Tanaisie: Plante médicinale vermifuge, antispasmodique, favorisant des règles, fébrifuge

La tanaisie (Tanacetum vulgare, Composée) est une belle plante d’arrière-saison. Ses fleurs, nombreuses, regroupées à l’extrémité de la tige, ressemblent à des boutons de bottine jaune d’or. De juillet à octobre, elles illuminent les terrains incultes, bords de chemins, berges, talus ou remblais de chemin de fer. Suivant le milieu naturel, la plante atteint entre 0,50 et 1,20 m de hauteur. Ses feuilles, vert foncé, finement découpées dégagent, quand on les froisse, un parfum complexe. La tanaisie était déjà connue au Moyen Âge pour ses vertus vermifuges, soit en vin médicinal soit en infusion dans du lait. (Source: www.rustica.fr

  • Autres appellations : herbe aux vers (herbe aux lombrics des Allemands), herbe sainte, herbe de Saint-Marc, Athanase…
  • Parties utilisées : plante entière, sommités fleuries, semences.
  • Principaux composants : essence (tanacétone), tanacétine, un camphre…

Propriétés :

  • vermifuge
  • antispasmodique
  • favorisant des règles
  • tonique
  • fébrifuge

Indications :

  • ascaris, oxyures
  • colites spasmodiques, douleurs gastriques
  • nervosisme, hystérie
  • insuffisance de la menstruation
  • goutte
  • faiblesse générale
  • états fébriles
  • vertiges

Utilisation :

Usage interne :


Quelques lectures intéressantes:

  • infusion : 1 cuillerée à dessert de sommités fleu­ries pour 1 tasse d’eau bouillante. Infuser 10 mi­nutes. 1 tasse le matin, à jeun
  • infusion de semences : 1 cuillerée à café par tasse d’eau bouillante. Infuser 10 minutes. 1 tasse à jeun
  • vin de tanaisie : 100 g de plante dans un litre et demi de vin blanc. 50 à 90 g par jour
  • poudre : 2 à 4 g avec de la marmelade ou dans un julep gommeux
  • extrait aqueux : 0,20 à 0,60 g (en pilules à 0,20 g).

Usage externe :


  • ctans 1 ’oxyurose : infusion de la plante entière : 40 g pour 1 litre d’eau salée (4 cuillerées à soupe de sel marin). Bouillir et infuser 10 minutes. En lavenents ou compresses chaudes sur le ventre (vers intestinaux) ou extrait, en suppositoires à 0,30
  • Espèces anthelminthiques (Codex) :
    • sommités sèches de tanaisie
    • sommités sèches de grande absinthe
    • capitules de camomille
    • capitules de matricaire discoïde

Parties égales. 8 g en infusion, pour 120 g d’eau. En lavement (oxyures).

  • Lavement vermifuge :
    • tanaisie : aa 15 g
    • absinthe : aa 15 g
    • gratiole : 10 g
    • eau : q.s.p. 600  ml

faire réduire d’1/3. En lavement (taenia)

  • feuilles cuites dans de l’eau, en cataplasmes sur le ventre (vermifuge).

N.B. :

  • L’essence est tétanisante et abortive.
  • Répandue entre le matelas et le sommier, la tanaisie chasse les puces et les punaises.
  • En litière dans les niches à chiens, les délivre des puces.

Crédit photo: binette-et-cornichon.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com