Névrite optique: Symptômes, Prévention, Traitement

La névrite optique (toutes les maladies des yeux) est une inflamma­tion du nerf optique.

Causes

La cause exacte de la névrite optique est inconnue. On pense qu’elle se développe lorsque le système immunitaire cible par erreur la substance couvrant votre nerf optique (myéline), ce qui entraîne une inflammation et des dommages à la myéline.

Normalement, la myéline aide les impulsions électriques à passer rapidement de l’œil au cerveau, où elles sont converties en informations visuelles. La névrite optique perturbe ce processus et affecte la vision.


Les maladies auto-immunes suivantes sont souvent associées à la névrite optique:

Sclérose en plaques

La sclérose en plaques est une maladie dans laquelle votre système auto-immunitaire s’attaque à la gaine de myéline qui recouvre les fibres nerveuses du cerveau et de la moelle épinière. Chez les personnes atteintes de névrite optique, le risque de développer une sclérose en plaques à la suite d’un épisode de névrite optique est d’environ 50 % au cours de la vie.

Le risque de développer une sclérose en plaques après une névrite optique augmente encore plus si l’IRM révèle des lésions au cerveau.

Neuromyélite optique

Dans cette pathologie, l’inflammation réapparaît dans le nerf optique et la moelle épinière. La neuromyélite optique présente des similitudes avec la sclérose en plaques, mais la neuromyélite optique n’endommage pas les nerfs du cerveau aussi souvent que la sclérose en plaques.
D’autres facteurs ont été liés au développement de la névrite optique:

Infections

Les infections bactériennes, notamment la maladie de Lyme, la fièvre et la syphilis, ou les virus, comme la rougeole, les oreillons et l’herpès, peuvent causer la névrite optique.

Autres maladies

Des maladies comme la sarcoïdose et le lupus peuvent causer une névrite optique récurrente.

Drogues

Certains médicaments ont été associés au développement de la névrite optique. Ils comprennent la quinine et certains antibiotiques.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque pour développer la névrite optique sont:


Quelques lectures intéressantes:

L’âge. La névrite optique touche le plus souvent les adultes de 20 à 40 ans.
Le sexe. Les femmes sont beaucoup plus susceptibles de développer une névrite optique que les hommes.
La race. Aux États-Unis, la névrite optique est plus fréquente chez les Blancs que chez les Noirs.
Les mutations génétiques. Certaines mutations génétiques peuvent augmenter votre risque de développer une névrite optique ou une sclérose en plaques.

Danger : Non traitée, la névrite optique peut entraîner une baisse de vision importante, souvent même totale : le nerf optique une fois atrophié, rien ne peut le sauver. La névrite optique est un cas à’alerte médicale.

Symptômes :

Le malade souffre en général d’une baisse soudaine de la vision : (taches aveugles, rétrécissement du champ visuel) et de douleurs oculaires aggravées par les mouvements des yeux. Parfois il y a un œdème de
la rétine accompagné d’hémorragie. Une rémission spontanée intervient par­fois, mais la maladie peut aussi durer pendant des mois.

Traitement :

La névrite optique s’améliore habituellement d’elle-même. Dans certains cas, les médicaments stéroïdiens sont utilisés pour réduire l’inflammation du nerf optique. Les effets secondaires possibles d’un traitement aux stéroïdes sont la prise de poids, les changements d’humeur, la rougeur du visage, les maux d’estomac et l’insomnie.

Le traitement aux stéroïdes est généralement administré par voie veineuse (intraveineuse). La thérapie intraveineuse aux stéroïdes peut accélérer le rétablissement de la vision, mais elle ne semble pas affecter la « quantité » de vision que vous allez récupérer. Le traitement aux stéroïdes est également utilisé pour réduire le risque de développer la sclérose en plaques ou d’en ralentir le développement.

Lorsque la corticothérapie échoue et qu’une perte de vision sévère persiste, un traitement appelé échange plasmatique peut aider certaines personnes à recouvrer la vue. Attention toutefois, les études n’ont pas confirmé que le traitement par échange plasmatique est efficace contre la névrite optique.

Pronostic

La plupart des gens retrouvent une vision proche de la normale dans les 12 mois suivant un épisode de névrite optique.

Les personnes atteintes de névrite optique récurrente sont plus à risque de développer la SP. La névrite optique peut réapparaître chez les personnes qui ne souffrent pas de pathologies sous-jacentes.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com