Myrte: Propriétés, Bienfaits, Remèdes

Le myrte (Myrtus communis, Myrlacée) est un protecteur de l’estomac et un tonique veineux. Il est aussi utilisé comme antiseptique efficace contre les affections respiratoires. Ne lésinez pas sur le myrte vert (en infusion) pour soigner rhumes et bronchites.

  • Parties utilisées : la plante.
  • Principaux composants : huile volatile (myrtol), cinéol, tanin…

Propriétés :

  • tonique
  • balsamique
  • antiseptique bronchique
  • antiputride
  • astringent
  • hémostatique.

Indications :

  • bronchites, dilatations bronchiques
  • catarrhes muco-purulents des voies respiratoires et urinaires
  • tuberculose pulmonaire
  • rhinorrhée
  • sinusites, otites
  • diarrhées
  • prostatites
  • pertes blanches
  • hémorroïdes

Mode d emploi :

Usage interne :


Quelques lectures intéressantes:

  • infusion de feuilles : une cuillerée à café pour une tasse d’eau bouillante. Infuser 15 minutes. 3 tasses par jour
  • teinture : 2 à 4 g
  • solution alcoolique de myrtol (essence de myrte) à 3 % : en capsules à 0,25 g, ou en gouttes : 2 à 5 aux repas, dans un peu d’eau.

Usage externe :


  • suppositoires de myrtol à 0,25 g ou 0,50 g
  • soluté huileux de myrtol à 10 %, en injections sous- cutanées
  • infusion de feuilles en compresses ou lavages, dans les plaies suppurantes.

Crédit photo: www.plantessauvagesetcomestibles.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com