L’Alchemille: Pour faciliter l’accouchement et bien d’autres vertus

alchemille alchemilla vulgaris

Le genre Alchemilla comporte un grand nombre d’espèces décrites et de sous-espèces, difficiles à identifier même pour un botaniste experimenté, sans parler pour un herborisateur. L’Alchemille est considérée comme un ensemble d’espèces originaires des régions tempérées d’Europe, d’Asie occidentale, d’Afrique du Nord, et du Sud-Est du Canada. Ailleurs c’est une espèce introduite. A des fins médicinales on utilise les tiges fleuries, les feuilles, les racines. Les composants comprennent des tanins de catéchol, des principes amers glucosidiques et des flavonoïdes. Elle est très appréciée en médecine populaire bien qu’une étude approfondie n’ait pas apporté de découvertes extraordinaires. Elle est généralement utilisée pour traiter les dysménorrhées, les problèmes de la ménopause et les pertes vaginales. Elle est également recommandée pour les troubles digestifs non spécifiques accompagnés de diarrhées et de spasmes ainsi que pour l’inflammation du système urinaire.

Autres appellations de l’Alchemille

  • Pied de lion
  • patte de lapin
  • porte rosée
  • mantelet des dames …(l’herbe des alchimistes)

Eléments utilisés

  • Plante entière

Composés connus:

  • Tanins,
  • Acides ellagique et lutéique

Bienfaits de l’Alchemille

  • Astringent
  • Stomachique
  • Tonique
  • Diurétique
  • Hémostatique
  • Décongestionant des organes (foie)
  • Action élective sur l’organisme féminin (préventif des fibromes ?)
  • Action sédative, locale et générale
  • Détersif, cicatrisant (usage externe)

Indications

Usage interne


Quelques lectures intéressantes:


  • Règles profuses, dysménorrhées, leucorrhées
  • Facilite l’accouchement
  • Anémie
  • Diabète
  • Entérites, diarrhées
  • Spasmes de l’estomac
  • Congestion hépatique
  • Céphalées
  • fatigue nerveuse
  • Insomnies
  • Rhumatismes
  • Artériosclérose
  • Obésité
  • Faiblesse musculaire de l’enfant

Usage externe:

  • Pruvit vulvaire
  • Plaies (suppurantes, variqueuses, gangréneuses)
  • Ulcères de jambe
  • Arthrite dentaire (gargarismes)

La plante figure dans la liste A de la Pharmacopée française.

Comment l’utiliser ?

Usage interne:

  • Une poignée par litre d’eau. Faîtes bouillir et infuser 10 minutes. 3 tasses par jour, avant ou entre les repas.
  • Extrait fluide: 3 grammes par jour dans un peu d’eau (règles profuses, leucorrhées)
  • Teinture mère: pour faciliter l’accouchement, 10 gouttes 3 fois par jour, un mois avant.

Usage externe:

  • Crème sédative:

2 grammes d’extrait fluide d’alchemille

18 grammes d’hydrolat de rose

10 grammes de lanoline

30 grammes de vaseline

  • Décoction: 100 grammes pour 1 litre d’eau (nettoyage des plaies, en gargarismes, en injections vaginales)
  • Teinture mère: 100 gouttes dans 1 verre d’eau
  • Plante écrasée, appliquée sur plaies, piqûres.

 




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com