Iritis: Symptômes, Prévention, Traitement

L’Iritis est une inflammation de l’iris (partie colorée de l’œil). L’iritis n’a pas de cause clairement identifiée, bien que l’on cite parfois certaines maladies infectieuses et, plus rarement, une maladie véné­rienne, ainsi que des infections dues à des protozoaires et à des levures.

Danger : Lorsque les complications sont sérieuses, une certaine forme de glau­come et de cécité peut apparaître. La vigilance est nécessaire, l’iritis ayant une tendance à la récurrence.

Causes de l’iritis

L’iritis peut être la conséquence d’un traumatisme (iritisme traumatique) ou de causes non traumatiques:


Un traumatisme oculaire contondant peut causer une inflammation traumatique de l’iris.
L’irite non traumatique est fréquemment associée à certaines maladies, comme la spondylarthrite ankylosante, le syndrome de Reiter, la sarcoïdose, la maladie inflammatoire intestinale et le psoriasis.
Les causes infectieuses peuvent inclure la maladie de Lyme, la tuberculose, la toxoplasmose, la syphilis et les virus de l’herpès simplex et du zona.
Dans un grand nombre de cas, aucune cause d’iritis n’est trouvée.

Symptômes

Les symptômes majeurs sont les suivants : douleur oculaire irradiant jusqu’à la tempe, rougeur de l’œil et vision floue, accompagnées d’un larmoiement important, d’une intolé­rance à la lumière. L’iris devient terne et œdémateux, les pupilles sont rétré- cies. La cornée et le cristallin peuvent être altérés. On note parfois l’apparition d’un œdème de la paupière supérieure. Les mouvements du globe oculaire sont douloureux.

Diagnostic

Votre ophtalmologiste effectuera un examen complet de la vue:


Quelques lectures intéressantes:

Examen externe. Votre médecin utilise une lampe de poche pour examiner vos pupilles, observer le profil de rougeur dans un œil ou dans les deux yeux et vérifier s’il y a des signes de pertes.

Acuité visuelle. Votre médecin évalue votre acuité visuelle à l’aide d’un diagramme oculaire et d’autres tests standard.

À l’aide d’un microscope spécial muni d’une lumière, votre médecin voit l’intérieur de votre œil à la recherche de signes d’iritis. Diluer votre pupille avec des gouttes oculaires permet à votre médecin de mieux voir l’intérieur de vos yeux.

Si votre ophtalmologiste soupçonne qu’une maladie ou un état pathologique cause votre iritis, il ou elle peut travailler avec votre médecin traitant pour déterminer la cause sous-jacente. Dans ce cas, d’autres tests peuvent inclure des analyses sanguines ou des radiographies pour identifier ou écarter des causes spécifiques. (mayoclinic.org)

Iritis Traitement

L’atropine et différents autres médicaments sont utilisés en instillation ou sous forme de pommade. Le traitement peut comprendre des stéroïdes à usage local ou interne. Lorsqu’on suspecte l’existence d’une cause sous-jacente, celle-ci doit évidem­ment être traitée simultanément.

Pronostic : Le traitement est générale­ment efficace, mais une surveillance constante est nécessaire car les récidives sont fréquentes.

Combien de temps dure l’iritis?

Habituellement, l’iritis disparaît en quelques jours, mais il peut durer des mois ou devenir chronique et récurrent. Il est très important qu’il soit identifié et traité sans délai.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com