Pasasana : pose de la prière

L’une des postures qu’il est bon d’ajouter à ses séances de yoga est la pose de la prière, ou Pasasana en sanskrit. C’est une position plutôt avancée. Il faut être accroupi, se pencher vers l’avant et faite une torsion du corps, les trois en même temps.

Cette posture permet au pelvis de se placer plus bas que normalement, lorsque vous vous asseyez.

Cela permet de mieux étirer la colonne vertébrale, plus en profondeur. Par conséquent, la pose de la prière peut aider à améliorer la souplesse du torse, la circulation sanguine autour de la colonne vertébrale et à préserver la santé des nerfs. En effectuant cet asana, vous sentirez également que votre ceinture abdominale se comprime un peu, ce qui permet que cette posture ait plus d’effets sur vos intestins, vos reins et votre foie.


Étapes :

Pasasana : pose de la prière

  1. Commencez par vous mettre debout, en tadasana, la posture de la montagne.
  2. Pliez les genoux de manière à ce que vous soyez complètement accroupi et que vos fessiers se trouvent près de vos talons, et votre torse contre vos cuisses. Si vous avez du mal à vous accroupir en gardant les pieds fermement plantés au sol, vous pouvez placer une couverture pliée sous vos talons.
  3. Faites pivoter votre corps du côté droit, en faisant partir le mouvement du ventre. Tendez votre bras gauche, en amenant le haut du bras contre le côté extérieur du genou droit.
  4. Mettez votre paume vers le bas, pliez votre coude et faites passez votre avant-bras autour de votre tibia droit.
  5. Tendez ensuite votre bras droit, avant de le faire passer autour de vous. Attrapez votre poignet gauche avec votre main droite. Si vous avez du mal à faire cette étape, vous pouvez vous servir d’une sangle de yoga pour combler la distance qu’il vous manque. Ou vous pouvez simplement le toucher avec les doigts, en attendant d’être assez souple pour effectuer le mouvement correctement.
  6. Approfondissez la position en en utilisant le bras qui se trouve contre votre genou pour accentuer l’effet de torsion du corps vers la droite. Tournez en même temps votre tête dans la même direction, pour que le mouvement soit plus facile. Essayez de rapprocher vos omoplates.
  7. Assurez-vous que la partie extérieure de vos hanches soit bien ferme et plantez vos talons dans le sol pour amener vos fessiers vers le bas.
  8. En inspirant, levez le sternum vers le haut pour l’allonger, jusqu’en haut de la tête.
  9. En expirant, accentuez la torsion de votre corps un peu plus, en faisant partir le mouvement de vos côtes gauches.
  10. Relâchez la torsion après environ 5 respirations puis répétez toutes ces étapes, de l’autre côté du corps.

Précautions à prendre :

  • Si vous souffrez de problèmes ou de blessure au genou, vous devriez éviter les positions où il faut s’accroupir, comme avec la pose de la prière.
  • Ne la faites pas non plus si vous avez une blessure en bas du dos, ou si vous ressentez une douleur dans le dos en la pratiquant.
  • Évitez aussi tous les asanas qui passent par une torsion, comme Pasasana, si vous avez une hernie discale.

Conseils pour les débutants :

  • Cette posture est l’une des positions de yoga les plus avancées puisqu’il faut à la fois s’accroupir, trouver l’équilibre du corps et faire une torsion. Peu de personnes peuvent faire cette position correctement les premières fois qu’ils l’essayent et il faut du temps et de la pratique pour la maîtriser parfaitement.
  • Si c’est la première fois que vous tentez cet asana, il est conseillé d’essayer une version simplifiée, en vous tenant près d’un mur pour pouvoir l’utiliser comme soutien si besoin.
  • Certains débutants aiment aussi s’entraîner à faire les étapes (un peu simplifiées) de la pose de la prière en s’asseyant sur une chaise. Si vous souhaitez utiliser cette méthode pour vous entraîner une fois ou plus, asseyez-vous avec les fessiers sur le bord de l’assise, et non au fond. Appuyez avec votre main gauche sur l’extérieur du genou droit et faites une torsion du corps vers la droite.
  • Pour que la torsion soit mieux faite et plus efficace, vous pouvez placer votre main droite contre le dossier de votre chaise et essayer d’étirer votre colonne vertébrale. Respirez lentement, plusieurs fois, tout en maintenant la position. Penchez-vous légèrement vers l’avant en appuyant votre avant-bras gauche contre le genou. Tenez cette position pendant quelques instants encore, puis essayez de reposer le côté gauche de votre torse sur le haut de vos cuisses. Si vous n’y arrivez pas, amenez-le simplement vers le bas. Faites bien attention à ce que les paumes de vos mains soient appuyées l’une contre l’autre. Enfin, lentement, relâchez le corps en le faisant sortir de cette position puis relevez-vous en expirant. Faites la même chose de l’autre côté. Une fois que vous savez bien exécuter cette variation, vous pouvez commencer à essayer la pose de la prière contre un mur.

Les bienfaits pour le corps :

  • Les muscles abdominaux sont stimulés, ce qui permet de mieux digérer et le corps peut ainsi éliminer les déchets et les toxines de manière plus efficace.
  • La colonne vertébrale est bien étirée pendant la pose de la prière, ce qui la renforce. En plus, la circulation sanguine et l’apport d’oxygène dans cette zone augmente, ce qui préserve la santé du système nerveux.
  • Pratiquer cet asana régulièrement permet de soulager les tensions au niveau du dos, des épaules et de la nuque.
  • La poitrine, les épaules, les cuisses et la zone de l’aine s’ouvrent et se renforcent puisqu’elles sont étirées pendant cette posture. Les chevilles aussi deviennent plus fortes.

Les applications thérapeutiques :

Pasasana peut être utilisé pour :


Quelques lectures intéressantes:

  • Soulager l’asthme,
  • Apaiser les tensions du dos, des épaules et de la nuque,
  • Traiter les problèmes de digestion et les flatulences,
  • Soulager l’inconfort et les douleurs dues aux règles,
  • Contribuer à soigner des problèmes de santé tels que la sciatique.

Les variations :

  1. Mettez-vous en position de la montagne, en vous éloignant du mur de la même distance que la longueur de vos avant-bras.
  2. Pliez les genoux jusqu’à ce que vous soyez complètement accroupi. Vos fessiers doivent reposer sur vos talons.
  3. Balancez vos genoux légèrement vers la gauche.
  4. Expirez et tournez votre torse vers la droite. Utilisez le mur pour vous soutenir afin de ne pas perdre l’équilibre, en appuyant vos deux mains dessus. Lorsque vous posez la main gauche sur le mur, votre coude devrait toucher la partie extérieure du genou droit.
  5. Glissez votre genou sous votre aisselle et pliez le coude avant de faire passer l’avant-bras autour des tibias.
  6. Placez votre main sur l’extérieur du mollet.
  7. Expirez et faites passer l’autre bras derrière votre dos.
  8. Agrippez le poignet ou la main inverse avec la main qui se trouve le plus en bas.

Les positions préparatoires :

Les positions à faire après :

  • La pose de la prière fait généralement partie d’une série d’asanas qui se font assis. Toutefois, elle peut être utilisée comme un échauffement avant de faire d’autres postures de torsion telles qu’Ardha Matsyendrasana, la posture de la demi-torsion, ou la posture du sage III.
  • Si vous n’avez pas encore beaucoup pratiqué la pose de la prière, il est important de vous entraîner sous la supervision d’un expert en yoga pour ne pas vous blesser. Vous aurez peut-être besoin de vous entraîner avec votre professeur ou un partenaire avant de la faire seul.

Source et crédit photo:

yogawiz.com

yogajournal.com

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com