Laurier-rose: toxique et médicinal à la fois

Le laurier rose (Nerium oleander, Apocynacée) est une plante toxique (poison), également utilisée en phytothérapie sous grande vigilance médicale, pour ses effets cardiotoniques. Le laurier rose peut être mortelle si vous consommez simplement une feuille. Sa sève est également irritante.

  • Parties utilisées : plante entière.
  • Principaux composants : nériine (comparable à la digitaline), oléandrine, pseudo-curarine…

Origines

Connu dans les textes anciens sous le nom de “rose du désert”, les références historiques montrent l’utilisation du Laurier Rose dès le 15e siècle avant J. -C. Les mésopotamiens font confiance aux bienfaits curatifs des extraits de laurier-rose. Remède contre la gueule de bois, herbe étudiée pour lutter contre le cancer… les Babyloniens, les Romains, les Arabes et les Grecs anciens ont utilisé cet extrait de plantes pour une grande variété de problèmes de santé.

La plante est originaire de l’Himalaya occidental. Elle est incroyablement adaptable, pousse épaisse et verte dans les climats montagneux.


Avec une croissance rapide, cette plante porte des grappes de jolies fleurs roses-blanches et rouges au printemps. Traditionnellement, la feuille de laurier-rose a été utilisée pour traiter un certain nombre d’affections. On la retrouve en abondance dans le sud des États-Unis.

Les études modernes montrent que, bien qu’aucun composant chimique de l’extrait ne puisse être considéré comme la seule source de ses bienfaits pour la santé, l’activité puissante de la plante provient d’une fusion hautement complexe des composants contenus dans la forme combinée de l’extrait. Ces composants agissent en synergie pour stimuler et stimuler le système immunitaire humain, offrant ainsi un soutien à une grande variété de problèmes de santé.

Propriétés (se rapprochant de celles du strophantus) :

  • tonicardiaque (renforce et ralentit le cœur, élève la tension artérielle)
  • diurétique
  • Contient une action immunitaire extraordinaire
  • Inhibe l’angiogenèse
  • Inhibe le facteur NF-kB dans les cellules cancéreuses
  • Provoque l’apoptose dans les cellules cancéreuses (mort cellulaire naturelle)
  • Causes et taux accrus de mort autophagique des cellules cancéreuses lorsqu’elles sont testées sur le cancer du pancréas.

Aujourd’hui, les scientifiques étudient les effets bénéfiques possibles sur la santé d’un laurier-rose fortement dilué:


Quelques lectures intéressantes:

  • Aider avec les crampes musculaires
  • Soutien naturel contre l’asthme, l’épilepsie et la paralysie
  • Aide pour les problèmes de peau comme l’eczéma
  • Puissant insecticide organique
  • Aide naturelle pour une glycémie saine
  • Soutien possible pour le virus VIH
  • Utile pour augmenter la durée de cicatrisation des plaies, lorsqu’elle est écrasée et appliquée localement
  • Stimulateur puissant du système immunitaire
  • Aider le corps dans la lutte contre l’arthrite, le psoriasis et l’hépatite C

Le gouvernement sud-africain approuve actuellement l’utilisation de l’extrait de laurier-rose comme traitement du VIH. De même, de nombreuses universités et institutions du pays suivent le même exemple, utilisant l’extrait pour le soutien des patients atteints de cancer[1].

Des études menées par le docteur Ozel, chef du service chirurgical de l’hôpital d’État de Mugla, en Turquie, ont montré que l’extrait de laurier-rose était utile dans le traitement des patients cancéreux humains considérés comme en phase terminale par la thérapie médicale conventionnelle[2].

Source: globalhealingcenter.com

Indications :

Usage interne :

  • hyposystolie
  • myocardites séniles (tachy-arythmie).

Usage externe :

  • dermatoses prurigineuses, cancers ulcérés, contu­sions.

Comment l’utiliser :

Usage interne :

  • extrait (pilules de 0,02 g ou 0,05 g) : dose maxima : 0,20 g par jour.

Usage externe :

  • macération de feuilles pulvérisées dans l’eau (20 g pour un litre) : en lotions contre la teigne, la gale, cancers ulcérés, contusions
  • infusion : 125 g de feuilles pour un litre. En com­presses. Mêmes indications.

N.B. : Le pouvoir d’accumulation du laurier-rose est fai­ble, son élimination rapide.

Cette médication est surtout précieuse en cas d’intolé­rance ou de contre-indication à la digitaline (Mouquin, Macrez, Paris, Renard).

Crédit photo: www.leslauriersdupontdugard.fr

(1) https://www.globalhealingcenter.com/natural-health/oleander/#1

(2) https://www.globalhealingcenter.com/natural-health/oleander/#1




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com