cochléaria officinal: propriétés et mode d’emploi

Le cochléaria (Cochleria officinalis, Crucifère) est, avec le raifort, le meilleur de nos antiscorbutiques. On l’a prescrit avec un grand succès dans le scorbut, même arrivé au stade le plus grave. Cazin (1850) cite un cas fort intéressant à la fois du point de vue médical et diététique : un garçon boucher, âgé de vingt -cinq ans, qui se nourrissait presque exclusivement de viandes, se fractura le tibia en tombant de cheval. Malgré le maintien du membre dans l’immobilité, aucune soudure ne s’était opérée quarante jours après. Cazin diagnostiqua un état scorbutique corroboré par l’aspect des gencives, saignantes et tuméfiées. Il ordonna l’abstention totale de viande, un régime composé exclusivement de pommes de terre et de légumes, et l’absorption journalière de suc de cochléaria, de ményanthe et de cresson à parts égales, en commençant par 90 g portés progressivement à 200 g. Quarante jours après, la fracture était guérie et le malade en parfaite santé”.
On sait aujourd’hui que le scorbut ne fait que traduire une carence aiguë en vitamine C : le cochléaria en est riche. (source: www.poivrecayenne.com)

Autres appellations: herbe au scorbut, herbe aux cuillers…

Parties utilisées : plante entière (fraîche),


Principaux composants: essence (cochléarine, iode, isosulfocyanate de l’alcool butylique secon­daire…).


Quelques lectures intéressantes:

Propriétés :

  • antiscorbutique (le plus puissant après le raifort)
  • stimulant

Indications :

  • carences
  • scorbut (Dodoens, Chaumeton, Cazin)
  • lymphatisme
  • atonie digestive
  • asthme
  • lithiases biliaire et urinaire
  • bronchite chronique
  • leucorrhées
  • rhumatismes

Mode d’emploi :

  • suc de la plante fraîche : 50-100 g par jour
  • sirop : une partie de suc pour 2 de sucre
  • feuilles : une cuillerée à dessert pour 1 tasse d’eau bouillante. Infuser 10 minutes. 1 tasse avant cha­que repas (ne jamais faire bouillir le cochléaria).
  • Liqueur pour calmer les affections dentaires, préve­nir les caries, raffermir les gencives :
    • romarin | aa 60 g (frais et haché)
    • cochléaria | aa 60 g (frais et haché)
    • sauge | aa 60 g (frais et haché)
    • un citron en tranches | aa 60 g (frais et haché)
    • cannelle en poudre 8 g

mettre dans 1 litre d’eau-de-vie de cognac. Bou­cher. Infuser 1 mois en agitant de temps en temps. Passer

emploi : 10 gouttes dans 1 cuillerée d’eau en lava­ges de bouche (prévient les caries, raffermit les gencives)

contre les névralgies dentaires : lavages de bouche avec la liqueur pure.

 

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com