chardon benit

Le chardon bénit (Cnicus benedictus, Composée) est utilisé depuis des siècles en médecine ayurvédique et en phytothérapie. Le chardon bénit est utilisé en tirant de la plante des boissons amères, notamment destinées à stimuler l’appétit. La célèbre liqueur Bénédictine renferme d’ailleurs, entre autres plantes, du chardon bénit.

Il est probable que la plante fut introduite en Europe dès le 16e siècle. À l’époque, on la cultivait surtout dans les monastères. On disait alors qu’elle pouvait contribuer à combattre la peste. On s’en servait aussi, entre autres, comme diurétique, pour combattre la fièvre et la malaria ainsi qu’en application topique pour soigner les plaies infectées. (source: www.passeportsante.net)

Autres appellations: centaurée sudorifique, centaurée bénite.


Parties utilisées : sommités fleuries.

Principaux composants: cnicine, huile volatile, tanin…

Propriétés :

  • tonique
  • apéritif
  • digestif
  • sudorifique
  • dépuratif
  • fébrifuge
  • diurétique, éliminateur de l’acide urique
  • sédatif des douleurs rhumatismales et des névrites (R. Augé)
  • stimulant du système nerveux
  • anticancéreux (?)
  • désinfectant (usage externe).

Indications :

Usage interne :

  • inappétence
  • affections hépatiques, rénales
  • atonie gastrique
  • fièvres intermittentes
  • fièvre de Malte (A. Raybaud)
  • fièvres éruptives avec atonie (rougeole, scarla­tine)
  • convalescence des affections pulmonaires, rhumes traînants
  • oedèmes, hydropisie
  • rhumatismes
  • vomissements de la grossesse
  • chorée (R. Augé).

Usage externe :


Quelques lectures intéressantes:

  • zona (R. Augé)
  • plaies atones, plaies cancéreuses.

Comment l’utiliser :

  • infusion : 5 g (une cuillerée à café) pour une tasse d’eau bouillante. Infuser 10 minutes. 1 tasse avant les 2 grands repas.
  • infusion vineuse : 20 à 40 g pour 1 litre de vin. 2 à 3 cuillerées à soupe avant le repas de midi (reconstituant)
  • teinture : 40 à 60 gouttes par jour.
  • Extrait aqueux : 0,30 à 1 g par jour (pilules), ou sous la forme :
    • extrait aqueux de chardon bénit: 20 g
    • vin: 1 litre

1 ou 2 cuillerées à soupe avant les 2 grands repas

  • extrait fluide : 100 à 400 gouttes par jour (chorée, zona).
  • pilule apéritives :
    • extrait hydro-alcoolique de chardon bé­nit | aa 0,05 g
    • extrait hydro-alcoolique de Colombo | aa 0,05 g
    • poudre de réglisse q.s.p 1  pilule

2 pilules avant les 2 grands repas

  • contre la fièvre de Malte : décoction avec une poi­gnée de capitules desséchés de chardon bénit dans 3/4 de litre de vin rouge. Faire réduire à 1/2 litre. 1 tasse matin et soir.

Usage externe :

  • décoction : une poignée de feuilles par litre d’eau. Bouillir 10 minutes. En lotions, compresses, contre les ulcères, plaies atones, cancers. Saupoudrer ensuite avec la poudre de feuilles de chardon bé­nit
  • eau distillée de chardon bénit : mêmes indications, mêmes usages.

Crédit photo: www.tisane.gireaud.org

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com