Corps étranger dans les bronches

La pénétration d’un corps étranger dans les bronches est une éventualité dangereuse qui s’observe aussi bien chez l’adulte que chez l’enfant. Chez l’adulte, elle peut survenir dans un état d’ivresse, en particulier au cours d’un repas, ou se produire pendant le sommeil, par aspiration d’une obturation dentaire mal fixée ; il peut s’agir également d’un clou ou d’une vis que certains ouvriers ont l’habitude de garder à la bouche.

L’aspiration de particules alimen­taires est la plus fréquente et la plus destructrice : graines, haricots, débris d’os, miettes de pain, cacahuètes, ces dernières étant de loin les plus dange­reuses. Les poussières et les liquides n’entrent pas dans la catégorie des corps étrangers.

Danger : Si le corps étranger pénètre dans les bronches, il peut finalement entraîner une bronchiectasie ou un abcès pulmonaire. Son extraction est une opération toujours délicate, surtout s’il s’agit d’un débris alimentaire. Elle constitue une urgence médicale, et l’in­tervention chirurgicale est essentielle si la vie du patient est en jeu.


Si le corps étranger est logé dans la trachée, les premiers soins doivent être appliqués immédiatement. Le patient devra être étendu sur un lit ou sur une table, la tête et les épaules placées plus bas que le reste du corps. Une forte tape ou un coup appliqués entre les omo­plates peut déloger l’objet. Chez un enfant : le tenir par les pieds, la tête en bas, en tapant énergiquement entre les omoplates.

Corps étranger dans les bronches Symptômes :

Un corps étranger de taille importante bloque la trachée et provo­que l’asphyxie. Un corps étranger de petite taille entraîne un accès de suffoca­tion, une dyspnée sévère et une cyanose jusqu’à ce que l’objet pénètre à l’inté­rieur des bronches. Ensuite, les symp­tômes disparaissent, semblant souvent indiquer que l’objet a été expulsé ou avalé. Le corps étranger peut rester ainsi silencieux pendant plusieurs jours ou plusieurs semaines. Les objets lisses, non irritants, ne présentent souvent aucun symptôme initial, même lorsqu’ils sont logés dans la trachée.


Quelques lectures intéressantes:

Le corps étranger entraîne inévitable­ment de la fièvre et des quintes de toux variables dans leur intensité. II arrive que le médecin, non informé de l’accès de suffocation, confonde ces symptômes avec ceux de la Pneumonie.

Les particules alimentaires sont parti­culièrement dangereuses, car elles constituent une source d’infection des bronches, où elles peuvent être incluses dans la paroi bronchique, entraînant une toxémie, une fièvre élevée, une dyspnée sévère et des frissons dus à un abcès pulmonaire. Les quintes de toux sont accompagnées d’expectorations sanguinolentes et fétides.

Entre l’accès de suffocation initial et l’obstruction finale avec infection des bronches, le patient peut ne présenter aucun symptôme.

Corps étranger dans les bronches Traitement :

Un corps étranger dans les bronches peut parfois être expulsé par la toux. Habituellement, il doit être extrait chirurgicalement, le plus rapide­ment possible, à l’aide d’un bronchoscope (long tube métallique introduit dans la trachée).

La présence d’un corps étranger dans les bronches peut entraîner une bronchiectasie ou un abcès pulmo­naire. Après son extraction, une bron­chographie doit permettre de diagnosti­quer une dilatation éventuelle des bronches.

Corps étranger dans les bronches Prévention :

Ne jamais tenir d’épingles ou de clous à la bouche. Veiller soigneu­sement au bon état des obturations dentaires.

Résultat: L’extraction d’un corps étranger logé dans la trachée ou les bronches ne présente pratiquement plus de risques pour le patient.

Vous êtes praticien santé ou paramédical ? Boostez votre visibilité en vous inscrivant gratuitement sur Therapeutes.com