Angélique plante médicinale aux nombreuses vertus

L’angélique de Laponie serait la plus active.

  • Autres appellations: racine du Saint-Esprit (des médecins de la Renaissance), herbe des anges…
  • Parties utilisées : plante entière, racine, semences.
  • Principaux composés : un terpène, résines…
  • Propriétés (une des plantes les plus précieuses) :
    • stimulant
    • tonique digestif (crue ou cuite, facilite la digestion des aliments gras)
    • antispasmodique
    • carminatif
    • béchique
    • sudorifique
    • emménagogue
    • diurétique
    • expectorant
    • préventif des maladies contagieuses
    • contre-poison de la belladone, ciguë, colchique.
  • Indications :

Usage interne :

  • fatigue générale
  • anémie
  • atonie digestive des sujets faibles
  • acidité gastrique
  • aérophagie, spasmes de l’estomac et de l’intestin
  • vomissements spasmodiques
  • ballonnements
  • entérite
  • tuberculose, bronchites chroniques, asthme ner­veux
  • insuffisance hépatique
  • migraines nerveuses
  • vertiges, syncopes
  • impuissance
  • troubles des règles (insuffisance, douleurs)
  • leucorrhées
  • chlorose
  • rachitisme

Usage externe :


  • affections buccales
  • algies rhumatismales

Comment l’utiliser:

Usage interne :


Quelques lectures intéressantes:

  • infusion (racine ou semences) : 40 g par litre d’eau. 1 tasse après les repas.
  • teinture : 20 à 30 gouttes avant les repas
  • alcoolature : même posologie
  • poudre de racine : 4 à 8 g dans du sirop ou un liquide quelconque.
  • Vin d’angélique :
    • racines d’angélique coupées:  60 g
    • cannelle fine: 8 g
    • vin rouge:  2  litres
    • infuser à froid pendant 4 jours, dans un bocal fermé. Filtrer. 1 cuillerée à soupe matin, midi et soir au coucher (fortifiant, surtout digestif).
  • Vin tonique :
    • racine d’angélique: 30 g
    • racine de gentiane: 20 g
    • vin généreux: 1 litre
    • laisser macérer une semaine. 1 verre à madère au début des repas.
  • Crème d’angélique (apéritive, digestive) :
    • tiges fraîches d’angélique:  8,5 g
    • muscade: 4 g
    • cannelle: 1,5 g
    • clous de girofle: 0,30 g
    • sucre: 300 g
    • eau: 300 g
    • eau-de-vie:  1 litre
    • faire fondre le sucre dans l’eau et mélanger tous les constituants (couper les tiges en petits mor­ceaux). Laisser macérer 6 semaines. Filtrer à froid. 1 verre à liqueur.
  • Liqueur d’angélique (apéritive, digestive) :
    • tiges vertes d’angélique: 45 g
    • eau-de-vie:  1,250 litre
    • eau: 750 g
    • sucre: 1 Kg
    • laisser macérer, 4 jours, les tiges coupées en petits morceaux dans l’eau-de-vie. Ajouter le sucre et l’eau, et laisser macérer une semaine. Filtrer. Con­server bouché.

Usage externe :

  • teinture-mère : 1 cuillerée à soupe dans 1 verre d’eau bouillante.

N.B. :

  • Graines et racines figurent dans la chartreuse. Les tiges vertes sont employées en pâtisserie et en confise­rie.
  • Annibal Camoux, qui mourut à 120 ans en 1759, mâchait continuellement de la racine d’angélique.
  • L’angélique était autrefois utilisée contre les morsu­res des chiens enragés.
  • La dessiccation enlève aux fleurs et aux feuilles leurs propriétés.
  • Le baume du Commandeur est un remède jadis uti­lisé dans le traitement des plaies.

Recette du baume du commandeur

  • racine d’angélique: 10  g
  • millepertuis: 20  g
  • alcool à 80°: 720 g
  • laisser macérer 8 jours en agitant de temps en temps.

Puis ajoutez :

  • Myrrhe: aa 10 g
  • Encens: aa 10 g

10 jours plus tard, ajoutez :

  • baume de tolu: 60 g
  • benjoin: 60 g
  • aloès: 10  g

Filtrez 10 jours plus tard.

Crédit photo: www.supertoinette.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com