpus pennatifolius, ou Pilocarpus microphyllum.
  • Parties utilisées : feuilles, tiges.
  • Principaux composants : huile essentielle et plusieurs alcaloïdes : pilocarpine, pilocarpidine, isopi- ocarpine.

Propriétés :

Usage interne :


  • sudorifique
  • facilite la salivation
  • purgatif
  • émétique
  • parasympathicomimétique (s’oppose à l’action exa­gérée du sympathique).
  • diurétique

Indications :

  • grippe
  • bronchite aiguë, pleurésie
  • néphrite chronique
  • névralgies rhumatismales et goutteuses.

Usage externe :

  • alopécie.

Les feuilles de la plante Jaborandi sont une riche source de composés alcaloïdes qui sont présents sous forme de petits points à sa surface. Cet alcaloïde est produit commercialement sous la forme de pilocarpine, médicament sur ordonnance. La pilocarpine est populairement utilisée dans les gouttes oculaires pour le traitement du glaucome, et comme comprimés dans le traitement de la sécheresse de la bouche, les yeux secs, pour la perte de cheveux en application topique. Les Brésiliens utilisent la tisane jaborandi pour ses bienfaits en tant que diurétique et inducteur de transpiration (stimulant glandulaire) et est populaire dans leur médecine traditionnelle.


Quelques lectures intéressantes:

Récemment, le jaborandi a fait l’objet d’études dans le cadre de la maladie d’Alzheimer, en application aux stades précoces de la maladie. L’huile de Jaborandi permet de nourrir le cuir chevelu, de stimuler les follicules capillaires, et de renforcer la racine des cheveux. Elle trouve ainsi sa place comme traitement capillaire.

Comment l’utiliser :

  • infusion : 2 cuillerées à café de feuilles coupées par litre d’eau. 2 tasses par jour entre les repas
  • extrait aqueux : 0,50 à 1,25 g par jour
  • extrait alcoolique : 0,25 à 0,75 g par jour
  • teinture au 1/5 : 2 à 5 g par jour.

Pilocarpine :

  • en collyre dans le glaucome, décollement de la rétine (collyre à 1 ou 2 %).

La teinture mère peut être appliquée sur la peau et les cheveux. Vous pouvez la mélanger avec votre huile capillaire (par exemple huile d’olive, de sésame et de noix de coco) et l’appliquer, pour un meilleur résultat, en mélange avec la teinture mère d’arnica. La teinture mère a une influence favorable sur l’alopécie et une utilisation prolongée restaure la couleur originale des cheveux gris. Préparez le mélange de la manière suivante:

1 partie de teinture mère pour 2/3 partie d’huile.

Ce mélange est appliqué sur la tête régulièrement de préférence tous les jours 20-30 minutes avant le lavage. Un léger frottement sur le cuir chevelu après application faciliterait une meilleure perméabilité.

Contre-indications:

La pilocarpine et le jaborandi peuvent causer une irritation de l’estomac, des nausées, des vomissements et des maux de tête s’ils sont consommés sans conseils appropriés. Dans les cas de surdosage, on rapporte que le jaborandi provoque des symptômes tels que l’augmentation du pouls, la transpiration, les bouffées vasomotrices, la diarrhée et la contraction des pupilles. Les patients cardiaques ou ceux qui ont des problèmes circulatoires ne doivent pas consommer ou utiliser de jaborandi.

Pour finir, le jaborandi provoque transpiration et miction, il peut donc provoquer une déshydratation.




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com