Erysimum officinale: Propriétés, Indications, mode d’emploi

L’erysimum (Sisymbrium officinalis, Crucifère) est populaire depuis des siècles, pour ses vertus médicinales contre les enrouements et les extinctions de voix. L’erysimum, ou Herbe aux chantres (ou Velar), était autrefois utilisée par les Grecs. Le nom Erysimum prend d’ailleurs son origine du Grec et du Latin: Ils ont formé le nom de la plante à partir de « eruo » : je tire et « oïmos » signifiant « qui facilite le chant », par allusion aux vertus médicinale de la plante dans les cas d’enrouements. A partir du grec, les latins l’on nommé erysimum.


Quelques lectures intéressantes:

  • Autre appellation: moutarde des haies.
  • Parties utilisées : plante entière (fraîche ou conservée à l’abri de la lumière).
  • Principaux constituants connus : essence allylique.

Propriétés :

  • provoque les sécrétions laryngées, pharyngées, bronchiques
  • expectorant
  • antispasmodique des voies respiratoires et biliai­res.

Indications :

  • laryngites (aphonie), pharyngites, trachéo-bronchi- tes
  • bronchites chroniques
  • cholécystite lithiasique douloureuse (A. Leh- mann).

Comment l’utiliser :

  • infusion : une cuillerée à dessert par tasse d’eau bouillante. Infuser 20 minutes. 3 ou 4 tasses par jour, entre les repas
  • teinture : 10 à 15 gouttes, 3 fois par jour
  • sirop d’érysimum composé du Codex : 40 à 60 g par jour. (Contient : bourrache, aunée, chicorée, capillaire, anis vert, romarin, lavande, stoechas, réglisse, raisins secs, orge mondé, miel…).
  • Potion béchique et expectorante :
    • extrait fluide de primevère : 50 gouttes
    • liqueur ammoniacale anisée : 20 gouttes
    • sirop d’érysimum composé : 100 g
    • hydrolat de tilleul : q.s.p. 200 ml

1 cuillerée à soupe toutes les 2 heures

  • sirop : une poignée de feuilles et une poignée de fleurs, 10 g de réglisse, un litre d’eau. Bouillir et réduire d’1/3. Passer. Ajouter 200 g de miel. Faire un bain-marie bouillant jusqu’à consistance de si­rop. Par cuillerée à soupe dans la journée (enroue­ments, toux).

Crédit photo: upload.wikimedia.org


Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com