Les bienfaits thérapeutiques de l’Acore vrai (Acorus Calamus)

Autres appellations de l’Acore vrai

  • Roseau aromatique
  • jonc odorant
  • roseau odorant
  • calamus aromatique…

Eléments utilisés de l’Acore vrai:

Racine

Composants connus de l’Acore vrai:

  • Huile essentielle (pinène, calaméone, asarone, hydrocarbures)
  • Résine (acorine, calamine)
  • tanin
  • amidon

Bienfaits thérapeutiques:

  • Digestif
  • Stimulant
  • Carminatif
  • Sudorifique
  • Diurétique
  • Favorise les sécrétions des glandes endocrines et les règles
  • Fébrifuge
  • Certaines affections osseuses

Dans les anciennes tribus des Amérindiens, les vieillards utilisaient déjà l’acore en le mâchant pour se donner de la force et pour préserver leur santé. Actuellement cette plante médicinale est recherchée pour son action sur le système digestif. Il soulage les troubles de l’appareil digestif, atténue les douleurs et brûlures d’estomac. L’extrait agit également sur l’acidité de celui-ci, en stimulant la sécrétion gastrique. Il favorise aussi la sécrétion de la salive. On l’utilise sous forme de tisane que l’on peut prendre trois fois par jour. L’acore vrai est un excellent diurétique et sudorifique. En cas de fièvre cette dernière propriété donne à la plante un pouvoir de guérison rapide. Celle-ci peut également dégager les bronches et soigner la pneumonie. Pour les problèmes rénaux, il peut agir efficacement. Par voie externe, l’extrait des rhizomes de l’acore vrai s’avère être un bon cicatrisant quand il est appliqué sur les plaies et les blessures. Pour la médecine populaire, la plante agirait sur l’hypertension artérielle et apaiserait les spasmes ainsi que les vertiges. Sur les urticaires, elle a un effet calmant. La prise de la tisane arrête les nausées et atténue les ballonnements. Source: www.mr-plantes.com


Quelques lectures intéressantes:

Dans quel cas l’utiliser

  • Atonie digestive, digestions penibles
  • Gastrite, ulcère gastrique
  • entérite
  • Ballonnements
  • Règles insuffisantes
  • Fièvres intermittentes
  • Oliguries
  • Goutte
  • Rachitisme et scrofule (par voie interne et externe)

Comment utiliser l’Acore vrai

Usage interne:


  • Infusion: une cuillerée à café pour une tasse d’eau. Bouillir et infuser 10 minutes, 3 tasses par jour
  • Poudre: 2 à 4 grammes dans un sirop
  • Teinture: 50 gouttes avant les repas (apéritif), après les repas (carminatif)

Liqueur anti-cholératique:

  • 32 grammes de racine d’aunée
  • 32 grammes de gentiane
  • 32 grammes d’angélique
  • 32 grammes de calamus aromaticus
  • 10 grammes d’écorce de simarouba
  • 1 litre d’eau-de-vie, ou genièvre

Laissez macérer quelques jours. Se conserve soigneusement bouché, dans un endroit sec. Un petit verre à liqueur pour les adultes, moins pour les enfants.

Usage externe:

  • Décoction: 20 grammes pour 1 litre d’eau, macérés 6 heures à froid. En compresses dans les affections osseuses
  • Teinture: 20 à 30 grammes sur un pansement (même indications)
  • Bains: décoction ou teinture dans un grand bain (enfants scrofuleux, rachitiques)

Pour information: L’odeur agréable de l’acore vrai le fait utiliser en parfumerie. L’eau de vie de Dantzick doit sa saveur à la racine d’Acore vrai.

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com