Saponaire: Plante médicinale dépurative, diurétique, sudorinque, expectorante, cholérétique

Saponaire – Saponaria officinalis Caryophyïlacée

  • Autres appellations : herbe à foulon, savonnière, savon de fossé…
  • Parties utilisées : plante entière.
  • Principaux composants : résine, saponine…

Propriétés :

  • dépuratif
  • diurétique
  • sudorinque
  • expectorant
  • cholérétique

Indications :

Usage interne :

  • rhumatisme goutteux
  • affections des voies urinaires et hépatiques
  • bronchites, états grippaux
  • neurasthénie
  • oxyurose
  • syphilis (?)
  • cancers, lèpre (médecins arabes anciens).

Usage externe :


  • eczémas, dermatoses prurigineuses, acné, dartres (Alibert, Cazin)
  • angines pultacées et diverses
  • engorgements lymphatiques
  • entretien du cuir chevelu.

Utilisation du Saponaire :

(à employer prudemment) :

Usage interne :

  • décoction : 15 g pour 1 litre d’eau. Bouillir 2 minutes et passer aussitôt (la macération pour­rait être toxique). 1 tasse 1/2 heure avant les 2 grands repas
    • extrait aqueux de feuilles de saponaire : 10 g
    • sirop simple : q.s.p. 1 litre

50 à 100 g par jour

  • suc : 60 à 100 g par jour
  • Potion antiherpétique (herpès, zona) :
    • extrait de feuilles de saponaire : 1,50 g
    • extrait de bourrache : 5 g
    • extrait de patience : 3 g
    • glycérine : 40 g
    • eau : q.s.p. 200 ml

1 cuillerée à dessert avant les 2 repas princi­paux.


Quelques lectures intéressantes:

Usage externe :

  • Gargarismes (angines pultacées, herpétiques, angine de Vincent en traitement d’appoint) :
    • racine de saponaire : 20 g
    • tête de pavot : n°1
    • eau : q.s.p. 1 litre

bouillir 10 minutes. Ajouter 100 g de miel rosat

 

  • décoction : 125 g de racine de saponaire dans 1 litre de petit-lait. En lotions contre l’acné, les dartres
  • les sommités fleuries s’appliquent sur les dartres, eczémas, zona, herpès
  • décoction : 60 à 80 g par litre. En cataplasmes sur engorgements lymphatiques. En shampooing (entretien de la chevelure).

N.B. :

  • Les préparations doivent être utilisées fraîches et non préparées à l’avance
  • Cataplasmes de feuilles ou de fleurs broyées : feuil­les fraîches, ou fleurs, rapidement lavées, posées sur le linge qui servira à maintenir le cataplasme, écraser avec un rouleau à pâtisserie ou une bouteille pour faire sortir le suc. Appliquer sur la peau lors d’engorgements lym­phatiques, d’œdèmes des chevilles ou des genoux, de dar­tres, a’eczémas, d’herpès, d’impétigo.
  • Décoction de la plante entière : donne une eau sa­vonneuse bonne pour la lessive, en particulier le net­toyage des étoffes délicates, également de la peau et des cheveux. Son pouvoir détergent est remarquable et non agressif ; de plus, la saponaire possède l’avantage de plus en plus recherché de ne pas polluer l’eau.
Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com