Muguet: Plante médicinale aux nombreuses vertus. Découvrez lesquelles !

Le Muguet est une plante vivace des bois de feuillus, des clairières forestières, des prairies de montagne et des fourrés de la plaine à la montagne. Il a un rhizome souterrain ramifié, traçant, qui porte annuellement deux feuilles elliptiques jusqu’à 30 cm de long, le long desquelles se dresse une hampe verticale terminée par une grappe lâche de fleurs retombantes, d’un seul côté. Floraison en mai et juin. Les fleurs sont en forme de clochettes, d’un blanc laiteux ou teintées de rose, avec un parfum agréable. La coupe longitudinale  montre l’agencement de la fleur avec les filaments épais des étamines soudées dans leur moitié inférieure au tube du périanthe. L’ovaire, composé de 3 carpelles, mûrit en une baie rouge orange avec de nombreuses graines. La drogue doit être soigneusement séchée sinon elle moisit aisément, fermente et perd son efficacité.

Muguet propriétés médicinales:

Le Muguet est la seule espèce du genre qui pousse dans tout l’hémisphère Nord dans les bois d’Europe, de Sibérie, d’Amérique du Nord et du Japon. C’est une jolie plante extrêmement toxique, c’est pourquoi son histoire comme plante médicinale n’est pas très longue. Elle est utilisée médicinale- ment depuis 1856, quand un groupe de glucosides, alors appelé convalama- rine, fut isolé à partir de la plante. Pour le marché des drogues végétales on récolte les feuilles et les tiges fleuries, coupées avec un couteau à ras de terre. Les feuilles jaunies sont sans effet. Elles contiennent jusqu’à 0,6 % de gluco­sides toxiques très efficaces, surtout de la convallatoxine, du convallatoxol et d’autres. Les principes actifs de la plante régulent l’action du cœur et sont dé­sormais utilisés principalement en cardiologie. On a prouvé qu’il y existe une nette similarité entre le mécanisme d’action des glucosides du Muguet et de la Digitale. Les glucosides du premier sont plus efficaces. Le Muguet s’est avéré être un remède de grande valeur en raison de la rapidité de son effet et aussi parce que ses glucosides cardiaques ne s’accumulent pas dans le corps, même lors d’une utilisation à long terme, mais sont rapidement éliminés par l’urine. Il est utilisé dans le traitement des troubles circulatoires, de l’insuffi­sance cardiaque, particulièrement chez les personnes âgées, et de bradycar- die. Il est utilisé seulement sous forme de spécialités médicales contenant les glucosides isolés purs ou d’extraits standardisés, très occasionnellement sous forme d’infusion. Il ne doit être administré que sous contrôle d’un médecin. Le Muguet est une plante d’ornement très populaire. L’huile essentielle, d’odeur agréable, est un ingrédient important en parfumerie.


Quelques lectures intéressantes:

  • Autres appellations : muguet des bois, lis des vallées…
  • Parties utilisées : rhizome, feuilles et fleurs.
  • Principaux composants : convallamarine, con- vallarine, convallatoxine (glucosides, ce dernier toni­cardiaque très actif : W. Karrer).

Propriétés :

  • tonicardiaque (ralentit et renforce) sans élever la tension artérielle. Semble se placer entre la digita­line et l’ouabaïne (Ch. Aubertin)
  • diurétique
  • antispasmodique
  • émétique, purgatif

Indications :

  • insuffisance cardiaque
  • asystolie, hyposystolie, arythmie
  • angine de poitrine
  • palpitations
  • maladie de Basedow
  • néphrites chroniques
  • goutte

(indications analogues à celles de la digitale, mais ne s’accumule pas).


Comment l’utiliser :

  • extrait aqueux de la plante entière : 0,50 à 1,50 g par jour
  • teinture de fleurs : 20 à 40 gouttes par jour
  • infusion de feuilles : 3 à 5 g de feuilles pour 200 g d’eau bouillante. Infuser 10 minutes. Boire en plu­sieurs fois, dans la journée
  • infusion de fleurs : 1 ou 2 pincées dans une tasse d’eau bouillante. Infuser 10 minutes. 1 tasse au lever ou au coucher
  • intrait : 0,10 à 0,15 g par jour
  • fleurs : 2 g avec du miel (purgatif) — 1 g contre les palpitations — 5 g : émétique
  • fleurs séchées pulvérisées et prisées : sternutatoire (céphalées)
  • convallatoxine en injections intraveineuses contre l’insuffisance cardiaque (Ch. Aubertin).

N.B. : Ne pas conserver le muguet dans les chambres à coucher : provoque des céphalées, spasmes, convulsions, délire.

Crédit photo: blog.diana-hr.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com