Houblon: Propriétés, Indications et 11 usages thérapeutiques

Le Houblon (Humulus lupulus, Urticacée) pousse assez librement dans les aulnaies et les taillis littoraux. C’est une plante grimpante dioïque aux tiges grossièrement velues s’enroulant dans le sens des aiguilles d’une montre. Feuilles opposées ressemblant à celles de la Vigne. Seules diverses variétés de plantes femelles sont cultivées dans les champs de houblon. Les fleurs femelles sont groupées en strobiles ressemblant à des cônes, de 2 à 3 cm de long, d’abord verts puis virant au jaune en mûrissant. Bractées couvertes de glandes dont la structure est évidente sur le dessin. Les principes actifs ont aussi d’excellentes propriétés cosmétologiques. Ils ralentissent le vieillissement du visage et assouplissent le cheveu. Au Moyen Âge déjà, les serviteurs ajoutaient du Houblon ou des boues de bière aux bains régénérateurs et soignaient les cheveux avec de la bière. Les cosmétologues modernes utilisent cette expérience et ce savoir des temps anciens quoique sous une forme différente.

Autre appellation: vigne du Nord.

  • Parties utilisées : fleurs femelles dont le lupulin est la poussière résineuse, fruits (ou cônes).
  • Principaux composants : principes résineux : lupulon, humulon, un alcaloïde : lupufine, une huile essentielle.

Propriétés :

Usage interne :


  • tonique
  • apéritif
  • stomachique
  • sédatif génital
  • hypnotique
  • diurétique
  • dépuratif, régénérateur sanguin
  • fébrifuge
  • antiscrofuleux
  • vermifuge
  • antiscorbutique
  • galactogène.

Indications :

Usage interne :


Quelques lectures intéressantes:

  • rachitisme
  • convalescences
  • anémie, chlorose
  • inappétence (des enfants surtout)
  • dyspepsies atoniques nerveuses
  • excitabilité sexuelle
  • pertes blanches
  • insomnies, nervosisme
  • goutte
  • lithiases
  • dermatoses (eczémas, herpès, dartres)
  • scorbut
  • lymphatisme
  • adénites cervicales, scrofulose
  • énurésie
  • fièvres de printemps et d’automne
  • parasites intestinaux
  • insuffisance lactée des nourrices.

Usage externe :

  • algies rhumatismales
  • goutte
  • abcès froids
  • cancers externes.

Comment l’utiliser :

Usage interne : comme tonique :

  • infusion : 30 g de cônes de houblon dans un litre d’eau bouillante. Infuser 10 minutes. 1 tasse avant les repas (ou en macération à froid, 12 à 24 heu­res, procédé préférable)
  • pour les enfants mous, au visage bouffi, prédisposés aux adénites, rachitiques, vermineux, 3 petits verres par jour
  • extrait aqueux : 0,25 g à 0,75 g par jour
  • comme sédatif : un verre d’infusion au coucher (avec 1 cuillerée à café d’eau de fleur d’oranger)
  • lupulin : 0,25 g à 1 g en cachets de 0,25 g
  • extrait : 0,10 à 0,50 g par jour
  • teinture : 2 à 4 g par jour.
  • Contre les scrofules :
    • sommités fleuries : 1 pincée
    • racine de garance : 8 g

faire bouillir avec 2 ou 3 feuilles de noyer dans 1 litre 1/2 d’eau. Réduire à un litre. Ajouter une cuillerée à café de teinture de mars tartarisée. 1 verre matin et soir.

Usage externe :

  • en cataplasmes : cônes et feuilles, bouillis dans l’eau : contre goutte, rhumatismes, abcès froids, ulcères cancéreux (calmant et résolutif)
  • cônes chauffés et mis dans un sachet, appliqués sur les névralgies (lombalgies, sciatique).
  • Pour les insomniaques ou les enfants qui urinent au lit: utiliser un oreiller de houblon.
Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com