Hêtre (Fagus sylvatica) : Propriétés, Indications et Astuces

Le hêtre (Fagus sylvatica, Cupulifère) est un arbre au tronc lisse de couleur gris acier, dont la texture et la couleur rappellent la trompe d’un éléphant. Le hêtre était très populaire en médecine naturelle, notamment de part ses vertus fébrifuges. Il fut jadis utilisé pour traiter la malaria. Le hêtre est aussi utilisé comment antiseptique pulmonaire et antiseptique général, purgatif, vermifuge et astringent. Il était également utilisé contre les parasites intestinaux, la diarrhée et les affections pulmonaires.

  • Autres appellations : foyau, foyard, fagette, faillette.

Conseils sur la récolte du hêtre

Graine: la graine a une courte viabilité et il est préférable de la semer dès qu’elle est mûre en automne dans un cadre froid. Pensez à protéger la graine des souris. La germination a lieu au printemps. Lorsqu’ils sont assez gros pour être manipulés, piquez les semis dans des pots individuels et faites-les pousser dans la serre pendant au moins le premier hiver. Plantez-les dans leurs positions permanentes à la fin du printemps ou au début de l’été, après les dernières gelées prévues. Les semis ont une croissance lente pendant les premières années et sont très sensibles aux dommages causés par les gelées tardives. Les plantules peuvent être laissées à l’air libre pendant trois ans avant le repiquage, mais il est préférable de les mettre en position finale le plus tôt possible et de les protéger contre les gelées printanières.

Propriétés :

  • fébrifuge, serait un succédané du quinquina
  • antiseptique général et pulmonaire
  • vermifuge
  • purgatif à doses fortes

Indications :

  • affections pulmonaires
  • paludisme
  • parasites intestinaux
  • diarrhées.

 

Parties comestibles

Feuilles jeunes – brutes: Une très belle saveur douce, elles se marient bien dans une salade mixte. Cependant, les feuilles deviennent rapidement dures et seules les plus jeunes doivent être utilisées. Les nouvelles pousses sont habituellement produites pendant 2 périodes de 3 semaines chaque année, une au printemps et une au milieu de l’été.


Quelques lectures intéressantes:


Graine – crue ou cuite: Une saveur sucrée agréable et délicate. La semence peut également être séchée et broyée en poudre, puis utilisée avec des farines de céréales pour faire du pain, des gâteaux, etc. La graine est riche en huile. La semence ne doit pas être consommée en grande quantité car elle contient un principe délétère. La graine contient 17 à 20% d’une huile semi-sèche comestible. Ce produit se conserve bien sans devenir rance et est réputé pour être aussi délicat que l’huile d’olive. Il est utilisé comme vinaigrette pour les salades et aussi pour la cuisine. Le résidu de semence est toxique. La graine torréfiée est utilisée comme substitut de café.

source: www.naturalmedicinalherbs.net

 

Applications thérapeutiques – Comment l’utiliser :

  • décoction : 30 g pour 1 litre d’eau. Bouillir à réduction de moitié. 2 tasses par jour
  • poudre : 10 g par jour (dermatoses, rhumatismes, goutte, affections pulmonaires chroniques)

N.B. :

  •  la créosote offici­nale est extraite du goudron de l’hêtre : affections pulmonaires, tuberculose. .
  • La créosote de l’hêtre serait conseillée contre les cancers susceptibles d’être résorbés, et contre les hémor­ragies intestinales où l’on soupçonne le cancer. A utiliser en 4 D.H., « Kreosotum 4 D.H. » sucer 1 comprimé à la fin des 3 repas.

Crédit photo: solutionsagriledufrene.com

 




Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com