Noisetier: Propriétés, Bienfaits, Remèdes

À cause de l’aura de mystère et de magie qui l’accompagne depuis toujours, le noisetier occupe une place à part dans l’imaginaire humain. Employé comme support d’incantation par les druides, il a aussi été utilisé par les sourciers et les chercheurs d’or. Cette tradition serait rattachée à la symbolique de fertilité qu’on lui a très tôt attribué (à cause, bien sûr, de l’abondance de noisettes qu’il produit). Par un étrange effet d’attraction des semblables, il attirerait à lui deux autres symboles de fertilité, soit l’eau de source et les métaux ayant maturé dans le ventre de la terre. En Normandie, pour qu’une vache donne du lait, on la frappait trois fois avec une baguette de coudrier. Cette pratique a d’ailleurs valu le bûcher à quelques femmes accusées de sorcellerie pour avoir ainsi frappé des vaches qui, par la suite, s’entêtaient à donner du lait toute l’année. (source: www.passeportsante.net)

(Corylus avellana, Cupulifère)

  • Autre appellation : coudrier.
  • Parties utilisées : feuilles, écorce des jeunes rameaux, chatons.

Propriétés :

feuilles :


Usage interne :

  • tonique veineux, vaso-constricteur (analogue à l’hamamélis)
  • antihémorragique
  • dépuratif

Usage externe :

  • écorce :

Usage interne :


Quelques lectures intéressantes:

  • fébrifuge.

 

Indications :

feuilles :

Usage interne :

  • varices, troubles circulatoires
  • oedème des jambes

Usage externe :

  • plaies atones, ulcères. écorce :

Usage interne :

  • états fiévreux.

Usage externe :

  • plaies atones, ulcères. chatons :
  • obésité

Mode d emploi :

Usage interne :

  • feuiltes en infusion : 25 g par litre d’eau bouil­lante. Laisser macérer toute la nuit. Vaso-constric­teur, dépuratif (contre dermatoses)
  • extrait fluide de feuilles : action vaso-constrictive, 60 à 80 gouttes par jour (varices, oedème des jam­bes : H. Leclerc)
  • écorce de jeunes rameaux : en décoction (25 g par litre) contre les états fiévreux
  • chatons en décoction (30 g par litre) : contre l’obé­sité.

Usage externe :

  • l’infusion de feuilles ou d’écorce, en compresses ou lotions, contre les ulcères, plaies atones, poches sous les yeux
  • infusion d’écorce dans un mélange eau + vin, à parties égales, en pansements contre les ulcères de jambe.

N.B. : L’essence de noisetier, ou huile héracline (Oleum heraclinum) serait antiépileptique.

Crédit photo: i.skyrock.net

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com