Eka Pada Rajakapotasana : posture du pigeon (variante)

Eka Pada Rajakapotasana est une variation de la posture du pigeon, aussi appelée le roi des pigeons à une jambe. Cet asana se fait assis et en penchant le dos en arrière, comme pour gonfler la poitrine, ce qui donne un peu la silhouette d’un pigeon.

‘Eka’ est le chiffre un en Sanskrit, ‘pada’ signifie pied ou jambe et ‘raja’ veut dire roi. ‘kapota’ signifie pigeon ou colombe.

Bien que cette position soit plutôt facile à faire, c’est tout de même une posture avancée. Une autre position qui implique de se pencher vers l’arrière à partir du dos est Camatkarasana, la position de la flexion arrière folle.


Étapes :

Eka Pada Rajakapotasana : posture du pigeon (variante)

  1. Pour commencer, mettez-vous en position du chien tête en bas (Adho Mukha Shvanasana en sanskrit). Ensuite, pliez votre genou droit vers l’avant jusqu’à ce qu’il repose juste derrière votre poignet droit.
  2. Ensuite, pliez le genou droit jusqu’à l’aplatir contre le sol. Il doit toucher votre main droite et vos orteils doivent toucher votre main gauche. Amenez en même temps votre jambe gauche au sol.
  3. Allongez votre dos et vos lombaires en amenant votre coccyx vers l’avant et vers le bas, pour que le pubis soit tiré en direction du nombril. Le côté gauche de votre hanche devrait approcher de votre talon pour que l’aine gauche soit étirée.
  4. Pliez le genou gauche et, avec votre main gauche, essayez d’attraper votre pied.
  5. Penchez la tête vers l’arrière jusqu’à ce que la plante de votre pied touche le haut de votre tête, ou, au moins, qu’il en soit proche. Tenez la position pendant une minute.

Précautions à prendre :

  • Évitez de faire cet asana si vous souffrez d’une blessure à l’articulation sacro-iliaque, à la cheville, au genou, à la cuisse ou aux hanches.
  • Cette posture vous oblige à vous pencher vers l’arrière de manière plutôt intense, en faisant partir le mouvement du dos. Seuls les élèves expérimentés devraient la tenter.

Conseils pour les débutants :

Lors des premiers essais, il est normal de ne pas arriver à attraper son pied avec ses mains. Si vous rencontrez ce problème, utilisez une sangle de yoga pour tenir le pied.

Il peut aussi être difficile d’amener la partie extérieure de la hanche de la jambe qui se trouve vers l’avant contre le sol. Pour cela, vous pouvez vous servir d’une couverture pliée (il faut qu’elle soit assez épaisse) et la glisser sous la hanche pour plus de soutien. Sinon, vous pouvez demander à un partenaire de vous aider à soulever les bras.


Quelques lectures intéressantes:

Les bienfaits pour le corps :

  • Eka Pada Rajakapotasana aide à étirer le cou, les épaules, la poitrine, l’abdomen, les cuisses et l’aine.
  • Elle stimule aussi les organes de l’abdomen.
  • Elle permet de mieux ouvrir la poitrine et les épaules.

Les applications thérapeutiques :

  • Pratiquer la variation de la posture du pigeon régulièrement aide à traiter et à contrôler les troubles urinaires.
  • Etant donné que cette pose stimule les organes de l’abdomen par une sorte de « massage », elle aide à mieux digérer et à redynamiser le système immunitaire.

Les variations :

L’une des versions les plus réparatrices de la posture du pigeon est de plier le torse par-dessus le tibia de votre jambe qui est vers l’avant. Étirez vos bras devant vous, sur le tapis de yoga. Reposez votre front sur une brique de yoga en mousse, une couverture pliée ou vos mains. La jambe qui est vers l’avant doit porter le poids du corps.

Une autre variation consiste à tendre la jambe qui est devant vous, comme en posture de grand écart. Cette variation est difficile, surtout pour les personnes qui ne sont pas très souples ou qui ne savent pas faire le grand écart.

Les positions préparatoires :

Les positions à faire après :

Source et crédit photo:

yogawiz.com

pemayoga.com

 

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com