Aconit : ce poison qui peut devenir une plante médicinale

Autres appellations de l’aconit

  • Gueule-de-loup
  • Tue-loup
  • Sabot-du-pape
  • Capuche-de-moine

Les aconits sont des espèces de plantes vivaces herbacées à souche tubéreuse qui mesurent 60 à 120 centimètres, et dont les feuilles d’un vert sombre sont palmées avec des divisions lobées. Les fleurs forment des grappes érigées. Le périanthe est composé de 5 pièces pétaloïdes, la supérieure en forme de casque abritant des nectaires destinés à attirer les insectes pollinisateurs (abeilles, bourdons). Nombreuses étamines. Le fruit est formé de 5 follicules. Il existe une centaine d’espèces réparties dans les régions tempérées de l’hémisphère nord, pratiquement toutes toxiques, plusieurs mortelles. Source: fr.wikipedia.org

Eléments connus de l’aconit

  • Aconitines diverses (surtout dans la racine). Ce sont des alcaloïdes d’un groupe chimique rattaché aux terpènes (alcamines)

Propriétés :

  • Analgésique
  • Sédatif
  • Décongestionnant et vaso-constricteur (augmente les sécretions: salive, sueurs, sécrétions bronchiques, bile,sécrétions intestinales et rénales. Excite le vague, freine le sympathique).

Indications :

  • Névralgies faciales et du trijumeau, douleurs et inflammations dues au froid (zona ophtalmique)
  • Sciatique
  • Goutte
  • Rhumatismes
  • Toux spasmodique (coqueluche)
  • Asthme digestif des hépato-biliaires
  • Laryngites, Angine, Coryza
  • Inflammations congestives aigües, fébriles, au début
  • Séquelles d’hémiplégie

Comment utiliser l’Aconit

  • Teinture de racine au 1/10: 1 gramme = 57 gouttes = 1/2 mg d’aconitine. A donner par prises fractionnées de 2 à 5 gouttes dans une potion (10 gouttes par jour, jusqu’à 30 gouttes si nécessaire. En cures courtes (produit cumulatif).
  • Extrait de racine: 0,01 gramme à 0,05 grammes par jour.
  • Looch Béchique (enfants):

10 gouttes de teinture de racine d’aconit


Quelques lectures intéressantes:

1 gramme de benzoate de soude


100 ml looch blanc

1 cuillerée à dessert toutes les 4 heures

Incompatibilités: Iode, Arsenic, tanin

L’ingestion d’aconit entraîne de nombreux troubles:

  • angoisse
  • trouble de la sensibilité
  • ralentissement de la respiration
  • affaiblissement cardiaque, fourmillements de la face, sensations de rétraction de la peau du visage, bourdonnements d’oreille
  • troubles de la vue
  • constriction de la gorge pouvant provoquer la mort par asphyxie.

L’action de l’aconit se localise à la moelle et au bulbe, en augmentant tout d’abord leurs propriétés motrices puis en déterminant une paralysie des nerfs moteurs, sensitifs et sécréteurs.

pour info: les Gaulois et les Germains empoisonnaient leurs flèches à  l’aide du suc d’aconit.

 

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com