Laurier cerise: Plante médicinale antispamodique, sédative, anesthésique

Le laurier-cerise (Prunus laurocerasus, Amygdalée) est un arbuste très résistant, avec un feuillage persistant et touffu. Il est souvent employé pour former des haies décoratives et isoler parfaitement des bruits et de la vue.

  • Autre appellation : laurier-amandier.
  • Parties utilisées : feuilles.
  • Principaux composants : prulaurasine (gluco- side) se dédoublant en acide cyannydrique, en glucose et en acide benzoïque.

Propriétés :

  • antispasmodique
  • sédatif nerveux
  • action comparable à celle des anesthésiques (entraîne la faiblesse musculaire, une diminution des battements du cœur).

Incompatibilité :

calomel (production de cyanure de mercure, très toxique).

Indications :

  • spasmes et douleurs
  • spasmes du tube digestif et des bronches
  • asthme
  • toux nerveuse
  • palpitations
  • insomnie
  • vomissements de la grossesse
  • dartres, irritations cutanées (usage externe).

Comment l’utiliser :

Usage interne :


  • eau distillée (dangereux – tableau C) : 2 g en une fois, maximum 10 g par jour (1 g = 22 gouttes). Contient, pour 100 g, 10 cg d’aciae cyannydrique — Codex 1908 — (ne pas en donner aux en­fants).
  • Sirop contre les bronchites, trachéites :
    • eau de laurier-cerise : 10 g
    • sirop de tolu : 50 g
    • sirop de capillaire : 50 g
    • sirop de codéine : 30 g
    • sirop de gomme q.s.p. 250 ml
    • 4 ou 5 cuillerées à soupe dans la journée dans 1/2 verre d’eau chaude.

Usage externe :


Quelques lectures intéressantes:

  • une poignée de feuilles pour 1 litre d’eau. Bouillir 3 minutes. En compresses sur le front, poitrine, estomac, intestin, selon les cas.

Risques

Toutes les parties de la plante contiennent du cyanure d’hydrogène, un poison qui donne aux amandes leur saveur caractéristique. Cette toxine se trouve principalement dans les feuilles et les graines et est facilement détectée par son goût amer. Il est habituellement présent en trop petite quantité pour causer des dommages, mais il ne faut pas manger de graines ou de fruits très amers. En petites quantités, il a été démontré que le cyanure d’hydrogène stimule la respiration et améliore la digestion, il est également considéré comme bénéfique dans le traitement du cancer. En excès, cependant, il peut causer une insuffisance respiratoire et même la mort.

Crédit photo: media.ooreka.fr

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com