Roseau à balais: Propriétés, Bienfaits, Mode d’emploi

Le roseau à balais est le plus commun dans la nature, dans les zones marécageuses et sur les bords d’étangs ou de mares.

Très vigoureux, il présente un rhizome traçant qui permet de retenir les bords de berge mais présente le défaut d’être envahissant. Dans les mares, bassins et bacs d’eau il est du plus bel effet mais, pour le contrôler, il faut l’installer dans un conteneur. Il fait partie des plantes épuratrices d’eau, de plus il offre un abri très apprécié par toute la faune aquatique.

Les tiges coupées et séchées servaient à couvrir les toits et sont toujours utilisées pour confectionner des canisses. Les épillets floraux sont plumeux et donnent de la légèreté à la touffe en se balançant au moindre petit coup de vent. Ces épillets sont particulièrement bien adaptés pour la réalisation de bouquets secs. (source: www.homejardin.com)

Phragmites communis Graminée

  • Parties utilisées : racine.
  • Principaux composants : saccharose, nitre…

Propriétés :

  • diurétique éliminateur de l’acide urique

Indications :

  • oliguries
  • cystite
  • rhumatisme goutteux
  • fièvres éruptives

Utilisation médicinale :

  • décoction : 60 g par litre d’eau. Bouillir 3 minu­tes. Infuser 15 minutes. A prendre dans la jour­née
  • extrait fluide : 2 à 3 g par jour.
  • Potion diurétique et diaphorétique :
    • extrait fluide de roseau à balai : 10 g
    • extrait mou de pensée sauvage : 3 g
    • extrait mou de saponaire : 1 g
    • glycérine : 50 g
    • eau : q.s.p. 300 ml

1 cuillerée à soupe avant les 2 grands repas.

Vous aimerez aussi :  Grippe: Symptômes, Contagion, Prévention et Traitement