Le Souci: Propriétés, Indications, Utilisation

Le Souci est une plante courante annuelle ou bisannuelle, au parfum de baume, atteignant 20 à 70 cm de haut. Les feuilles sont collantes, glanduleuses et rugueuses au toucher. Les tiges sont couronnées de fleurs simples ou 2               doubles, de taille variable (3 à 7 cm de diamètre) et jaune pâle à rouge orangé. Les fruits sont des akènes de formes très diverses — l’exemple type de l’hétérocarpie. Du bord vers le centre de la fleur il y a grossièrement 5 types morphologiques d’akènes allant des grands akènes en forme de croissant au bord dentelé de crochets, aux akènes en anneau au centre. Comme remède familial on utilise « l’huile de souci», analogue à « l’huile d’arnica » à la fois dans sa préparation et son utilisation.

  • Autre appellation : fleur de tous les mois (sol sequia : qui suit le soleil).
  • Parties utilisées : fleurs, surtout fraîches.
  • Principaux composants : huile essentielle, acide salicylique, résine, principe colorant, mucilage…

Propriétés :

  • régulateur des règles et calmant de leurs dou­leurs
  • dépuratif,sudorifique
  • diurétique
  • hypotenseur par vaso-dilatation périphérique (Gi- toux, Mlle Beauloton, Boyer)
  • stimulant (à la fois calmant et stimulant)
  • anticancer
  • antiseptique et cicatrisant : “remède des plaies par excellence” (Jean Valnet) (usage interne et externe).

 

Indications :

Usage interne :

  • insuffisance et douleurs des règles (surtout chez les névropathes et les anémiés)
  • congestion hépatique
  • scrofulose
  • oliguries
  • ulcères gastriques et intestinaux
  • cancers (utérus, estomac).

Usage externe :


Quelques lectures intéressantes:


  • tumeurs ulcérées, verrues
  • ulcères, crevasses, engelures ulcérées
  • plaies de toutes natures, y compris les cancé­reuses
  • adénites, mammites
  • furonculose, abcès, eczéma, dartres, acné, impétigo
  • brûlures
  • irritation cutanée

Utilisation :

Usage interne :

  • infusion : 1 cuillerée à dessert dans 1 tasse d’eau bouillante. Infuser 10 minutes. 1 tasse avant les repas (pour les phénomènes menstruels, donner
  • semaine avant les règles)
  • décoction : 30 g par litre d’eau (fleurs et feuilles) : 5 tasses par jour (cancers)
  • teinture : 2 à 4 g par jour (préparation recomman­dée)
  • extrait mou : 0,30 à 0,50 g par jour.
  • Potion emménagogue et sédative :
    • extrait de souci : 10 g
    • teinture de morelle : 3 g
    • alcoolat de mélisse : 5 g
    • sirop simple : q.s.p 200 ml
  • à 4 cuillerées à dessert par jour
  • tisane des cinq fleurs (voir à Bourrache).

Usage externe :

  • 2 poignées par litre. Bouillir 10 minutes. En bains
    ou compresses pour plaies, brûlures, engelures ulcérées, impétigo, tumeurs ulcérées, furoncles, acné
  • feuilles fraîches écrasées, appliquées sur les ver­rues et les cors
  • teinture-mère : 2 cuillerées à café pour 1 bol d’eau (en compresses)
  • alcoolature à 10% dans de l’eau
  • pommade en calendula.
  • Pâte avec :
    • teinture de souci : 5  g
    • oxyde de zinc : aa 10 g
    • lanoline  : aa 10 g
    • vaseline : aa 10 g

impétigo, eclhyma, eczemas squameux ou lichénoïdes

N.B. : Les fleurs seront ajoutées, avec avantage, dans les plats de crudités.

Crédit photo: www.biopix.eu




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com