Toutes les maladies des yeux: Traitement, Symptômes, Prévention

Myopie

La myopie est due essentiellement à une certaine configuration du globe oculaire, qui constitue un facteur héréditaire.

Hypermétropie

Dans l’hypermétropie, l’axe du globe oculaire est trop court.


L’Astigmatisme

L’astigmatisme provient d’une courbure inégale des différentes parties de la cornée

Presbytie

La presbytie est un défaut de la vision apparaissant en général après quarante-cinq ans.

Syndrome des verres teintés

Le port constant de verres foncés n’est pas nécessaire et peut être gé­nérateur de troubles: le syndrôme des verres teintés en fait partie.

Intolérance aux lentilles de contact

Les lentilles de contact sont contre ­indiquées à ceux qui souffrent de trem­blements, d’arthrite sévère, de rhume des foins chronique, d’allergie, qui sont sujets aux orgelets ou ont souvent les yeux larmoyants ou injectés de sang. Il peut survenir une intolérance aux lentilles de contact.

Strabisme

Lorsqu’il apparaît à un très jeune âge, le strabisme est dû à un défaut de coordi­nation des muscles oculaires.

Conjonctivite chronique

La conjonctivite chronique peut être provoquée par les mêmes agents que ceux indiqués précédemment, la cause la plus fréquente en zone urbaine étant la pollution de l’air.

Trachome

Le trachome est une conjonctivite virale hautement conta­gieuse affectant les paupières inférieure et supérieure, causée par le virus du trachome.

Glaucome

Le glaucome est une affection grave de l’œil pouvant conduire à une cécité totale. Il est caractérisé essentiellement par une augmentation de la pression intra-oculaire.

Dacryocystite

La dacryocystite est une inflam­mation du sac lacrymal. Elle est causée habituellement par une obstruc­tion de l’une des voies lacrymales conduisant aux fosses nasales.

Cataracte

La cataracte est une opacification lente et progressive du cristallin ; les causes en sont multiples, la principale étant le vieillissement.

Iritis

L’iritis correspond à l’inflammation de l’iris (partie colorée de l’œil). L’iritis n’a pas de cause clairement identifiée, bien que l’on cite parfois certaines maladies infectieuses et, plus rarement, une maladie véné­rienne, ainsi que des infections dues à des protozoaires et à des levures.

Choroïdite

La choroïdite est une inflammation de la choroïde, membrane moyenne interne de l’œil contiguë à l’iris.

Rétinite

La rétinite est une inflammation ou œdème de la rétine, pouvant affecter un seul œil ou les deux yeux.

Rétinite pigmentaire

La rétinite pigmentaire est une affection chronique dégénerative et héréditaire de la rétine, entraînant une atrophie du nerf optique et une perte de la vision.

Décollement de la rétine

Le décollement de la rétine s’observe plus fréquemment chez les myopes. Il peut être dû à un traumatisme oculaire, ainsi qu’au diabète.

Kératite

La kératite est une inflammation de la cornée (mem­brane incurvée transparente située dans l’iris et la pupille), causée aujourd’hui le plus souvent par une infection micro­bienne ou virale.

Vous aimerez aussi :  Baccharis: Bienfaits, Indications, Usage (baccharis-trimera)

Névrite optique

La névrite optique est une inflamma­tion du nerf optique.

Artérite temporale

L’Artérite temporale est une inflammation de l’artère temporale (le long de la tempe) pouvant entraîner des troubles oculaires graves. Elle appa­raît chez l’adulte, en général après cinquante ans.

Troubles oculaires dus au tabac et à l’alcool

L’alcool consommé de façon modérée n’a habituellement pas d’effet nocif sur les yeux, au contraire du tabac qui, même en faibles quantités, exerce une action pernicieuse. Il peut alors apparaître des troubles oculaires dus au tabac et à l’alcool.

Blépharite

La blépharite est une inflammation du bord de la paupière due généralement à une infection à staphylocoque.

traitement, mais a tendance à récidiver.

Orgelet

L’orgelet est une infection aiguë d’une glande sébacée de la paupière, due en général à un staphylocoque.

Xanthélasma

Xanthélasma correspond à l’apparition de taches jaunes, parfois légèrement en relief, sur les paupières, dues à des dépôts graisseux.

Daltonisme

Le daltonisme se caractérise par une impossibilité à différencier le rouge et le vert. Dans une forme plus sévère de ce trouble, toutes les couleurs sont vues en blanc et noir.

Taches flottantes

Ce terme désigne de petites taches flottant dans le corps vitré (substance gélatineuse qui occupe le globe oculaire). Elles sont toujours en mouve­ment et projettent des ombres noires ou brunes sur la rétine. Elles peuvent être rares ou nombreuses, occasionner sim­plement une gêne ou sembler alar­mantes. Elles apparaissent parfois si­multanément dans les deux yeux.

Dans un faible pourcentage de cas, elles sont l’indication d’un trouble de la vision plus sérieux. Un ophtalmologiste pourra le déterminer. Les taches flot­tantes sont en généra! une conséquence du vieillissement ; elles surviennent principalement chez les sujets myopes âgés de cinquante à soixante-dix ans.

Exophtalmie

L’exophtalmie est un trouble peu fréquent caractérisé par la saillie du globe oculaire (parfois des deux) hors de l’orbite.

Arc sénile

Conséquence du vieillissement, l’arc sénile est la formation d’un mince anneau blanc et opaque sur le bord de la cornée. Il n’est visible généralement que du sujet lui-même. L’arc sénile n’affecte pas l’œil ou la vision. Il apparaît essentiellement après soixante ans, mais peut s’observer également chez des sujets de quarante à cinquante ans. Parfois il est dû à un dépôt graisseux dans les tissus, signe de trouble dans le métabolisme de certaines graisses.

Ptérygion

Voile triangulaire blanc et opaque s’étendant sur la cornée et vers la pupille. Le ptérygion apparaît fréquem­ment dans les régions très ventées, à forte teneur en poussières, avec des conditions climatiques difficiles. Ce n’est pas une affection sérieuse, mais s’il entraîne une baisse de l’acuité visuelle, il est possible de recourir à l’ablation chirurgicale.

Vous aimerez aussi :  Overdose de médicaments: Causes et Traitements

Maladies systémiques affectant l’œil

Un examen complet du fond d’œil est en un certain sens un examen miniature de l’état physique général : l’œil est en effet l’unique « fenêtre » de l’orga­nisme, à travers laquelle il est possible d’observer les veines, les artères et les nerfs dans leur état naturel. Quantité de maladies localisées ailleurs dans l’orga­nisme peuvent y être décelées, permet­tant ainsi un diagnostic précoce et un traitement rapide.

Outre les trois maladies indiquées plus bas, parmi les affections pouvant se manifester d’abord dans l’œil on peut citer les dysfonctionnements thyroïdiens (saillie de l’œil), les maladies du sang, les abcès et les tumeurs du cerveau, le zona, les maladies des reins (troubles visuels, œdème des paupières), la goutte, la maladie de Hodgkin, la méningite, la sclérose en plaques.

Rétinopathie diabétique

Les stades avancés du diabète compor¬tent souvent des complications affectant une ou plusieurs structures de l’œil. Elles peuvent causer des lésions dégénératives des vaisseaux sanguins de la rétine, pro¬voquant des anévrismes (ruptures de vaisseaux sanguins entraînant des hé¬morragies dans le vitré et la formation de petites taches rouges). Le nerf optique peut également être atteint, entraînant une perte de la vision. Le diabète est une cause courante de la cécité.

Rétinopathie diabétique

A. Les lésions se produisent d’abord dans les parois des vaisseaux capillaires de la rétine. Les flèches indiquent les parois des capillaires qui s’hypvrtmphient en formant des anévrismes. – B. Une vue en coupe de Vieil montre aussi ces anévrismes – C Les parois des anévrismes étant fragiles le sang peut lacilement s’écouler au travers des dites parois. – D . Les sections en coupe montrent ces hémorragies qui sont contenues à l’intérieur de la rétine.
Ces dernières années, les perspectives de guérison se sont considérablement
améliorées, en particulier avec l’appari¬tion des techniques de traitement aux rayons laser. Beaucoup de médecins consi¬dèrent qu’il est possible, grâce à elles, de stopper le processus du diabète dans l’oeil.

Rétinopathie de l’hypertension

L’ophtalmologiste évaluera la gravité des anomalies vasculaires dans la rétine occasionnées par une tension artérielle élevée. Cette information aidera le mé­decin généraliste à déterminer l’intensité du traitement.

Rétinopathie de l’artério-athérosclérose


L’examen du fond d’oeil peut permet­tre d’évaluer le degré de durcissement des artères. En effet, lorsque celui-ci a atteint un stade avancé, il affecte égale­ment les petits vaisseaux sanguins de la rétine, qui peuvent se rompre ou s’obs­truer, n’assurant plus son alimentation. Une cécité partielle peut en résulter.