Salsepareille: Propriétés, Bienfaits, Utilisation

La Salsepareille ( Smilax, aspera, ou Sarsaparilla Smilacée) est une plante médicinale utilisée en phytothérapie pour ses propriétés dépuratives et cholestérolytique.

  • Autre appellation : liseron piquant.
  • Parties utilisées : racine.
  • Principaux composants : essence, oxalate de chaux, résines, saponines, amidon…

Propriétés :

  • diurétique éliminateur de l’urée et de l’acide urique
  • dépuratif
  • cholestérolytique
  • antisyphilitique (?).

Indications :

  • excès d’urée et ses troubles (vomissements, cépha­lées, soif, vertiges)
  • néphrite chronique
  • rhumatisme goutteux
  • dermatoses
  • herpès
  • maladies vénériennes (syphilis).

Salsepareille utilisation thérapeutique :

  • décoction : 1 poignée par litre d’eau (= 60 à 100 g). Bouillir 10 minutes et infuser 10 minutes. 3 tasses par jour, avant les repas
  • extrait aqueux : 2 à 4 g par jour.
  • extrait fluide (sirop) :
    • extrait fluide de salsepareille : 50 g
    • sirop simple : 450 g

40 à 100 g par jour.

  • sirop de salsepareille composé (contenant bourra­che, pétales de roses, anis, séné…).

Les bienfaits de la salsepareille :

La salsepareille contient une multitude de composés chimiques végétaux dont on pense qu’ils ont un effet bénéfique sur le corps humain. Les composés chimiques connus sous le nom de saponines peuvent aider à réduire la douleur articulaire et les démangeaisons de la peau, et aussi tuer les bactéries. D’autres composés chimiques peuvent aider à réduire l’inflammation et à protéger le foie. Il est important de noter cependant que les études sur l’homme pour tenter de prouver ces bienfaits sont soit très anciennes, soit carrément inexistantes. Les études mentionnées ci-dessous portent sur les composants actifs individuels de cette plante, des études cellulaires individuelles ou des études sur les souris. Bien que les résultats soient très encourageants, des études sur l’homme sont nécessaires.


1. Psoriasis
Les bienfaits de la racine de salsepareille dans le traitement du psoriasis ont été documentés il y a des décennies. Une étude a révélé que la sarsapareille améliorait considérablement les lésions cutanées chez les personnes atteintes de psoriasis. Les chercheurs ont émis l’hypothèse que l’un des principaux stéroïdes de la salsepareille, appelé sarsaponine, est capable de se lier aux endotoxines responsables des lésions chez les patients atteints de psoriasis et de les retirer du corps.


Quelques lectures intéressantes:

2. Arthrite
La salsepareille est un puissant anti-inflammatoire. Ce facteur en fait également un traitement utile pour les affections inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde et d’autres causes de douleurs articulaires et l’enflure causée par la goutte.

3. Syphilis
La salsepareille a montré une activité contre les bactéries nocives et d’autres micro-organismes qui ont envahit le corps. Bien qu’elle ne fonctionne peut-être pas aussi bien que les antibiotiques et les antifongiques modernes, elle est utilisée depuis des siècles pour traiter des maladies graves comme la lèpre et la syphilis. (La syphilis est une maladie sexuellement transmissible causée par une bactérie. La lèpre est une autre infection dévastatrice causée par les bactéries.)

L’activité antimicrobienne de la salsepareille a été documentée dans des études récentes. Un article a examiné l’activité de plus de 60 composés phénoliques différents isolés à partir de la salsepareille. Les chercheurs ont testé ces composés contre six types de bactéries et un champignon. L’étude a permit d’identifier 18 composés qui ont démontré des effets antimicrobiens et contre le champignon.

4. Cancer
Une étude récente a montré que la salsepareille avait des propriétés anticancéreuses et ce pour plusieurs types de cancers chez la souris. Des études précliniques sur les tumeurs du cancer du sein et le cancer du foie ont également montré les propriétés antitumorales de la salsepareille. D’autres recherches sont nécessaires pour déterminer si la salsepareille peut être utilisée dans la prévention et le traitement du cancer.

5. Protéger le foie
La salsepareille a également montré des effets protecteurs sur le foie. Des recherches menées sur des rats atteints de lésions hépatiques ont révélé que les composés riches en flavonoïdes de la salsepareille étaient capables d’inverser les dommages au foie et de l’aider à mieux fonctionner.

6. Améliorer la biodisponibilité des autres suppléments
En d’autres termes, on pense que les saponines présentes dans la salsepareille augmentent la biodisponibilité et l’absorption des autres plantes.

Source: www.healthline.com

Crédit photo: www.portcrosparcnational.fr

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com