Centaurée, plante médicinale pour la digestion et l’appétit

La petite centaurée (Erythraea centaurium – Gentianacée) est parfois administrée aux convalescents dans le but de leur redonner de l’appétit et leur refaire prendre du poids.  Elle agit comme un stimulateur de l’appétit et permet de faciliter la digestion. Elle stimule les sécrétions du foie et de l’estomac. Les substances amères stimulent l’activité de l’estomac de manière réflexe, et favorisent la sécrétion des sucs gastriques. La petite centaurée est aussi un tonique général permettant de lutter contre la fatigue. (www.doctissimo.fr)

Le genre Centaurium comprend environ 40 espèces réparties dans l’hémis­phère Nord, l’Amérique du Sud et l’Australie. La Petite Centaurée pousse principalement dans les régions tempérées d’Europe, en Asie occidentale et centrale et en Afrique du nord-ouest. En Europe c’est une espèce menacée non seulement par suite des effets de l’industrialisation mais aussi parce qu’elle est très récoltée à des fins pharmaceutiques. La culture de la plante se­rait une bonne solution mais elle est difficile et onéreuse. Médicinalement on utilise les sommités fleuries. La drogue est sans odeur et a une saveur amère prononcée. Elle a les mêmes utilisations que la Gentiane et le Trèfle d’eau et les trois espèces comptent parmi les drogues les plus importantes produisant des principes amers. Les constituants actifs comprennent les principes amers glucosidiques gentiopicroside, erytaurine, erythrocentaurine et des traces d’huile essentielle. Ils ont un excellent effet sur l’augmentation des sécrétions gastriques et facilitent la digestion, surtout pendant la convalescence et états similaires quand le système digestif a besoin d’être fortifié. À cela s’ajoute un effet tonifiant général produit par les réactions du système nerveux autonome stimulé favorisant la circulation sanguine. La drogue est utilisée sous forme d’infusion (1 cuiller à café de drogue pour 1 tasse d’eau bouillante, prise len­tement, par cuillerées, trois fois par jour, environ l/i heure avant les repas). Si cela est mal toléré, il est possible d’utiliser de la tinctura amara qui contient un extrait de drogue (20 gouttes trois fois par jour avant les repas). La dro­gue, par ailleurs, améliore nettement l’appétit, surtout chez les enfants. La prescription de R. F. Weiss pour les enfants souffrant d’un manque d’appétit est de boire une infusion de 5 g de drogue dans un verre d’eau avant les re­pas.


Quelques lectures intéressantes:

Autres appellations : herbe à la fièvre, petite gentiane, herbe au centaure, herbe à Chiron…


Parties utilisées : sommités fleuries.

Principaux composants : érytaurine, érythra- marine, érytaurone, érythrocentaurine, matières cireuses…

Propriétés :

  • tonique
  • apéritif
  • digestif
  • sédatif du tube digestif
  • carminatif
  • stimulant du pancréas
  • fébrifuge (comparable au quinquina : Nepple)
  • cholérétique

Indications :

Usage interne :

  • inappétence
  • faiblesse générale, anémie, convalescences
  • paresse digestive
  • congestion hépatique
  • dyspepsies douloureuses (flatulences)
  • affections fébriles (fièvres du printemps, de l’automne)
  • goutte
  • dermatoses eczématiformes
  • parasites intestinaux.

Usage externe :

  • plaies atones, chute des cheveux.

Comment l’utiliser :

Usage interne :

  • infusion : 1 poignée pour 1 litre d’eau. Bouillir et infuser 10 minutes. 3 tasses par jour avant les repas (sucrer au miel)
  • teinture : 2 à 5 g par jour
  • extrait aqueux : 0,50 à 1 g par jour, en pilules

 

  • poudre (cachets de 0,25 g) : 2 à 4 par jour, aux repas.
  • « Rince-bouche » apéritif (dans les anorexies par in­suffisance de la sécrétion gastrique) :
    • teinture de fève de Saint-Ignace : 2 g
    • teinture de ménvanthe : 3 g
    • teinture d’absintne: 4 g
    • teinture de chardon bénit: 5 g
    • teinture de camomille: 6 g
    • teinture d’anis vert: 10 g

30 gouttes dans un verre d’eau de Vichy tiède. Se rincer la bouche 2 à 3 minutes avant les repas

  • vin de centaurée (contre l’anémie, la chlorose, les convalescences traînantes) : 60 g de petite centau­rée dans 1 litre de vin. Laisser macérer 8 jours. Passer et filtrer. Tenir bouché et au frais. 1 verre à bordeaux avant chaque repas.

Usage externe :

  • décoction : 2 poignées par litre d’eau. Bouillir 10 minutes.
  • En lotions, compresses pour les ulcères de jambe, plaies atones, chute des cheveux.

Crédit photo: p8.storage.canalblog.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com