Cyanose

La cyanose est provoquée par un manque d’oxygène. C’est un symptôme grave.

Cyanose

La cyanose est un symptôme qui peut s’observer dans les pathologies suivantes :


Quelques lectures intéressantes:

  • Corps étranger dans les bronches :Essoufflement, toux déchirante rame­nant du sang, expectorations visqueuses, fièvre élevée, suffocation.
  • Asthme : Respiration haletante et sifflante. Suivant les malades, pâleur ou bien rougeur accompagnée d’une cya­nose. Plus tard, toux ramenant de petites expectorations visqueuses. Emphysème : Toux asphyxiante ramenant de petites expectorations épaisses et visqueuses. Essoufflement au moindre effort physique, thorax « en tonneau », perte de vitalité.
  • Œdème du poumon : Respiration difficile, laborieuse, accélérée, toux sifflante et asthmatique ramenant des
    expectorations striées de sang, extré­mités froides, cyanose, anxiété et op­pression dans la poitrine.
  • Œdème du poumon dû à la haute altitude : Essoufflement, toux avec expectorations striées de sang, respira­tion bruyante.
  • Insuffisance cardiaque : Essouffle­ment au moindre effort, palpitations, transpiration.
  • Cardiopathies congénitales : Fatigabilité, cyanose, souffle court. Chez le petit enfant : troubles de croissance.
  • Gastrite aiguë (érosive) : Douleur vive dans l’estomac, syncope, pouls très accéléré, déglutition difficile, soif inex­tinguible, peau moite, parfois vomisse­ments striés de sang.
  • Diphtérie : Symptôme caractéristi­que : formation d’une fausse membrane dans la gorge ; fièvre très élevée, haleine fétide, vomissements. Dans les cas graves, prostration, gorge obstruée, cya­nose, difficultés respiratoires, paralysie du palais et du pharynx.
  • Choléra : Diarrhée soudaine, vio­lente et continue, déshydratation grave, selles à grains riziformes, crampes mus­culaires dans les jambes et à l’estomac, vomissements violents et répétés, soif intense, cyanose, peau froide, moite et ridée, et finalement syncope.
  • Coccidioïdomycose : Douleur pul­monaire, malaise profond. Dans sa forme évolutive, faiblesse, souffle court, cyanose, perte de poids, parfois crache­ments de sang.

Cyanose accompagnée de choc

  • Atélectasie : Dyspnée sévère, dou­leur sur le côté atteint, accélération du rythme cardiaque, cyanose, faiblesse et choc.
  • État de choc : Pâleur extrême, peau froide et moite, cyanose des lèvres, des narines et de l’extrémité des doigts, essoufflement, pupilles dilatées, état d’anxiété ; peut mener au coma.
  • Embolie pulmonaire : Initialement douleur dans la jambe. Plus tard, dyspnée sévère, douleurs pulmonaires, expectorations striées de sang, choc profond.
  • Pancréatite aiguë : Douleur atroce dans la partie supérieure de l’abdomen, vomissements violents et abondants, pouls accéléré et faible, taches bleutées sur une peau froide ou moite.


Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com